- Gilgamesh 7 - Houmbaba - La colère des dieux -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

Jusqu'ici, nous avons roulé tranquillement sur une petite route départementale.

A cette vitesse là, le printemps arrivera avant que nous ayons terminé cette longue épopée

et vous serez lassés d'ici là.

Alors si vous êtes d'accord, prenons l'autoroute  !  

 

 

 

 

 

 

 

Gilgamesh et Enkidou étaient maintenant deux amis.

 

 

Gilgamesh dit à Enkidou :

 

Ami, dans la grande forêt des cèdres, au Liban,

vit Houmbaba.

 

C’est un monstre terrible, aussi féroce que puissant.

Il a été créé par le dieu Enlil afin de protéger cette forêt.

 

Mais il est la cause de beaucoup de malheurs dans notre pays.

 

Si tu veux, nous pénétrerons tous les deux dans cette grande forêt,

nous trouverons Houmbaba, et nous le tuerons.

 

Enkidou répondit :

 

Ami, la grande forêt est impénétrable

Et personne n’a jamais osé y entrer.

Le cri que pousse Houmbaba est aussi terrifiant que la tempête

et le souffle qui sort de sa bouche est une flamme qui donne la mort.

 

Pourquoi veux-tu accomplir cet exploit ?

 

Gilgamesh lui répondit :

Parce que je veux affronter la mort !

 

Si nous avons peur de la mort,

à quoi nous sert notre force ?

à quoi nous sert notre vaillance ?

 

Je veux vaincre la mort.

 

J’irai donc jusqu’au plus profond de la forêt,

je trouverai Houmbaba, et je le tuerai.

 

Alors, dit Enkidou, nous irons ensemble dans cette grande forêt,

 

 nous le trouverons ensemble

 

et nous le tuerons.

 

 

********

 

Par marches forcées, ils parvinrent dans la forêt.

 

Ils pénétrèrent si vite dans la forêt qu'Houmbaba fut surpris :

il n'eut pas le temps de revêtir ses sept cuirasses.

 

 

 

 

 

 

 

houmbaba-2-JPG.jpg

 

 

 

 

 

Gilgamesh, de son glaive, lui trancha la tête !

 

 

Gloire à Gilgamesh

 

il avait vaincu le mort !

 

 

 

La déesse Ishtar le vit et le trouva beau.

 

Elle lui dit :

 

Gilgamesh ,  sois mon amant !

 

Donne moi le fruit de ton corps.

 

Sois mon époux.

 

Je ferai pour toi un char dont les roues seront d'or,

 

en place de chevaux tu attelleras des tempêtes,

 

et tous les rois se courberont devant toi !

 

 

Gilgamesh se moqua de la déesse, disant :

 

Tu n'es que ruine,

 

porte battante qui ne peut résister aux vents,

  

piège plein de ruses,

 

outre percée,

 

 pierre qui se détache d'un rempart.

 

 

 

 

Entendant cela , Ishtar la déesse, humiliée, 

  

revint en pleurant devant son père le grand dieu Anou,

 

et, pour se venger elle obtint de lui  qu'il envoie sur terre le taureau du ciel.

 

 

 

Mais Enkidou saisit le taureau par la queue

 

et Gilgamesh lui enfonça son poignard dans le coeur.

 

 

 

La déesse ishtar , encore plus furieuse, maudit Gilgamesh.

 

 

 

Alors Enkidou  arracha les bourses du taureau

 

et les lui lança au visage en criant : tiens, voilà pour toi ! 

 

 

 

Cette fois la déesse ishtar rassembla toutes les filles du temple

 

et elles se lamentèrent en voyant les bourses du teaureau. 

 

 

 

Pendant ce temps, à Ourouk,

 

Gilgamesh, et Enkidou, et tout le peuple festoyèrent

 

pour fêter leur victoire.

 

 

Pourtant....

 

 a-t-on jamais raison contre les dieux ?

 

Le malheur allait venir dans la nuit.

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

Publié dans conte

Commenter cet article

hélène 21/12/2012 23:56


En attendant ton "gentil conte"...je vais chez le coiffeur  pour avoir les poils  dans le bon sens, comme tu le dis fort galament....


 Joyeuse soirée avec  Gilgamesh...pour moi...piano....concerto...


BàK.   hélène

kasimir, dit pinson déplumé 22/12/2012 12:25



ça y est ?


la laine d'Hélène est remise en ordre  ?


Bravo, et bonnes fêtes, en mouzique !


Bde K



Capucine 21/12/2012 21:11


Il a perdu la raison Gilgamesh, il se prend pour un dieu maintenant, ses ambitions démesurées lui joueront un mauvais tour, et le gentil Enkidou qui le suit dans son délire, c'est dommage, il
m'était bien sympathique et avait l'air plus doux, mais il le suit par amitié ! Je sens que la vengeance du dieu va être terrible. On attend. Bises amicales Kasimir. Capucine

kasimir, dit pinson déplumé 22/12/2012 12:20



oui


car la raison, c'est la juste appréciation de nos capacités


et elles sont très très modestes !


Pauvre Enkidou en effet.


La réalité (que l'on appelle ici "les dieux") va en effet revenir, comme un boomerang.


Bises, jolie fleur.



Aln 21/12/2012 21:08


Pas eu le temps de lire ton conte du jour!


Cet a.m.J'ai admiré tes dessins et lu "Tout ce qui vole n'a pas d'ailes!"


Bisous du soir Amikas


Nicole

kasimir, dit pinson déplumé 22/12/2012 12:06



Ravi que ce petit livre ait pu te rejoindre aussi vite !


Bisou du jour, ALN.



erato:0059: 21/12/2012 20:35


Gilgamesh laisse éclater son ambition démesurée , vaincre la mort , soumettre une déesse et la bafouer. C'est regrettable qu'Enkidou n'ai pas réagit et se soit comporté ainsi au lieu de
temporiser.


" Qui sème le vent, récolte la tempête "


Belle soirée, bises Pinson

kasimir, dit pinson déplumé 22/12/2012 12:04



oui !


et je me dis que cet écrivain antique devait avoir un peu dans son intention secrète de montrer que ce grand personnage, dont il était probablement contraint
de raconter les hauts faits, et donc d'en faire l'éloge, était en fait une sombre brute, rendu stupide par son orgueil démesuré.


En fait c'est seulement le malheur qui va le ramener à un peu plus de clairvoyance, et à l'acceptation de son ignorance et de son
impuissance.


L'intelligence, pour un être humain, c'est de découvrir cela, et d'être en paix avec cette découcerte.


Tant que l'on est dans la croyance en sa propre toute puissance, on se trouve dans le plus profond de la stupidité.



Mari jo 21/12/2012 18:36


Bonsoir pinson déplumé,


Il est vrai qu’à cette époque la femme n’était pas respectée. Mais là, Gilgamesh
exagère car c’est tout de même une déesse. Mais, dans l’action et fier d’être fort il s’en fiche. Du moins je pense. Et Enkidou qui le suit. Ah ! Mais il mériterait d’un bon panpan cul nu
celui-là tient.


Pas facile de vaincre la mort. Gilgamesh est fier et crois l’avoir vaincue mais je
pense qu’il se trompe.


Par contre, il y a Gilgamesh et Enkidou qui se chargent tous les deux du taureau.
Enkidou est complice de Gilgamesh et  pourquoi la princesse maudit-elle seulement Gilgamesh ?


Mais je crois connaître le malheur qui va arriver dans la nuit. Mais chut ! Je te
dirai demain si j’ai raison.


Comme j’adore les dragons, je dois reconnaître que ton dessin me plait
beaucoup.


Je te souhaite une bonne soirée et bise à toi pinson déplumé.


 

kasimir, dit pinson déplumé 21/12/2012 20:58



oui, il exagère, et il se trompe : il n'a rien vaincu du tout !


la vengeance des dieux va être terrible


mais au lieu de parler de "dieux", on pourrait parler de la réalité


et l'homme n'est pas le maître de la réalité.


un peu d'humilité conviendrait mieux !


bises , muette Marie JO


 



Danielle 21/12/2012 17:37


Gilgamesh veut affronter la mort pour le bien de son peuple mais aussi, je pense, pour prouver qu'il peut tout dominer, quelle prétention ! Et en plus pas très galant le beau Gilgamesh
envers la déesse, quelle humiliation pour elle ! Il aurait pu ne pas répondre, ou bien refuser, mais pourquoi dire ces mots blessants ? Et Enkidou qui arrache les bourses du taureau et les lui
lance au visage, il faudrait qu'il devienne aussi peu délicat que son ami, comme quoi dis moi avec qui tu te fais ... remarque il n'a pas supporté qu'elle maudisse son cher Gilgamesh ! Mais les
dieux sont les plus puissants et possèdent des pouvoirs invincibles. Que va t-il arriver aux deux amis ? Je sens que ça va être terrible ! On ne va pas leur faire comme au taureau ??? Vite, la
suite stp !!! Gros bisous pinson, passe une bonne soirée. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 21/12/2012 20:54



bien sûr que oui !


Gilgamesh agit par orgueil


il tombe même dans la mégalomanie !


Il s'égale aux dieux, et là  il déraille


la suite va le montrer


oui la suite est terrible


au point que j'ai hésité à poursuire


j'espère ne pas me faire étriper !!


gros bisous , Danielle



nadia-vraie 21/12/2012 17:29


C'est un vrai conte...


"Joyeuses Fêtes"kasimir

kasimir, dit pinson déplumé 21/12/2012 20:50



joyeuses fêtes, Nadia



hélène 21/12/2012 09:54


NOIR...C'EST NOIR... pourrais-je chanter , hors la qualité de ton écriture, trop sombre comme conte...je vais chercher le soleil sur ma note....


 


 


BàK


Bonne journée


L.N.


 

kasimir, dit pinson déplumé 21/12/2012 20:39



zappe, zappe !


le 24 ou le 25 je mettrai un gentil conte !


pour relisser tes poils dans le bon sens !



gazou 21/12/2012 09:00


Gilgamesh pouvait refuser sans insulter et humilier la déesse, les paroles qu'il lui adresse sont honteuses

kasimir, dit pinson déplumé 21/12/2012 20:37



Bien sûr que oui !


il y a en Gilgamesh un orgueil presque délirant


comme probablement beaucoup de puissants dans le monde


qui finissent par se prendre pour eux mêmes des dieux


ils pensent que plus rien ne peut échapper à leur volonté.


Illusion mortelle



telos 21/12/2012 07:43


c'est long les contes.;comme la pluie.;interminable..

kasimir, dit pinson déplumé 21/12/2012 20:33



trop long pour toi ?


tu n'es pas une Pénélope !!!!!!