- Des images pour rêver - Et le conte du petit âne -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé



Les pinsons sont un peu de la même famille que les cerfs volants

 

et quand on a le cerveau lent,

il faut du temps pour comprendre !

 

Ainsi je commence seulement à vraiment réaliser

que je puis inscrire sur mon blog un lien

pour  indiquer un beau document,

par exemple celui-ci :

il contient quelques images qui font rêver.

 

 

                       http://www.youtube.com/watch_popup?v=ThFCg0tBDck

 

 

 

Je vais aussi vous dire un joli petit conte.

De "Noël", bien sûr.

 

 

 

 

 

                        ane-jesus.jpg

 

     

 

 

C'était un petit âne.

 

C'était il y a 2000 ans.

 

Oui, je sais, je n'y étais pas.

Mais c'est l'âne de ma grand-mère, qui s'appelait Gamin,

qui me l'a raconté.

Car c'est un récit que les ânes se transmettent. 

 

Il avait de grands yeux tristes,

un air doux et tranquille,

un peu obstiné, comme il se doit.

 

Ce petit âne broutait quelques herbes sèches,

près d'une porte de sa ville.

 

Il vit, ce matin là, une affiche.

Bien sûr, comme tous les ânes, il savait lire.

Il s'approcha.

Et voilà ce qui était écrit :

 

 

 

"Avis à tous les animaux à quatre pattes !

 

Nous recherchons des montures

pour transporter des personnages importants, et leur escorte.

 

Se présenter demain matin, place du marché. "

 

 

 

Tiens tiens, se dit le petit âne,

des personnages importants.....

 

Le lendemain il se rendit place du marché.

 

 

                   ***

 

Beaucoup d'animaux étaient déjà là,

arrivés bien avant lui.

On beuglait, on hennissait, on ruminait, on blatérait.

 

Et déjà des animaux étaient choisis.

 

Les rois du désert choisirent les dromadaires

et partirent d'un pas lent vers le Sud.

 

Le grand Inca, qui était le fils du soleil,

choisit les lamas pour lui et sa suite.

 

Les chefs des tribus d'Asie choisirent les chevaux

et ils partirent vers l'Est  dans un nuage de poussière.

 

Les lourds éléphants se mirent en route

vers le palais d'un Maharadjah des Indes.

 

Les boeufs emportèrent, dans un chariot,

un roi qui dormait sur des coussins brodés d'or.

 

Personne ne regarda le petit âne.

 

 

                       ***

 

Et il se retrouva tout seul sur la place du marché.

Ah, se dit-il,

si j'avais la bosse du dromadaire,

ou les défenses de l'éléphant,

ou la crinière du cheval,

ou le pelage du lama,

ou les cornes du boeuf,

j'aurais été choisi par quelqu'un d'important.

 

 

Mais je n'ai que deux grandes oreilles

et personne n'a voulu de moi !

 

Il s'en alla tout triste

chercher un chardon pour son déjeuner.

 

 

                     ***

 

 

 

  

Mais voilà qu'en chemin il rencontra un homme qui lui dit :

 

"Je cherche une monture

pour porter une personne de la plus haute importance. "

 

Hélas, dit le petit âne, tout le monde est parti :

les dromadaires, les éléphants, les chevaux, les lamas,

et même les boeufs.

 

Il ne reste que moi, avec mes grandes oreilles.

 

" Mais tu vas très bien faire l'affaire !" dit l'homme.

 

" Celui qu'il faut transporter est tout petit,

il ne pèse pas bien lourd

et n'a pas besoin de se déplacer rapidement.

C'est un roi, mais ne dis rien,

car il n'est pas encore né."

 

Le petit âne accepta.

Et il porta sur son dos

Marie qui attendait la naissance de Jésus

et devait se rendre à Béthléem.

 

 

 

                          ***

 

 

 

C'est ainsi qu'un petit âne

dont personne n'avait voulu,

porta le personnage le plus important

depuis le commencement du monde :

Jésus, le roi des rois .

 

 

 

                          ***

.

 

 

.

 

 .

 

 

 

 

       

Publié dans conte

Commenter cet article

Jackie 25/12/2011 17:18


Merci Pinson , ce conte est très touchant... J'aime les ânes... Ton dessin est superbe.


Bises

kasimir, dit pinson déplumé 25/12/2011 19:01



Alors je fais la liste (début de la liste) :


des chiens pour tirer ton traîneau,


un âne pour porter tes paquets,


à suivre...



erato:0059: 24/12/2011 15:07


Un très joli conte , le dessin est superbe .


Moi qui adore les ânes , je suis très touchée de ce conte.


Merci de nous combler avec tant de douceur.


Bisous Pinson

kasimir, dit pinson déplumé 24/12/2011 16:46



Ravi de t'avoir fait plaisir.


Hi Han... Hi Han.... Hi Han....



'cagou 24/12/2011 14:18


tu vois pinson!


ta grande mère ,elle comme toi savais raconter des jolie histoires, en plus pas n'importe la qu'elle...!


ils sont jolis les anes, avec leurs regards tristes et leurs grands coeurs!


bisoussss a tous les anes...

kasimir, dit pinson déplumé 24/12/2011 16:38



Tu sais... l'enfance (hélas, parfois) n'est pas à refaire


sinon je serais plus gentil autant avec l'âne ("Gamin")


qu'avec ma grand-mère.


Car il n'y avait pas que l'âne qui avait une tête de mule !


Quel idiot j'ai été !!



sittelle 23/12/2011 13:28


J'aime beaucoup... merci Kasimir; si tu veux bien, j'ai mis le lien sur mon article de dimanche... gros bisous !

kasimir, dit pinson déplumé 23/12/2011 13:53



Tu sais que tu es trop mignonne ?



Josiane 23/12/2011 12:24


J'adore cette histoire du petit âne!!!!!!

kasimir, dit pinson déplumé 23/12/2011 13:51



Cela multiplie le plaisir que j'ai à le raconter, et même seulement à le lire.


C'est comme un coucher de soleil, ou  tout autre grand spectacle :


si on peut partager ce que nous ressentons, c'est tellement mieux !



gazou 23/12/2011 12:04


Tu nous régales de très belles histoires...


Je viens de raconter le conte du petit âne à Martin

kasimir, dit pinson déplumé 23/12/2011 13:48



Ah je t'imagine, et j'imagine Martin....


Ce sont des moments délicieux !



ALN 23/12/2011 11:35


Je lirai tes contes à ma Tribu qui est là et me laisse peu de temps ....Tes contes , tes dessins toujours ausi jolis! Et le conte de ce petit âne leur plaira beaucoup tout comme La Mére Noel


Joyeux Noel Amikas à toi et à toute ta Famille....Grosses bises auvergnates

kasimir, dit pinson déplumé 23/12/2011 13:46



Joyeux Noël à toi aussi,


chefesse de ta Tribu,


et à tous tes petits loups et petites louves



hélène 23/12/2011 11:02


Un beau cadeau poue Noël le poème et les images. Superbes ces vastes étendues, tellement vivantes, je l'y transporte par le rêve...


Le poème m'a séduite par sa simplicité et son humilité, on a envie de le caresser ce petit âne!


Douce journée


hélène


 


.


 


 

kasimir, dit pinson déplumé 23/12/2011 13:43



Que ce soit en rêve, que ce soit dans la réalité,


que ces jours de fin d'année t'apportent, Hélène,


 beaucoup de grandes et petites joies,


et même la Joie tout court !