- Sète - 13 - Présence du volcanisme près de Sète : ce qui s'est passé à Agde durant 250 mille ans -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

 

maar.jpg

 

 

 

 

Je reprends ces 2 photos (de 2012) :

qui me fascinent :


 

2012_1002fabricolageseptembre0112.JPG

 

 

 

 

On connait bien maintenant la succession des évènements

qui ont conduit à la formation de cette étrange plage,

plage concave de sable noir, fait de débris basaltique.  

 

 

 

 

 

2012_1002fabricolageseptembre0115.JPG

 

 

 

 

 

Je vais vous conter ces évènements dramatiques

avec une certaine... partialité.


 

Les vulcanologues hésitent sur des points de détails

entre plusieurs scénarios possibles. 

Je vais en choisir un qui ne sera pas trop compliqué

tout en étant hautement probable.

J'espère que vous ne m'en voudrez pas trop !

 

 

      ***

 

 

 

Cric crac, plongeons dans le passé !

 

 

 

Voici un million d'années

juste avant les évènements que je vais vous relater

cette région était une lagune

comme il en existe tant tout le long du Golfe du Lion.

 

Avec une tranche d'eau de faible épaisseur :

ce fait est certain et explique ce qui s'est passé. 

 

Par une des fêlures qui fragilisent la croûte terrestre en ce lieu

  le magma est monté 

et a fait irruption dans cette mince lame d'eau.


S'est produite alors une très violente explosion,

dite "phréato-magmatique"

(comme il s'en est produit beaucoup en Auvergne

et que l'on appelle un " MAAR ").

 

 

 

 

maar.jpg

 

 

 

Ce type d'explosion est d'une extrème violence !


Elle projette des matériaux solides à plusieurs kilomètres de haut

au sein d'un énorme panache de framents solides et de vapeur.

 

Elle projette aussi horizontalement ce qu'on appelle des 

"déferlantes basales"

qui détruisent tout sur leur passage

et recouvrent le sol  d'une épaisse couche de matériaux

(que l'on appelle le "matériel volcanique")

matériaux que nous allons justement observer ici.

 

La photographie ci dessus n'est pas celle de l'explosion,

je suis arrivé, excusez-moi, une heure après, sniff,

et je n'ai pu saisir que le panache de vapeur, bien plus réduit,

qui a succédé à celui de l'explosion.


      Il y a eu  6 explosions successives :

6 fois le magma est monté, en des points voisins mais distincts,

et a rencontré l'eau,

la transformant à chaque fois instantanément en vapeur,

et ces explosions, se succédant,

ressemblaient à une monstrueuse quinte de toux.

 

Pourquoi la montée de la lave s'est-elle faite en six points différents ?

Parce que chaque explosion, par sa puissance inouïe,

obturait hermétiquement la cheminée par laquelle le magma montait, 

par un "bouchon" violemment enfoncé que l'on appelle un "diatrème",

et on a , par des méthodes magnétiques, localisé six diatrèmes.

 

 

 

Pourquoi ces explosions furent-elles si violentes ?

Cela tient au fait que le volume d'eau présent

ne dépassait pas le volume de la lave qui surgissait.

 

Retenez cela si vous voulez reproduire ce phénomène :

 ne mettez pas trop d'eau, 

sinon ça pétera moins fort.

Ou même pas du tout


et c'est (pour les curieux) ce qui se passe en permanance au fond des océans :

la lave qui jaillit forme gentiment des "coussins" : "pillow-lavas"

(Ceux d'entre vous qui iront en Slcile pourront observer  des pillow-lavas

au nord de Catane, à Aci Castello)

 

 

Mais revenons à Agde.

Ces explosions ont été très violentes

et ont déposé un "matériel" typique de ce genre d'explosion :

du  " tuf jaune ".

 

(pour les curieux : pourquoi est-il jaune ?

du fait que se produit alors une altération des verres volcaniques en palagonite)


Et justement nous observons des tufs jaunes

dans les falaises de la grande Conque :

voyez ce millefeuille : il contient des couches de tuf jaune

(et d'autres... que nous allons voir).

 


 

2012_1002fabricolageseptembre0126.JPG

 

 

On imagine, en voyant ces dépôts ( pourtant très érodés),

quelle pouvait être la puissance  des "déferlantes basales" ! 

Mieux valait ce jour là n'être pas sur la plage.

 

 

Ces explosions gigantesques  ont fini   (très vite)

par combler la lagune

enfin... presque.

Donc la quantité d'eau a fortement diminué

et les explosions qui se sont produites ensuite 

(car la lave continuait à monter) ont été moins violentes.


De ce fait le tuf produit a changé d'aspect :

il est devenu un tuf gris.

 

(Pour les curieux uniquement :

Dans ce tuf gris, le verre volcanique ne se transforme pas en palagonite)

 

Sur la photo précédente, ou bien sur la suivante,

vous pouvez observer un empilement alterné de tuf jaune et de tuf gris. 

 

      Qu'est ce que cela signifie ?

 

(Soulignons que le tuf, qu'il soit jaune ou gris,

ne se produit qu'en présence d'eau,

c'est à dire uniquement lors d'une explosion phréato-magmatique.) 

 

 


 

2012_1002fabricolageseptembre0123.JPG

 

 

 

Cette alternance signifie que la quantité d'eau présente variait ! 

Tantôt il y en avait plus, tantôt il y en avait moins. 

De là à imaginer que la mer, furieuse, a dit son mot,

il n'y a qu'un pas.

On peut imaginer que d'énormes vagues  montaient parfois 

et se mêlaient au jaillissement du feu de la terre.

Quel spectacle dantesque ce devait être !


 

 


 

2012_1002fabricolageseptembre0121.JPG

 

 

 

      Quoiqu'il en soit, 

de par l'accumulation des matériaux comblant la lagune,

l'éruption volcanique s'est progressivement isolée de la phase aqueuse,

et a donc changé de type.

 

On dit (cela fait savant !) que s'est instauré

un "dynamisme strombolien". 


Ce qui signife que les explosions phréato-magmatiques ont cessé

et ont été remplacées par un fonctionnement analogue à celui

que nous observons de nos jours sur le Stromboli

 

 

 

 

Stromboli-20040928-1230x800.jpg

 

 

 

Comment fonctionne le Stromboli ? 

Il émet une lave basaltique suffisamment fluide

pour qu'elle ne s'accumule pas au point de sortie, 

mais forme des fontaines de lave

et des coulées qui peuvent se poursuivre sur des kilomètres.

 

Il se produit parfois des explosions,

qui projettent de la lave déchiquettée dans l'atmosphère,

mais elles sont rares.

Le Stromboli, et donc les autres volcans dits "stromboliens", 

sont des volcans " effusifs " (ou volcans "rouges") 

 

      tels ceux de la Réunion ou d'Hawaï

 

 

agde-volcan-rouge-.jpg

 

 

 


bien différents des terribles volcans "gris"

qui eux sont " explosifs "

(comme le Vésuve ou la Montagne Pelée de la Martinique). 

 

 

Nous arrivons donc, pour Agde, dans la troisième phase

après la phase de tuf jaune puis la phase de tuf gris )


Le cratère du maar primitif est alors totalement rempli de lave, 

et le volcan, complètement isolé de l'eau, 

poursuit son activité autrement,

en édifiant, par la répétition de ses coulées,

un cône basaltique caractéristique. 

 

Et ce sera le Mont Saint Loup.

D'une altitude faible , il est vrai : 113 mètres. 

 

 

 

 

agde-Entre_Marseillan_ville_et_M._Plage.JPG

(Le Mont Saint Loup vu de Marseillan)

 

 


 

 

 

Au sommet du Mont Saint Loup

on peut observer des " bombes volcaniques".

 

 

 

 

agde Mont Saint Loup bombe volcanique

 

 

 

Bombes "en fuseau"

qui montrent que l'on est près du point d'émission.

 

 

 

Mais aussi, sur ses pentes,

on trouve des restes de coulées basaltiques :

 

 

agde--Mont-Saint-Loup-carriere-stand-de-tir-.jpg

 

 

 

Celle-ci a été transformée en carrière...

et en dépôt d'ordures.

 

 

Le cône du Mont Saint Loup n'est pas resté seul. 

Deux autres cônes stromboliens se sont édifiés près de lui,

le tout formant un "complexe volcanique" !

 

 

 

 

agde-complexe-volcanique.png

 

 

 

 

 

 

les pointillés indiquent l'emplacement  de l'initial cratère de maar,

et les points rouges l'emplacement des diatrèmes repérés..

(je parlerai plus tard du sixième).

 

 

 

Le volcan Petit Pioc'h faisait initialement 80 mètres

mais il a été exploité pour en extraire de la pouzzolane  

(exploitation à ciel ouvert, comme, en Auvergne, 

le volcan Lemptégy dans la chaîne des Puys)

et il ne fait plus que 68 mètres.

 

 

 

 

agde-Petit_Pioch_facies_coeur_de_cone_et_coulee_de_basalte.jpg


 

 

 

Le Mont Saint Martin est encore plus petit : 55 mètres.

Il a complètement disparu,

recouvert par l'urbanisation.

 

 

L'histoire du complexe volcanique du Mont Saint Loup

ne s'arrête pas là.

 

Nous la poursuivrons demain.

 

 

***

 

Publié dans Sète

Commenter cet article

flipperine 14/12/2013 18:35


le sol est sans cesse en mouvements

kasimir, dit pinson déplumé 14/12/2013 20:13



et oui


mais généralement ses changements sont, pour nous, si lents que nous ne les percevons pas.


Ainsi chaque année l'Amérique s'éloigne un peu plus de l'Europe, les Alpes grandissent, etc....


Par contre quand elle tremble, il paraît que c'est la panique !



erato 13/12/2013 23:04


Un exposé intéressant mais un peu ardu! J'ai du le relire deux fois!!


Belle soirée, bises Pinson

kasimir, dit pinson déplumé 14/12/2013 14:30



oh pardonne-moi !


mais une fois que je suis lancé, je n'arrive plus à m'arrêter !


bises du samedi, Andrée.



aln03 13/12/2013 22:07


Oui, j'y suis allée , il y a 2 ou 3 ans .C'était trés intéressant .Pas Bête ton idée pour avoir une maison à bas prix.


Ok pour la pendaison de crémaillére .Tenue exigée: vêtements ignifugés .


Bonne nuit


Nicole

kasimir, dit pinson déplumé 14/12/2013 14:28



tiens oui, encore une bonne idée !


nous descendrons la crémaillère directement au dessus de la lave


c'est ça l'écologie


bon  samedi, Nicole



aln03 13/12/2013 18:56


Ton article m'a beaucoup intéressé .Mais j'ignorais tout sur l'été 1751.Quelle honte!


Le Mont Saint Loup est tout mignon et les tufs jaunes et gris bien sympas .


Tes photos sont superbes. Je pense , qu'en Auvergne, la visite de Lemptégy t'intéresserait vraiment.


Visite virtuelle pour te rendre compte


.http://www.auvergne-volcan.com/


Bravo pour ton reportage dans une région peu connue pour son volcanisme .


Si j'ai bien compris ,tu veux construire une maison au sommet du Mont Saint Loup .


Bonne soirée , l'Homme qui parle à l'oreille des Volcans et Bizatoi


Nicole

kasimir, dit pinson déplumé 13/12/2013 20:06



oh oui j'espère bien visiter Lemptégy un jour.Y es-tu allé ?


Tintin y a fait une visite et a été très intéressé.


Une maison sur le Mont St Loup ?


Non, pas moi.


je voudrais que Lyly Top la construise


ensuite je lui ferai peur en lui disant qu'une éruption est imminente


et elle me la vendra pour une bouchée de pain.


Q'est-ce que tu dis de mon plan ?  


Bise, en attendant de pendre avec toi la crémaillère à Agde.


Oh... on invitera aussi Lyly ! 



Danielle 13/12/2013 13:59


Intéressant ce reportage et clair, précis. Donc lors de cette très violente explosion la lave est montée en 6 points différents ! Les photos sont très belles, j'aime beaucoup ce panache de fumée
(de vapeur) qui laisse imaginer ce qu'a du être celui de l'explosion elle-même ! Etonnantes ces couches de tuf jaune et gris alternées, c'est donc du à la quantité de l'eau. Le Mont Saint-Loup,
ses pentes douces... c'est difficile de réaliser le spectacle de sa création ! Bonne après-midi à toi. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 13/12/2013 15:31



Oui, c'est difficile d'imaginer....


Les explosions initiales (6 au moins) ont peut-être été séparées par un temps qui pourrait nous paraître long pour nous humains
qui ne vivons que quelques dizaines de jours (si nous appelons jours le temps que met la terre à faire le tour du soleil).


Le regroupement des explosions sur un périmètre relativement étroit me fait penser à un anthrax qui, à la différence d'un abcès
simple, a plusieurs points de sortie, par lesquels s'évacue le pus, et aussi les tissus plus ou moins nécrosés.


La poussée ascendante du magma a tout de même duré 250.000 ans.


Et même un peu plus :


nous allons le voir dans le prochain article.


Pour nous c'est beaucoup.


Pour un volcan, c'est peu (pour le Cantal ça a duré environ 10 millons d'années).


Bonne apm Danielle.


Bisous de pinson.



lylytop 13/12/2013 09:26


bonne lecture ce matin j'ai beaucoup aimé, j'attend une suite il y a t(il un risque de volcan en éruption dans ce coin, car un volcan peut se réveiller aprsè de long très long silence


a bientôt


lyly

kasimir, dit pinson déplumé 13/12/2013 15:12



Dans l'immédiat, non.


Tu peux y acheter un terrain (il est cher) et y faire construire une maison.


Dans le futur, bien sûr que oui.


Mais avant qu'elle ne se produise, cette éruption,


il y aura des tremblements de terre nombreux


qui deviendront peu à peu plus fréquents, plus forts. 


Là il vaudra mieux que tu retournes en Normandie


mais je t'achèterai ta maison du sud, car je voudrais bien assister à la chose !


Alors tiens moi au courant de tes projets !


Merci d'avance


(si tu as un chat là bas, tu pourras me le laisser)



telos 13/12/2013 06:43


tu es savant

kasimir, dit pinson déplumé 13/12/2013 15:03



oh non Télos !


Sais-tu qu'il y a moins de 300 ans, on pensait encore que les monts d'Auvergnes étaient


soit des tas de scories laissées par des métallurgistes dans le passé (de sacrés bosseurs !)


soit des fortifications construites par les Romains (ils sont fous ces Romains !)


Et puis, durant l'été 1751, un homme se promène à Moulins. 


Il plonge les mains dans une fontaine pour se rafraîchir.


Il voit une pierre dans l'eau du bassin, la prend, la regarde.


Là se fait un déclic dans sa tête !


Il revient d'Italie où il a vu des volcans actifs


et il est saisi par la ressemblance de cette pierre avec les cailloux qu'il a examinés là bas.


Une autre idée lui vient : il connaît Riom


et sait que beaucoup de maisons y sont faites avec la même pierre. 


Il part aussitôt à Riom et interroge des gens.


On lui dit que les pierres dont sont faites leurs maisons viennent de Volvic. 


Il part aussitôt à Volvic, et là... il voit les ouvriers, éventrant la montagne....


et là il comprend.


C'est ce jour là que la vulcanologie est née dans le monde.


Le reste, c'est une bobine que l'on déroule, un fil d'Ariane qu'on remonte. 


Bon week end, Télos.