Conte de la petite boîte vide.

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

elle  me vient de PAA 

 

 

 

 

C'était une famille dans une situation difficile.

 

Ce jour là le père avait puni sa fillette de 3 ans

pour avoir inutilement dépensé un rouleau de papier doré.


L'argent se faisait rare et il n'avait pu supporter

que la fillette utilise le papier pour décorer une boite-cadeau

à mettre sous l'arbre de Noël.


Le lendemain matin,

la fillette apporta le cadeau à son père

en lui disant :

"C'est pour toi Papa !"


Embarrassé, son père regretta sa trop vive réaction.

 

Toutefois, sa colère se raviva et ne fit qu'empirer

quand il découvrit que la boite était vide.

 


Il lui cria alors :

"Ne sais-tu pas qu'en offrant un paquet-cadeau,

il doit toujours y avoir quelque chose dans la boite ?


La fillette regarda son père ...

les yeux pleins de larmes, et lui dit :

 

"Mais Papa, la boite n'est pas vide,

je l'ai remplie de baisers,

juste pour toi...

 Papa !"  

 

 

                fillette-paquet.jpg

 

 

 

 

P S : 

je puis vous avoir des prix

sur les mouchoirs en papier.

Publié dans conte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

patricia 20/06/2010 10:54



Rapide et élégant ...Grâce à ce tapis volant enchanté et enchanteur je vais m'empresser de terminer la mise en ligne de notre dernière renocntre autour des contes ... hé oui, je suis moi-aussi
tombée avec bonheur dans cette marmite magique ... et notre (tout petit) groupe de passionnées débutantes et/ou confirmées se retrouve toujours avec joie autour de Narbonne dans l'Aude. Qui sait
? un pinson facétieux pourrait bien voler jusqu'à nous ? ou l'inverse ?   (je viens de modifier sur mon blog  le temps laissé à la rédaction des commentaires ... ah les finesses de
l'informatique ! heureusement que les conteurs sont hors temps !)



kasimir, dit pinson déplumé 21/06/2010 16:16



Je suis ravi de faire ta connaissance, Patricia conteuse.


J'avais participé à un atelier de contes à Paris. Notre lieu de rencontre  était une péniche qui était amarrée sur la Seine, Quai de
Montebello, sous les tours de Notre Dame.


Notre conteuse professionnelle était Fabienne Thiéry, peut-être en as-tu entendu parler


A une autre fois ?



patricia 20/06/2010 10:13



Bonour et MERCI pour ce blog découvert grâce à emma à qui j'ai demandé la permission d'utiliser votre "tapis volant" pour illustrer un conte à paraître sur un petit blog de veille et veillées de
contes. Seriez-vous d'accord ? Je n'arrive pas ce matin à décoller (faute de tapis volant) et reste à papilllonner d'article en article, souvent émue ... A bientôt j'espère ! et merci par avance
pour une réponse attendue avec confiance, et surtout pour ce partage poétique, ici et ailleurs. Que s'envole aujourd'hui un sourire rêveur empli de douceur (avec ou sans boite dorée ...)...



kasimir, dit pinson déplumé 20/06/2010 10:24



Patricia, amie d'eMmA,


bien sûr que tu peux prendre mon tapis volant


qui d'ailleurs ne m'apparient plus puisque je l'ai donné à eMmA !


En fait la notion de "propriété" me paraît compètement archaïque:


nos richesses sont communes, et nous les partageons;


Tout d'abord la joie de vivre.


Es-tu conteuse ?


Je vais aller faire un tour sur ton blog.


Bonne journée.


P S : les cannelés et les cookies de C me plaisent bien, mais je suis navré, je n'ai pas trouvé le moyen de laisser un comm


 étrange ce QR !!!!


on n'arrête pas le progrès !



Steevie 16/06/2010 22:52



très jolie cadeaux pour son père et très jolie histoire . bisou


steevie



kasimir, dit pinson déplumé 17/06/2010 09:50



Comme je suis content, Steevie, de te voir apparaître là !


J'espère qu'un jour tu viendras chez nous, et nous irons faire des balades ensemble.


Travaille bien, et tu vas être un champion!


Gros bisous.



Danielle 15/06/2010 23:50



Oui, effectivement, j'ai voulu savoir mais ça fait mal, très mal,  à présent  je sais et je ne me pose plus de questions. J'aime bien connaitre les choses jusqu'au bout, ne pas
rester dans l'interrogation, je crois que c'est pire que de tout savoir. Il en est ainsi pour tout, en ce qui me concerne. Merci de me consoler avec autant d'affection, j'y suis sensible. Gros
bisous. Danielle



kasimir, dit pinson déplumé 16/06/2010 00:40



Je pense aussi qu'il vaut mieux savoir.
mais en même temps, que c'est dur !



Danielle 15/06/2010 22:03



Donc, il manque la fin de l'histoire, même si elle est dure, j'aimerais bien la connaitre dans son intégralité, ma curiosité est en éveil ! Bisous. Danielle



kasimir, dit pinson déplumé 15/06/2010 23:35



Alors à toi toute seule je vais la dire.


Mais moi, je ne la supporte pas.


Voici :


Très peu de temps apès  la petite fille fut tuée lors d'un accident.


Le père conserva toujours avec lui cette boîte vide que lui avait donné sa petite,


et chaque fois qu'il n'allait pas bien, il ouvrait cette boîte vide,


et il lui semblait alors entendre  la voix de sa fille lui disant ses derniers mots.


 


Pardon Danielle , car je crois que ça va te faire très mal.


Laisse moi t'embrasser pour te consoler un peu.



sandrasbz 15/06/2010 20:48



Bonsoir,


Moi ce père là, j'aurais bien envie de lui botter les fesses ! Personne ne lui a donc appris que c'est le geste qui compte ? Une belle histoire que je ferais lire volontiers aux hommes de mon
entourage, juste pour voir leur réaction....


Bisous et bonne soirée,


 


Sandra



kasimir, dit pinson déplumé 15/06/2010 23:25



Attention aux bottes de Sandra


Rien à voir avec les petites pantoufles de Sandr....illon !



pascale 14/06/2010 10:36



 


L'imaginaire des enfants ! C'est vraiment touchant, merci Kasimir pour ce joli conte tout doux.
Bisous et très bonne journée



kasimir, dit pinson déplumé 15/06/2010 11:54



Pascale, je pense à toi


chaque fois que je vois ton dessin


pom pom pom pom !!!!!


je ne t'ai pas oublié. BISOUS



Aziyadé 13/06/2010 21:03



Et bien voilà, j'arrive chez toi tardivement à cause d'un WE richement occupé en émotion, et tu as compris ta proposition d'un petit kleenex me convient
comme d'hab. J'aime tellement la fraîcheur de coeur des enfants, beaucoup d'adulte n'en sont pas digne ! je ressens à travers tes Com. que le papa ne sera pas à la hauteur...mais j'veux pas le
savoir.


Juste aller me reposer en pensant à cette belle boîte dorée pleine de bisous,  j'en extrais quelques uns que je t'envoie en souflant dans ma
main....


Douce nuit l'ami


Chantal


 



kasimir, dit pinson déplumé 15/06/2010 09:08



Je les ai tous reçus, chère amie Chantal


que ça fait plaisir !!!!!


je t'en envoie tout autant



Littorine 13/06/2010 12:00



Tu as raison Kasimir, le terme mignonne, n'était absolument pas appropriés... Bisous



kasimir, dit pinson déplumé 13/06/2010 16:22



Mais tes bisous le sont toujours.


Si un jour je t'envoie une boîte vide, tu comprendras !



ALN 13/06/2010 08:37



Bien mignon ce conte......Des baisers, c'est sympa cette idée...Super ton dessin!


Au début de la lecture, je pensais trouver un duvet d'autruche dans cette boîte.


bisous bleus et jaunes à toi et à Lu



kasimir, dit pinson déplumé 13/06/2010 16:20



Bleus pour l'eau, et jaunes pour le soleil


parfait : ça va faire pousser les fèves.



TELOS 13/06/2010 06:45



un prix sur les mouchoirs ..mais pas sur les baisers....qui s'offrent...



kasimir, dit pinson déplumé 13/06/2010 16:14



Eux sont sans prix


hors de prix !!!



gazou 13/06/2010 06:37



elle est merveilleuse cette petite fille...J'espère que le papa lui a fait plein de bisous à son tour



kasimir, dit pinson déplumé 13/06/2010 16:10



Je n'ai pas voulu terminer l'histoire,


car je la trouve trop cruelle.


Alors oui, j'adopte cette fin là : le père lui a fait plein de bisous.


Et moi aussi, je t'en fais plein.



mima 13/06/2010 06:09



bonjour kasimir,


D'abord les autruches.... et maintenant les pères ! Oups 


Tu sais quoi, je vais me contenter de la lecture, et me tenir tranquille pour l'instant...



kasimir, dit pinson déplumé 13/06/2010 16:07



Oh non, pas ça !


On va s'ennuyer !



Andrée 12/06/2010 23:14



Avant de s'emporter , on peut demander des explications! C'est un si beau cadeau et tellement précieux .J'espère que Papa aura compris . Souvent les enfants nous montrent le chemin. Douce soirée
, bisous Kasimir



kasimir, dit pinson déplumé 13/06/2010 16:05



J'espère aussi


mais ils sont parfois durs d'oreille, les papas.....


(c'est drôle, dans le ceur, il y a deux cavités qu'on appelle les oreillettes !!!)



helene 12/06/2010 22:39



Bonsoir Kasimir, une fois de plus l'amour est bien ce qu'il y a de plus précieux tu viens de nous en donner un bien bel exemple, je profite pour te remercier pour le commentaire magnifique que tu
as laissé sur le blog de Nadine, tu as su trouvé les mots, merci, toi aussi, tu es un homme fantastique!


Bisous, helene


 



kasimir, dit pinson déplumé 13/06/2010 15:20



Merci Hélène


Mais cette Nadine nous fend le coeur.


Evidemment elle est en danger de mort !


Comme cette femme qui traversait le Pacifique dans une barque.


Mais elle peut aussi s'en sortir complètement.


C'est un combat de Titans, et  notre amour peut réellement l'aider !



lenez o vent 12/06/2010 22:05



tout en sourires d' enfant cette histoire


 bisous pinson



kasimir, dit pinson déplumé 13/06/2010 16:02



notre coeur ...


n'a-t-il pas la forme d'un bisou d'enfant ?



harmonie37 12/06/2010 21:39



Une cadeau sans valeur, mais comment l'adulte aurai pu comprendre, pour les mouchoir c'est pour la fin de l'histoire qu'ils les faudra car il en manque un bout, je te l'envoie. Je la cherche.


Gros bisous



kasimir, dit pinson déplumé 13/06/2010 15:59



Tu sais, j'avais la fin de l'histoire,


 mais je n'ai pas osé la mettre,


 elle est vraiment trop dure,


et je voudrais ne traumatiser personne.



nono 12/06/2010 21:23



C'est mignon tout plein Kasimir !!!


Pour les mouchoirs ça ira pour moi


UNE PETITE BISE A LULU


Bon WE.


Nono



kasimir, dit pinson déplumé 13/06/2010 15:28



T'as des mouchoirs en Alu ?


en tout cas une bise pour Lu... O K


elle t'en fait une



Danielle 12/06/2010 21:07



Tu as raison Kas, cette boite apparemment vide mais remplie de baisers d'une petite-fille, j'en ai eu la larmette à l'oeil car j'ai eu un superbe dadeau à Noël, ma petite fille de cinq ans qui,
dans une boite à chaussures avec un joli emballage ( ! )  avait passé des heures pour écrire : "mamy je t'aime" sans apostrophe mais avec plein de petits coeurs et deux soleils, et ce
qu'elle a voulu être des étoiles. J'avoue que c'est ce qui m'a le plus touchée dans les cadeaux. De plus elle a ajouté : "tu vois, j'ai fait plein de bisous là," en me montrant un coeur plus gros
que les autres. Alors, je me sens très concernée par ce conte, je le trouve magnifique. Bisous Kas. Danielle



kasimir, dit pinson déplumé 13/06/2010 15:26



Magnifique !


Tu as eu ta boîte sacrée toi aussi !


Tu sais, j'aime beaucoup, vraiment beaucoup, ta faute de frappe : "dadeau"... on croirait entendre ta petite fille de 5 ans
s'exprimer.


Cette faute de frappe est un bijou !


Moi je tre fais un gros bisou


Ce mot là, sur le Web, est comme une boîte vide


mais cette boîte est pleine de ....


Chut !



sittelle 12/06/2010 20:17



J'aime bien... pour une fois ce n'est pas la "Mèèèèère" qui a le mauvais rôle  


allez, on lui fait vite une petite demande de RSA en CCAS !



kasimir, dit pinson déplumé 13/06/2010 15:20



heu... tu pourrais traduire ?



canelle56 12/06/2010 19:48



Vraiment trop mimi......merci il n'y a que des petites filles pour faire ce genre de cadeau....sourires


bises Kasimir



kasimir, dit pinson déplumé 13/06/2010 11:54



peut-être bien ...


subtiles les filles !



Littorine 12/06/2010 19:48



Ah c'est malin  mais j'ai encore des réserves de Kleenex Heureusement... elle est trop mignonne cette histoire
! Comme quoi il faut se méfier de ce les petits bouts d'hommes nous offrent et ne pas prendre leur cadeaux à la légère...ils sont l'empreinte de leur façon de nous dire je t'aime, même si c'est à
l'opposé de ce que nous espérions. 



kasimir, dit pinson déplumé 13/06/2010 11:48



Mignonne ... pas vraiment


terrible, cette inadéquation entre l'intention, le sentiment de l'enfant, et la surdité affective du père...


Espérons que les oreilles de son coeur vont s'ouvrir


mais combien s'ouvrent ?


et combien d'enfants se taisent à jamais, incapables, par leurs propres forces, de forcer l'écoute de leurs géniteurs ?



ramon 12/06/2010 19:44



C'est beau comme tout!


voilà un vrai conte!


Bon week-end,


amitiés



kasimir, dit pinson déplumé 13/06/2010 11:36



Merci Ramon


un bon W E à toi aussi, au soleil du midi.