- Le jardin de chacun -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

Toujours à la recherche du temps,

qui n'est certes pas perdu,

mais qui s'écoule comme un ruisseau,

je cherche dans mes archives.

 

Voici un texte que j'ai écrit au printemps 2009.

Ma femme était encore là.

 

Pour le reste, la situation n'a pas vraiment changé.

 

Alors je le republie, sans y rien changer,

sauf un peu la forme (police).

 

ce qui va me permettre de vous faire un petit coucou.

 

 

 

 

 

                animaux-aspic.jpg

 

 

 

 

 

Chacun de nos jardins est unique.
Il ne ressemble à aucun autre.

Quand un PSY veut comprendre un enfant,

il lui donne une feuille de papier, des crayons, et lui dit :

"Veux-tu me faire un dessin ?".

 

Très souvent ce dessin va être très "parlant",

exprimer des choses que l'enfant ne pourrait pas dire,

et même celles qui ne sont pas encore très claires dans sa tête,

mais qui le préoccupent.

Un jardin, c'est un peu pareil.
Il traduit la personnalité du jardinier.


Et en ce qui me concerne, ce n'est pas très rassurant ....
Mon jardin est un vrai fouillis !
C'est une jungle !
Les pieds de pomme de terre se font une place entre les consoudes et les ronces.
 
Vous pouvez y rencontrer une vieille cabane à lapin

dans laquelle un couple de canards sauvages a fait son nid :

s'il vous plaît, ne pas déranger la couveuse !

 

Dans quelques jours elle sortira de là,

suivie d'une ribambelle de canetons, 

pour rejoindre le petit étang où circulent de  grandes couleuvres à collier.

Une autre fois, dans un autre coin,

vous allez vous trouver nez à nez avec une ruche.

 
Là, vous n'avez pas intérêt à trop vous attarder,

sinon vous allez vous faire repérer par les sentinelles,

et gare à vous !

Elles vont vous planter quelques cuisantes banderilles

sur votre front, votre cou, vos tendres mollets.


Il peut même arriver qu'elles vous trouvent

avant que vous ayez seulement perçu le danger.


Vous n'aurez plus qu'à quitter les lieux au plus vite,

rentrer à la maison, et chercher la bouteille de vinaigre

pour soigner vos petites bosses pleines d'acide formique !

 

 



J'y ai même construit de petites montagnes de pierres,

avec des zones creuses à l'intérieur,

pour que les vipères Aspic viennent s'y reproduire en toute tranquillité.

 

Tous mes voisins les haïssent et les pourchassent à coup de bêche.

 

Moi, je leur donne du lait !

 

 


Des hérissons cohabitent avec ces sympathiques et antiques animaux

et tous se promènent à leur guise.

 

 



"Il est midi ! " me crie ma femme !
Alors je vous laisse...
à bientôt !

 

 

 

 

 

 

Publié dans promenades nature

Commenter cet article

Mari jo 04/08/2012 16:19


Bonjour pinson déplumé,


Il est vrai que chaque jardin est différent et reflète la personnalité de la personne qui y vit.


Comme j'Adore les reptiles ! tous me fascinent. J'aime regarder les émissions trop rares sur ces p'tites bêtes. Il y a tant de sortes.


J'en vois quelques unes parfois qui se chauffe au soleil. L'autre jour c'était un petit, très jeune qui faisait bronzette sur le petit banc de pierre
moussu.


Bien qu'ils soient sourds, j'aime leur parler. Vu, qu'ils me regardant (du moins c'est ce que je ressens) je me dis qu'ils me comprennent. Et c'est marrant car,
lorsqu'ils sont ainsi tranquilles et que je leur parle et les photographie et bien, ils ne bougent pas ; dès que j'ai terminé la parlotte, ils se sauvent et parfois, ils se sauvent bine
avant la fin du blabla.


Il y a en une sorte mais je ne me souviens jamais de son nom, lui s'en va pépère.


Ton jardin me plait bien. Il est fouillis mais c'est joli aussi. Un Monsieur près de chez nous, a son jardin bien propre. Pas une herbe, ses rangs sont bien
droits. C'est très joli aussi. Mais parfois, je me dis qu'il faudrait un arrosoir qui se laisserait aller, là au milieu d'une allée.


Nous, hélas, les cabanes à lapins ne sont plus. Mon mari s'est fait beaucoup voler. Dommage car ça me plairait. Mais il y a quelques canards Col Vert parfois
qui barbotent dans le petit ruisseau.


Nos Abeilles, sont font rares et voilà que je vais encore radoter 'Merci Messieurs les viticulteurs avec vos pesticides'.


Ici, nos voisins aussi chassent les Couleurs, Aspic, Vipères …..et autres reptiles ainsi que les Mantes Religieuses. Ça me peine quand je suis présente. J'ai
beau leur dire mais bon....


Les Hérissons, nous en avons eu un peu et puis plus rien. Il est une année où nous avons trouvé deux tortues.


Et puis,il y a les ânes qui accompagnent le troupeau de moutons qui parfois s'arrêtent dans le pré pour se rassasier un peu. Il me font rire car du coup ils
sont à la traîne et ensuite pour rattraper le troupeau ils trottinent. Il y en a un qui aime qu'on lui parle et il adore les caresses. J'aime leurs grandes oreilles qui me rappellent le bonnet
d'âne de nos écoles. ( Tient, je devais pas être si mauvaise que ça car je ne l'ai jamais porté.) Les moutons aussi parfois s'égarent devant notre masure où dans le jardin. Quand, ils sont trop
près du portail au lieu qu'ils refassent le tour, nous leur ouvrons. Hum ! La bonne odeur que j'aime.


Ah ! Si je savais comment joindre des images....Je te joindrai des photos.


Mais, il n'y a pas que dans le jardin qu'il y a des animaux. L'autre jour, en allant au grenier chercher des pommes de terre. J'aperçois un petit nid dans un
bout de tissus bien épais et doux. Si toi ton jardin est un fouillis nous c'est le grenier. De plus, il est très grand alors je ne te dis pas la caverne d' Ali-baba. Et là niché pas très loin de
ma réserve de patates, je vois une nichée de petits chatons. Ils étaient bien mignons. Dont un en particulier. Ils étaient six petits.


Houlala ! Mais voilà que j'ai fait long une fois de plus.


J'aime beaucoup ton dessin, il m'a l'air d'un serpent coquin.


 
Bon après-midi pinson déplumé et bise à toi. Passe aussi une bonne soirée.


 

kasimir, dit pinson déplumé 05/08/2012 09:50



J'aime bien ta description,


elle nous donne l'impression de nous promener avec toi dans ton jardin,


et même dans ton grenier.


Des hérissons, j'en ai souvent dans le jardin, mais pas toutes les années.


Par contre des tortues, jamais : il doit faire trop froid l'hiver.


Bon dimanche, Mari-JO


bise de pinson.



sittelle 04/08/2012 15:18


Je photographie Phytolacca tout de suite; et la jungle et la consoude! le marmot n'y a pas accès car il y a un petit bois d'impatiences sauvages du Limousin, qui montent la garde, très hautes
elles aussi ! ses envies d'explorateur, perpétuelles, sont stoppées par les zones où, c'est bien sûr, vivent les a-rai-gnées ! imparable ! le facteur doit passer bientôt; bisous,
bon après-midi

kasimir, dit pinson déplumé 05/08/2012 09:40



de l'Himalaya ????


mais c'est une jungle fleurie chez toi !


bon dimanche, bisous.



eMmA 03/08/2012 23:56


Quel jardin extraordinaire !


En fait, c'est un parc...


J'avais bien aimé Toubouclé et n'avais pas pu les vipères...


Bisous Kasimir,


eMmA

kasimir, dit pinson déplumé 04/08/2012 20:50



Voir les vipères demande une promenade extrêmement silencieuse et lente


donc beaucoup de chance, et de temps.


Elles sont réellement très craintives et prudentes (et elles ont tout intérêt à l'être !)


et se sauvent dès qu'elles détectent l'approche d'une personne humaine.


Il est plus facile d'observer les couleuvres à collier, soit dans le jardin, soit dans l'étang.


A l'époque où on se baignait dedans, il n'était pas rare qu'une collision se produise avec ces excellentes nageuses, et après le choc, chacun poursuivait
son chemin sans le moindre problème.


Pour m'aider à obsrever les aspics, je leur avais fait une sorte d'abri avec un vieux pneu.


Entrée par en dessous


Et dessus j'avais installé un couvercle.


Elles avaient pris l'habitude de venir se reposer  dedans, lovées dans le pneu.  


Et il ne me restait plus qu'à soulever le toit de l'abri quand je voulais les voir.


Tiens, je vais en refaire un : un aspicodrome.


Et je ferai des visites pôur le public !


Avec , pour les gens vraiment emballés,une carte à l'année !


Bisous, eMmA.



erato:0059: 03/08/2012 21:31


C'est le jardin que je préfère , peu façonné par l'homme et beaucoup par la nature .J'appelle cela un jardin sauvage ! Le mien est un peu dans le même état!!


Un jardin où il fait bon s'y promener.


Douce soirée, bisous Pinson

kasimir, dit pinson déplumé 04/08/2012 20:34



le problème est que dans le mien... il devient difficile d'y circuler, car les cultures spontanées d'orties ont prospéré au delà de tous mes espoirs
!


Et je n'arrive pas à tout mettre dans ma soupe !


en plus il a été inondé au printemps, et il reste des zones très humides.


Bof, je dois admettre qu'il a perdu la première place dans l'ordre de mes intérêts.


Bisous pour toi, Andrée.



Danielle 03/08/2012 21:15


Tu veux dire pinson que l'on peut reconnaitre Monsieur et Madame péliade, tu parles de dimorphisme sexuel ? Une grande et belle espèce, oh non, ne me dis pas que j'en ai cotoyé sans les voir,
j'en tremble rétrospectivement ... brrr ... Pourtant j'adore tout ce qui est oiseau, tu le sais, et j'aime particulièrement le Circaète Jean le Blanc, qui est un aigle superbe et qui se nourrit
... de serpents !!! Humm, je sens que tu ne vas pas apprécier (!). Je vais te dire : nous en avons soigné deux il y a maintenant pas mal d'années mais je préférais tenir l'aigle pour les soins,
en prenant pas mal de précautions, alors qu'il m'aurait été impossible de soigner un serpent, bon le cas ne s'est jamais présenté, heureusement, j'ai des frissons sur les bras rien qu'à cette
idée !!! Bisous pinson, sans rancune ? Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 03/08/2012 21:34



oui, c'est ça


la femelle est plus grande, et les colorations un peu différentes.


C'est frappant quand on voit le couple


(je connais des coins où ils font la sieste)


mais si je vois un individu seul, je ne suis pas sûr.


Bien oui, des aigles mangent des serpents.


même mes poules les attaquaient, et elles parvenaient parfois à leur fin.


Mais tu sais, oiseaux et serpents sont très proches.


Regarde les mouvements de la t^te, du cou.


L'oiseau, c'est un serpent à plumes.


Il ne faut pas prendre un serpent dans ses mains !


mais j'adore tenir les orvets : de vrais bijoux vivants !


bisous car sans rancune !



eleonor 03/08/2012 19:00


bucolique, mais les les aspics...je laisse cela à la caillouteuse montagne, loin, très loin du Poitou


pour le reste je prends et si tu me dis " a table "? j'arrive !!!

kasimir, dit pinson déplumé 03/08/2012 20:53



Chiche !


Mais il faudra que je fasse des courses sérieuses


car les mois passants, je deviens de plus en plus expéditif !


Comment, pas d'aspics dans le Poitou ?


Tu ne veux pas que je t'en envoie quelques exemplaires ?



Danielle 03/08/2012 18:56


Mon jardin est tout petit, sinon je pense qu'il ressemblerait au tien, je n'aime pas les jardins impeccables, pour moi ils ne sont pas naturels, enfant notre grand jardin en friche était notre
domaine de jeux, les herbes poussaient selon leur volonté, quel plaisir. On y mettait des caisses où nichaient des cochons d'Inde et ces gentils petits mammifères nous ont fait des tas de bébés,
à notre grande joie ... jusqu'à ce que nos parents les découvrent. Pareil pour une chatte qui nous a fait des tas de chatons adorables ... qu'au fur et à mesure nos parents donnaient aux enfants
des voisins. Par contre si j'aime les hérissons, je n'aime pas, mais alors pas du tout les vipères, et tu leur fais des "zones de reproduction" ?  J'en frissonne, je suis tétanisée par
les serpents ! Il faut dire que je suis allergique aux piqûres, alors entre les abeilles et les serpents ... pas pour moi ! Bonne soirée pinson, bisous. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 03/08/2012 20:49



Bien sûr Danielle, il est préférable de ne pas se faire mordre.


Comme pour la voiture : il est bien préférable de ne pas avoir d'accident.


Mais la présence des vipères est indispensable à l'équilibre du vivant.


Elles détruisent énormément de souris, et sans elles ont serait vite envahis.


Ici je vois surtout des aspics, mais quelquefois des péliades (vipera Bérus)


c'est une grande et magnifique espèce, avec un fort dimorphisme sexuel.


Elle est craintive elle aussi, mais attaquée, elle se défend, et est assez dangereuse.


Or elle aime bien les landes, les zones humides, les dunes même.


Donc dans ton enfance, tu as dû en cotoyer souvent, et tu ne les as jamais vues :


elles se sauvaient à votre approche.


Allez, toi, la protectrice des animaux, des oiseaux, tu ne peux qu'aimer les vipères.


Mais c'est vrai que dans ton petit jardin.... non, pas là !


Bonne soirée Danielle, bisous de pinson.



gazou 03/08/2012 18:19


Ce n'est certes pas un jardin d'agrément mais il a son charme, les petites vipères mises à part

kasimir, dit pinson déplumé 03/08/2012 19:25



Elles font pourtant partie de la création !


Le tout est de garder des distances suffisantes.



hélène 03/08/2012 16:00


Suis un peu étonnée de ton jardin"brouissaille", toi, si ordonné...j'avais pensé à un jardin à la LENÔTRE ou plus avant, PETRARQUE ...et plus récemment TRUFFAUT....


Qu'importe, l'essentiel est que tu ny trouves un plaisir en plantant tes consoudes et patates..


Cependant ne compte pas sur moi pour le visiter....les serpents sont en trop!!!


Bises au jardinier du Loiret.


L.N.


 


 

kasimir, dit pinson déplumé 03/08/2012 19:23



Moi ordonné ????????????????????


Oh, pauvre Hélène, si tu savais .....


Les serpents... ils sont mignons.


Il faut seulement leur parler gentiment


et ne pas chercher à les attraper, sauf par la queue.


Mais je vois, tu te souviens du paradis terrestre


et de Cléopatre.


Bises, fille du Quercy.



sittelle 03/08/2012 15:35


Je me souviens de ce texte, c'était au début que je te connaissais... je n'avais pas encore tout compris sur le fonctionnement des blogs ! Chez nous aussi, les plantes décident... et bien en
général; comme elles sont conseillés par les petits elfes des jardins, elles sont au courant des projets d'urbanisme, et déménagent ici juste avant les mauvais travaux qui détruisent leur
territoire; les lapins viennent de temps en temps mais plus les hérissons, et pas encore les serpents,n bien  malheureusement; ta consoude est aussi  en super  forme ! elle a bien
aimé les pluies du printemps, tu penses bien... en fait ce que j'achète ne prend pas bien mais tout ce qui vient ou bien est donné par amitié prospère vite. En plus depuis l'an dernier un
phytolacca s'est installé, il est beau, plus grand que moi   bisous...

kasimir, dit pinson déplumé 03/08/2012 19:17



Le phytolacca, voilà une plante absolument superbe.


Certes toxique, prévenir les enfants quand les fruits se forment.


Pas question de les manger.


Par contre, une fois qu'ils sont mûrs (noir-violet) on peut les cueillir et les faire macérér dans de l'acool, et on obtient de la teinture de phytolaque,
qui est un excellent désinfectant à usage externe (un peu comme on utilisait le mercurochrome).


Et si on veut une teinture végétale (comme pour eMmA qui fait des "teintofleurs), cette plante est super généreuse.


Elle repousse de souche : tu vas donc la récupérer au printemps prochain et toutes les années suivantes.


Tu nous le montreras sur ton blog ?  


Bisous, oiseau véloce.



annielamarmotte 03/08/2012 14:19


c'est comme ça que j'aime les jardins.... les vipères un peu moins


le mien c'est un jardin de ville..... mon terrain fait en tout 300 m2 et il y a dessus unee grosse maison pour cause d'élevage de famille nombreuse .. il reste juste la place d'une grande
terrasse que j'aime bien  et d'arbres deux cerisiers immenses un lilas un murier platane et au fond un je ne sais pas quelle marque d'arbre. à présent que la tribu est presque envolée je
pense que je ne vais pas faire long feu ici... en plus ma consoude n'a pas le terrain qu'il lui faudrait  ;)

kasimir, dit pinson déplumé 03/08/2012 19:06



Les vipères ne sont supportables, et heureuses, que si on dispose de suffisament de terrain pour que chacun ne gêne pas trop l'autre.


Car figure toi que ce sont des petites bêtes très timides, craintives, et qu'elles se stresent pour un rien.


Elles ne sont pas non plus très recommandées si des enfants circulent dans le secteur.


Et ton terrain, ou ce qu'il en reste, est si petit que le peu de terre qui reste doit être mangé par les arbres.


La consoude , qui est une plante gourmande, avec de puissantes racines, ne peut évidemment pas prospérer.


Mais dis moi, j'ai reçu tout à l'heure dans ma boîte aux lettres toute une escadrille de gallinacés !


Je vais leur construire un poulailler.


Merci Marmotte, je t'embrasse bien fort.



Catherine D 03/08/2012 13:11


Ton jardin est terriblement vivant, quelle merveille !
Et il est bien bon ton miel :)
Je souffre de voir certaines personnes  fières de leur espace "propre,", plein de .... cides pavés auto machin, mais chacun le sien pas vrai ? chez moi aussi, c'est le bazar! bonne journée


ps: bien occupée par hector, qui revient de loin, un vrai amour !

kasimir, dit pinson déplumé 03/08/2012 18:52



Hector ?


Qui revient de loin... ???


Si c'est un amour, alors c'est certainemment un ange qui te l'a ramené !



Ptitsa* 17/08/2010 23:41



Et tu te plains de mon jardin "labyrinthe" ?? Voilà donc pourquoi nous nous sommes trouvés. Tu as toi aussi ue personnalité de jardinier fouillis !!



kasimir, dit pinson déplumé 19/08/2010 00:40



oh oui !


et ça s'arrange pas


mais si, je vais faire des catégories !



MJO 05/05/2009 22:49

Chacun de nos jardins est unique, c'est bien mon avis mais le votre est immense pour contenir tous ces animaux !Bonne nuit Doc

06/05/2009 00:24


En fait je réponds ici à votre réserve : "à part les vipères".
Deux espèces sont présentes chez nous : l'aspic (fréquente) et la péliade (rare, mais superbe). Le dimorphisme sexuel est net chez la péliade. Mais ni l'une ni l'autre n'attaque l''homme.
L'inverse par contre est vrai. Une vipère ne mord que si elle se sent en danger et ne parvient pas à fuir. C'est un animal craintif et prudent, qui ne cherche pas la bagarre. Alors que les
couleuvres (ici) adorent l'eau, et chassent dans l'eau, y jouent, s'y accouplent, les vipères préfèrent le sec. Elles chassent les petits rongeurs et ainsi en limitent le nombre. Elles sont
réellement utiles, et si belles. Comme je voudrais que vous les aimiez aussi !
Oui mon jardin est grand : un  jour, je l'espère, vous viendrez le voir, MJO.


MJO 05/05/2009 22:40

Mis à part les vipères, il me plait bien ce jardin...
Il y avait un jardin qu'on appelait la terreIl brillait au soleil comme un fruit défenduNon ce n'était pas le paradis ni l'enferNi rien de déjà vu ou déjà entenduIl y avait un jardin, une maison, des arbresAvec un lit de mousse pour y faire l'amourEt un petit ruisseau roulant sans une vagueVenait le rafraîchir et poursuivait son cours.Il y avait un jardin grand comme une valléeOn pouvait s'y nourrir à toutes les saisonsSur la terre brûlante ou sur l'herbe geléeEt découvrir des fleurs qui n'avaient pas de nom.… Georges Moustaki

06/05/2009 00:01


et à moi elle me plait bien cette chanson-poème de Moutaki
merci de me l'envoyer : je ne la connaissais pas


L@urence 05/05/2009 18:04

et ce n'est que maintenant que vous me dites tout ça ? !!! mais j'ai failli mourir alors entre les abeilles et les couleuvres .... !!la prochaine fois, je ferai un tour de votre jardin immense avec le balai pour chasser tous les dangers !!!!!!!! bon ouf, j'en suis revenue vivante !

05/05/2009 23:50


Mais Lolo, les couleuvres à collier ne sont pas dangereuses : elles n'avalent que des poissons et des grenouilles, pas des gazelles.
La prochaine fois que vous viendrez, n'apportez pas votre balais : c'est un truc bon pour les sorcières ! Nous ferons le tour de l'étang ensemble et nous aurons peut-être la chance de voir
quelques-unes de mes petites amies à la peau brillante !
Pour ce qui est spécialement des vipères, je vais répondre à MJO, mais ce sera pour vous aussi.


Valérie 05/05/2009 14:56

Bonjour Kasimir!Les enfants s'expriment par leur dessins,et vous, vous nous faites découvrir le votre avec vos mots.Merci pour cette petite balade et à travers celle -ci de nous faire partager un petit bout de votre paradis .Valérie

05/05/2009 15:47


Le paradis !
C'est quoi le paradis ?
Difficile de s'en faire une image précise.

Pour les musulmans, c'est un lieu frais et à l'ombre où de jeunes vierges (les houris) attendent les hommes qui ont le bonheur d'y être admis. Et elles sont à nouveau vierges le lendemain matin !
Ce qui est drôlement pratique ! J'irais bien y faire un tour ! Seulement voilà, j'aime bien le cochon !

Pour les chrétiens, un lieu où l'on va retrouver Marie et son turbulent fils, et Saint Joseph, qui aura récupéré sa femme. Et Saint Pierre et Saint Paul. Et ce Saint qu'il faut prier quand on
a perdu quelque chose (allons bon... j'ai perdu son nom !). Et Saint Galmier et Saint Emilion (Hummm...), ou encore Saint Cucufa et Sainte Pétronille .....Pour tout vous dire, j'ai bien peur de
m'ennuyer dans ce paradis là ! Heureusement je crois que c'est cuit pour moi : je n'y serai pas admis !

Alors le paradis c'est quoi ?
Ce sont nos jardins, où nous pouvons nous promener ensemble, nous asseoir et parler. Ce sont nos campagnes : ce grand jardin que nous partageons. Ce sont nos villes aussi. Tous les lieux où nous
nous rencontrons.

à bientôt Valérie.