- En voyage vers une île -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

En voyage vers une île

 

 

 

 

 

Le coeur d'une petite fille

Danse dans la lumière

Elle vogue vers une île

L'île de tous les bonheurs.

 

 

 

En elle la vie, fragile,

A caché ses mystères

Et sa beauté gracile

Contient toutes les splendeurs.

 

 

 

C'est de son corps béni

Que s'en viendront demain,

Oiseaux sortis du nid,

Tous les nouveaux humains.

 

 

 

 

 

fillette-qui-danse.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans poèmes

Commenter cet article

Danielle 29/06/2012 17:04


Oh si pinson, étant enfant j'en ai rêvé tant de fois de ce voyage en bateau vers une île ensoleillée, pleine de bonheur ! Mais ce rêve ne s'est jamais réalisé à mon grand désespoir, pourtant je
l'ai imaginé tant de fois ... et tu as raison, quel que soit notre âge, on rêve encore ... Bisous à toi, sous la chaleur ! Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 29/06/2012 17:25



Ah pardon, je t'avais mal compris !


Je croyais que tu disais que tu n'avais jamais eu ce rêve étant enfant, et cela m'apparaissait comme impossible.


Mais en fait tu disais qu'il ne s'est jamais accompli,  (dans le réel)  ce qui n'est pas pareil !


Pas grave : le rêve est bien plus important que son accomplissement.


Je t'envoie un peu de notre relative fraîcheur  (27°)


Que dirais-tu d'une petite croisière au Spitzberg ?


En attendant, bisous du Loiret.



erato:0059: 28/06/2012 22:46


Un joli poème frais et léger.Les mots ressemblent aux pas de danse de la petite fille. Douce soirée, bisous Pinson

kasimir, dit pinson déplumé 29/06/2012 11:24



Bisous Andrée !


Tu sais, je reçois de temps en temps des signaux sur mon portable


mais impossible de les ouvrir


je ne sais même pas qui envoie quoi.


J'ai un rdv jeudi prochain pour essayer de résoudre ce problème.


Bonne journée et bisous, l'ardéchoise.



Esclarmonde 28/06/2012 21:36


Jolie poésie sur l'avenir puisque après tout, les petites filles d'aujourd'hui sont les les mamans de demain, j'ai beaucoup pensé à ma fille (qui a cinq ans) et le dessin lui irait pas mal !
Merci à toi encore, bises


Esclarmonde

kasimir, dit pinson déplumé 29/06/2012 11:20



C'est tout petit, un enfant.


Quelle étrange chose, tu ne trouves pas,


que le corps d'une personne évolue de cette façon.....


grandisse, en fait évolue sans arrêt .


Quand nous regardons un enfant, nous ne le voyons pas grandir.


Tu vois, d'années en années, ce sont des faits de ce genre qui me plongent de plus en plus dans l'étonnement.


Comme ce monde est étrange.


Je t'embrasse Esclarmonde.



Danielle 28/06/2012 18:12


Le coeur de cette petite fille, si pur, est rempli de joie et d'impatience, son imagination fertile lui fait rêver qu'au bout du voyage, la vie est différente. C'est un rêve que je n'ai jamais pu
accomplir étant enfant. Elle a de la chance mais trouvera t-elle le bonheur qu'elle imagine ? Espérons le très fort pour elle car un enfant c'est fragile et délicat, mais c'est l'avenir, l'espoir
... que l'allégresse et l'innocence que l'on devine dans ton dessin puisse demeurer longtemps ! Bisous pinson, bonne soirée. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 29/06/2012 11:14



Comment ? Etant enfant tu n'as jamais eu ce rêve ?????


Fait de joie contenue, d'impatience, et d'un immense espoir ?????


Oh cherche bien.... sûrement que si.


D'ailleurs, quel que soit notre âge, n'existe-t-il pas toujours ?


Demain, je l'imagine... plus beau.


Demain........ le bonheur !!! 


Nous savons maitenant qu'il est aujourd'hui,


dans une fleur de glaïeul.


Mon bisou sera lui du matin.


Qu'un peu de vent vienne t'aider à endurer la chaleur.



Mari jo 28/06/2012 13:47


Ah ! mon bon pinson, une envolée de bonheur à lire ce texte et quel plaisir ton dessin. Il nous démontre bien en quelques lignes, l'innocence de l'enfance et la vie réelle qui cache tout ce
qu'elle est.  C'est à dire avec des bons et moins bons moements.

Pour cela que j'aime voir les enfants qui comme ton dessin, courent, sautillent en toute insouciance.

J'ai dans ma tête cette belle image que je n'ai pas pu immortalisée car nous étions entrain d'oeuvrer dans le pré de notre moutonnière et donc, je n'avais pas mon appareil photo. Mais je garde en
moi cette belle image de la moutonnière qui mène son troupeau au pré et qui tient par la main le petit garçon de ses voisins de quatre ans.


On discute, puis quand ils sont partis, mon mari et moi les avons regardés et le bonheur de voir ce petit garçon tenant la main de la moutonnière et avançant à cloche pied  tout en lui
tenant conversation dans l'herbe de ce pré. Je garderai cette belle image toute ma vie dans ma tête.

Tu sais qu'avec tes dessins, tu me donnes de plus en plus envie de dessiner. Il va falloir que j'investisse en temps car le matériel, je l'ai déjà.

Bonne journée à toi pinson déplumé et bise très ensoleillée. Ici, déjà 27°.  En général, il y fait frais dans notre petit trou mais là, c'est irrespirable. Bise.

kasimir, dit pinson déplumé 29/06/2012 11:03



oh j'imagine cette scène que tu décris si bien...


Oui, c'est cela la vie.


Elle réside toute entière dans la fragilité de l'enfance.


Comme en une pousse de blé se tient la future moisson.


Bise  qui vole vers ta campagne.



hélène 28/06/2012 12:00


Petite fille , tu cherchesl'ile aux trésors :Amitié, tendresse, amour?


Tu les as dans ton coeur, ils ne demandent qu'à s'échapper


Vers la lumière.....


Alors danse TOI , en qui réside tout l'avenir du monde....


Donne nous la Joie dont tu débordes..l'espoir..Plus loin...


J'embrasse l'auteur du dessin..simple mais si vrai!


hélène


 


 


 

kasimir, dit pinson déplumé 29/06/2012 10:57



La joie, je le sens dans tes lignes, ne se conçoit


que dans un mouvement qui va au delà de nous mêmes.


L'enfant en est la pointe vivante, l'avenir en bouton.


Il se trouve que je viens de dessiner mon bouquet de coronille


qui a bien perdu de sa splendeur.


Et pourtant il me touche encore.


La fleur qui s'ouvre tout juste et la fleur qui se fane ont la même joie en commun.


Bisou à toi, fleur du Quercy.



Josiane 28/06/2012 11:07


Là c'est île bien ventilée qu'il me faudrait on commence déjà à cuire! 9 h au soleil et dejà 28°!!!!

kasimir, dit pinson déplumé 29/06/2012 10:42



Une île "au vent", dans le bel alizé,


et de temps en temps un petit plongeon ....   dans le lagon,


dans une eau à 26


oui, cela doit être plaisant



ALN 28/06/2012 10:43


J'aime beaucoup ton poéme et ton dessin .Ta petite fille est très jolie .Mais mon esprit l'imagine avec des cheveux bouclés.Bisous Amikas

kasimir, dit pinson déplumé 29/06/2012 10:37



Pas de problème


on peut lui faire des boucles !