- Gilgamesh 10 et fin du récit - La plante magique et le serpent -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

Après avoir longuement expliqué à Gilgamesh

 

comment le colère des dieux (on ne sait pas causée par quoi....)

 

les avait amené à décider de faire disparaître les humains

 

en provoquant un grand déluge, un déluge universel,

 

 

 

comment , ensuite, certains dieux, opposés à cette solution trop brutale,

 

s'étaient arrangés pour prévenir Outa-Naphistim,

 

lui conseillant même de construire une arche

 

( mais qu'on n'appelait pas encore "arche" )

 

en détruisant sa maison

 

car mieux valait perdre ses biens que perdre sa vie, 

 

 

 

comment , enfin, le dieu Enlil,

 

pour se réconcilier avec  Outa-Naphistim,

 

avait concédé à celui-ci le don de l'immortalité.....

 

 

 

 

Outa-Naphistim sembla vouloir accéder à la demande de Gilgamesh

 

en l'instruisant sur les moyens pour devenir éternel.

 

 

 

 

Il conseilla à Gilgamesh de dormir 6 jours de suite sans se réveiller,

 

plus précisément  6 jours et 7 nuits.

 

Ce que fit Gilgamesh, mais sans succès

 

car à son réveil il sentait toujours la mort  près de lui,

 

prête à le saisir.

 

 

 

 

Alors Outa-Naphistim congédia Gilgamesh

 

en appelant Our-Shanabi, le passeur,

 

et lui disant de reprendre dans sa barque Gilgamesh

 

pour le ramener dans le monde des vivants.

 

C'est-à-dire des mortels.

 

 

 

C'est la femme d' Outa-Naphistim  qui intercéda pour Gilgamesh

 

afin que le secret de l'immortalité  lui soit tout de même livré,

 

pour le récompenser de tous ses efforts.

 

 

 

Et voici ce que Outa-Naphistim cria à Gilgamesh :

 

 

 

 

 

Je vais te révéler le grand secret !

 

Au fond de l'eau, là où tu te trouves, vit une plante.

 

Si tu parviens à la cueillir, elle te rendra éternel !

 

 

 

 

 

Gilgamesh n'hésita pas.

 

 

Il fixa par des cordes de lourdes pierres à ses jambes,

 

et il descendit au fond de l'abîme.

 

Il saisit la plante.

 

Elle était pleine d'épines qui lui déchirèrent les mains.

 

Mais il ne la lâcha pas.  

 

Il trancha les cordes qui retenaient les pierres

 

et remonta à la surface.

 

Il  s'empressa alors de prendre le chemin du retour,

 

emportant la plante qui allait lui conférer l'immortalité,

 

à lui

 

et à toute l'humanité.

 

 

 

 

 

Sur la route de retour, Il aperçut une fontaine bien fraîche.

 

Il s'arrêta et se baigna dans les eaux de cette fontaine.

 

Mais pendant qu'il se baignait.............................

 

 

 

 

 

Pendant qu'il se baignait...

 

 

un vieux serpent s'approcha de la plante,

 

trouvra son odeur agréable,

 

et l'emporta pour la manger un peu plus loin.

 

Dès qu'il l'eut mangée, il rejeta sa vieille peau et redevint un jeune serpent !

 

 

 

Les vertus de la plante étaient bien réelles !

 

Le serpent devint éternel.

 

 

 

 

 

 

gilga-9.jpg

 

 

 

 

 

 

Lorsque Gilgalmesh remonta sur la berge...

 

 imaginez son désespoir !

 

Il gémit :

 

est-ce pour cela que j'ai fait tous ces efforts ?

 

 

 

 

Il rentra ainsi à Ourouk l'Enclose

 

sans être devenu éternel.

 

 

 

 

 

Mais comme il fut fier de faire visiter sa splendide ville

 

à Our-Shanabi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans conte

Commenter cet article

nadia-vraie 29/12/2012 22:22


je continue.

kasimir, dit pinson déplumé 30/12/2012 10:52



et non....


tu recules !



hélène 26/12/2012 19:46


Maintenant bien éveillée j'ai lu la fin de l'histoire, sans toutefois m'arrêter sur le dessin des serpents(réussi pourtant), car ces bestioles me font une peur bleue, donc il m'en est resté que
je résiste à la tentation. La fin de l'histoire, je suppose qu'elle sort tout droit de ton imagination...je la connaissais sous une autre forme! Mais la tienne est plus douce....Merci pour les
coeurs de midinette.


 


Bonne soirée peuplée de fleurs d'éternité....


BàK.


 


 


 


L.N.

kasimir, dit pinson déplumé 27/12/2012 14:36



tu vois : j'ai fait des choix !


je devais supprimer 9 anecdotes sur 10 (pour accélérer)


alors j'ai préféré en effet ne pas terminer par cette entrevue avec le spectre d'Enkidu, qui n'apporte rien du tout et ne fait qu'exprimer une vision
pessimiste et débilitante de l'outre tombe.


si la vie demeure au delà de la mort, elle n'est pas , selon moi, une vie rabougrie, au rabais, mais une vie plus haute, exaltante, même si irreprésentable
pour nous.


J'ai donc préféré terminer sur une note plus légère, et qui n'aborde pas ce problème.


Bonne journée LN.


Je viens de voir ton blog : quel beau reportage ! Et quel joyeux Noël pour vous tous !


 



Mari jo 26/12/2012 17:09


Bonjour pinson
déplumé,


Ah ben oui ! Je connaissais bien cette histoire jusqu’à la fin mais j’en ai oublié pas mal de passages apparemment.


Remarque j’ai bien oublié de brancher le thermostat du bac de gravure et ça fait 1/2heure que je cherche le pourquoi de sa panne. Voyant, que je ne trouvais, j’ai donc
prit celui de dépannage et là, en installant, je me pose une question, la question. Et pour voir, je prends cette petite prise dans mes mains et je l’avance en douceur vers la prise murale et là,
que se passe-t-il ? Ca fonctionne; Et ben oui, la Mari jo a tout simplement omis de brancher ce petit appareil. Donc, pas étonnant que j’oublie d’autres choses.


Bon, revenons plutôt à ton conte.  Certains passages effectivement me disent que j’ai connu cette
histoire.


Immortel serpent mais chez nous en campagne en voie d’extinction. J’Adore les reptiles. Mais là, n’est pas le sujet.


Donc Gilgamesh
ne connait pas la vie éternelle. Mais de son parcours dramatique, il a su en tirer parti puisque content de faire visiter son village à Our-Shanabi.


Un bien joli
conte mais j’ai l’impression que la fin a été rapide ; je me trompe.


Bonne fin
d’après-midi et bise à toi pinson déplumé. Ton dessin est magnifique.


 

kasimir, dit pinson déplumé 26/12/2012 19:01



tu ne te trompes pas !


la fin a été ultra rapide


et donc un peu ... arrangée à ma sauce


sinon on y était encore à Noël 2013 !


Quoi quoi ?


Tu fais de la gravure ?     raconte !


Bises, Mari Jo.



Danielle 26/12/2012 11:37


Bonjour Pinson, j'espère que tu es frais et dispo ce matin, je n'aime pas ces lendemains de fêtes ... plus de mon âge (!). Bon je vois que tu as tenu ta promesse de nous donner la suite de ce
récit passionnant. Et voila la plante de l'immortalité si difficilement obtenue au péril de sa vie qui disparait, emportée par le serpent ... Gilgamesh rentre dans son royaume comme le commun des
mortels, mais peut-être qu'il va enfin devenir sage et qu'il va comprendre que la puissance ne lui amènera rien de plus, qu'il est vulnérable et qu'il ne peut rien contre la mort, en somme qu'il
va accepter de comprendre que la vie n'est qu'éphémère et qu'elle a une fin inéluctable. Sa recherche de l'immortalité n'était qu'un rêve vain, forcément voué à l'échec. Mais je remarque quand
même qu'il est fier de faire visiter sa splendide ville, il est déçu mais n'a pas perdu sa vanité quand même, je veux dire qu'il n'est pas devenu humble ! Espérons qu'il va profiter de sa vie,
tout simplement, sachant qu'elle a des limites. Bonne journée en espérant qu'elle soit ensoleillée, comme chez nous. Bisous pinson. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 26/12/2012 18:58



frais et dispos ?????


ce n'est pas vraiment le mot !


Ton comm est une analyse que je pourrais reprendre en entier pour résumer toute cette dizaine d'articles.


J'ai fait par contre un ounzième aticle pour attirer l'attention sur le fait que la bible hébraïque a pris aux Babyloniens beacoup de leurs images, et en
particuleir cet extraordinaire récit du déluge.


Ce sont des monuments de la littérature mondiale.


Quant au problème de l'immortalité, et de la recherche pour ne pas mourir...


il se pourrait que nous en reparlions.


Mais ... plus tard  !


Bisous, Danielle.


 



hélène 26/12/2012 10:30


Bien réveillé??


Passez quant à moi, pour lire les contes millénaires!!A plus tard.


Bonne journée, Lola heureuse et fascinée.


 


BàK.....L.N.

kasimir, dit pinson déplumé 26/12/2012 11:42



Bof...


on va faire avec


Lola heureuse ?


Alors tout va bien !


bonne journée, LN



erato:0059: 26/12/2012 09:17


C'est pour cela que le serpent est toujours là pour nous tenter !!!!!!! Douce journée, bises Pinson

kasimir, dit pinson déplumé 26/12/2012 11:29



Il est toujours là, en effet


comme élément symbolique incontournable dans notre mythologie.


Belle journée pour toi.
BZ