- Histoire horrible N ° 2 : comment apprend-on à nager ? -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

 

 

 

 

 

 Un petit enfant, sans bras, est à la piscine avec sa classe.

 

 

 

 

                                       enfant-sans-bras-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

Là, je sens que je risque de me faire écharper !!!!!!

 

 

 

Si je mets cette histoire, par un certain côté vraiment horrible,

 

c'est que d'une autre façon est est merveilleusement lumineuse.

 

 

 

On se plaît à penser que tous les enfants sont désirés,

 

et que les parents donneraient leur vie pour eux.

 

C'est souvent vrai.

 

Mais pas toujours.

 

Or ce qui est admirable, c'est que la puissance du courant vital en nous

 

peut dominer ce qui peut apparaître comme des handicaps insurmontables.

 

Et même celui de n'avoir pas été aimé par ses parents.

 

Et là .... c'est un euphémisme !

 

 

 

J'ai récemment entendu parler d'un chef d'orchestre

 

dont la mère avait pris de la thalidomide.

 

Personne n'aurait pensé qu'il deviendrait, non seulement musicien,

 

mais chef d'orchestre.

 

 

 

Comment de tels défis peuvent-ils être relevés par un être blessé ?

 

C'est possible dans la mesure ou cet être est branché en direct, pourrait-on dire,

 

avec la source instinctive de l'énergie.

 

 

 

Regardez cette petite Nathalie

 

(qui me plaît tellement que je l'ai redessinée !)

 

 

 

 

                                                 petite-fille-poisson-chat-2-.jpg

 

 

 

Elle est, comme tout enfant, proche de ses instincts de base.

 

Alors elle a fait subir au chat un châtiment qui nous paraît barbare.

 

Elle n'a pas encore appris à maîtriser ses instincts.

 

A les contrôler, les modérer.

 

Bon, elle le fera.

 

 

 

Mais l'important est que cette énergie afflue en elle.

 

Que cette énergie n'aie pas encore été détruite,

 

ensevelie sous un monticule d'interdits,

 

refoulée par une sorte de terreur éducative,

 

Mais qu'elle soit présente, vivante.

 

Elle va pouvoir être utilisée à la construction de sa personne.

 

 

 

 

Il en est de même des instincts sexuels

 

qui sont si souvent culpabilisés , étouffés,

 

écrabouillés par une morale de vieux schnocks. 

 

 

 

D'autre part on a bien trop souvent une attitude pessimiste

 

devant des personnes qui ont un handicap,

 

comme si on pensait déjà "qu'elles ne pourront pas s'en sortir".

 

Or c'est faux.

 

Elles peuvent s'inventer une vie dynamique et nous épater !

 

 

 

 

La source de l'énergie est dans chaque être,

 

pas dans la société, pas chez l'éducateur.

 

La seule chose que l'on puisse faire est de la laisser s'épanouir.

 

De ne pas empêcher l'autre d'inventer sa vie.

 

 

 

 

 

 

Bon.... je reprends mon histoire horrible  !

 

 

 

 

 

Un petit enfant, sans bras, est à la piscine avec sa classe.

 

 

Quand le maître nageur demande à la classe qui sait nager, le petit répond :

 


- Moi Monsieur, moi Monsieur !

 

- Mais, mon petit, ne dit pas de bêtises ...

 

- Si, si Monsieur ! ...

 


Et le petit saute dans l'eau pour prouver ses dires.

 

 

Une fois dans l'eau, il arrive à nager

 

et se débrouille même plutôt bien.

 

De retour sur le bord, le maître nageur lui demande :

 


- C'est bien mon petit, mais qui t'a appris à nager ?

 

 

- C'est mon Papa !

 

 

Toutes les semaines, il m'amène à la mer

 

et me jette dans l'eau,

 

il faut que je revienne à la nage.

 


- Et c'est pas trop dur ?

 

- Non !

 

Le plus dur...

 

c'est d'arriver à sortir du sac en plastique.

 

 

 

 

 

Oh pardon... l

 

là, je me sauve !!!!

 

 

 

                                                          

 

 

 

Commenter cet article

marie-pierre 16/01/2012 22:56


t'es trop fort pinson, j'ai bien fait de te rendre visite avant d'aller au dodo ...

kasimir, dit pinson déplumé 18/01/2012 20:58



je voulais te mettre un smiley, et j'y arrive pas


alors je te fais un grand sourire



mima 16/01/2012 13:35


Je suis tentée de dire :quelle puissance dans l' instinct de vie de cet enfant (face à l'instinct de mort qui habite son parent)... même lorsque les circonstances ne sont
pas (mais alors là, pas du tout) favorables, c'est la vie qui triomphe. L'adversité, lorsqu' elle ne nous écrase pas, a le mérite de rendre plus fort ??? peut-être bien...


Bonne journée Kasimir

kasimir, dit pinson déplumé 17/01/2012 12:01



parfois oui...


bonne journée Mima


dans le frimas



'cagou 16/01/2012 13:28


                       " Un sage indien disait"


 


        "Lorsque la fleche a atteint sa cible,pourqu'oi rechercher qui la tiréeou la matiere dont elle est faite"


Nous sommes tous des etres humains , ceux qui souffrent ont le droit de partager notre bonheur!

kasimir, dit pinson déplumé 16/01/2012 21:49



tu peux même aller plus loin :


il n'y a de bonheur que s'il est partagé.


C'est pour ça qu'il faut renvoyer la flèche !


(je blague !)



eMmA 15/01/2012 18:29


Tu sais, moi, j'ai jamais skié...

kasimir, dit pinson déplumé 15/01/2012 18:47



moi même, très peu


pour ainsi dire pas


mais on entend souvent parler de ça à la radio, et il y a quelques jours une skieuse accidentée (et paraplégique je crois) a gagné sa plainte contre une
station pour défaut de... je sais plus quoi.



eMmA 15/01/2012 17:36


T'avais peur hein ?


C'est pour ça que tu as bien préparé le terrain ou nous expliquant bien tout avant...


Bon ç'est drôle quand même....

kasimir, dit pinson déplumé 15/01/2012 18:00



exact !!!!!!


c'est comme pour une piste de ski


faut d'abord faire passer les dammeuses, puis mettre des limitres, des piquets, des drapeaux !!!!



sittelle 15/01/2012 15:35


  j'adore! encore!  je pensais que tu allais nous dire "pas d'bras pas d'chocolat" mais c'est un peu usé,
surtout depuis le film Les Intouchables !  mais le petit, sans bras ni jambes,  peut aussi jouer avec ses copains au foot-ball ... 

kasimir, dit pinson déplumé 15/01/2012 18:35



et sans bras, il ne risque pas de pénalités pour avoir fait une main.


un footeux idéal quoi !



telos 15/01/2012 14:18


sauve-toi dehors c'est soleil....

kasimir, dit pinson déplumé 15/01/2012 17:35



J'ai lu ton comm tout à l'heure


alors je me suis tourné vers la fenêtre


et j'ai constaté qu'il y avait en effet un beau soleil.


Déjà une amie m'avait dit : va te promener !


Là, je me suis dit : O K, c'est le moment.


Alors je suis sorti faire un tour.


Voilà, c'est fait, et déjà je jour baisse.


Je retrouve l'ordi ....



Harmonie37 15/01/2012 12:10


Personne n'a mordu !!!!


Pas un seul coup de bâton !!!


 


Que te dire de cette histoire, trop de chose surement.


 


Gros bisous

kasimir, dit pinson déplumé 15/01/2012 17:31



Il semble que non.


Alors je reviens.


Mais tout le monde n'a peut-être pas dit ce qu'il pensait.


Alors je reviens avec prudence !



Danielle 15/01/2012 11:28


Ce qui est beau dans cette histoire, c'est que ce jeune enfant ne se rend pas compte qu'en fait son père cherche à s'en débarrasser, il se bat de toutes ses forces pour prouver qu'il peut revenir
à la nage, il pense que son père lui apprend à nager. Quelle pureté dans son esprit, innocence des petits enfants, confiance totale dans leurs parents. Une belle leçon de vie ! Quelle énergie
pour être "comme les autres" et s'en sortir, quelles que soient les conditions. Malgré ce lourd handicap, il s'accroche à la vie ! C'est magnifique ! Merci Kas de nous permettre de méditer.
Bisous et bon dimanche. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 15/01/2012 17:28



j'espère que toi aussi passe un bon dimanche.


Oui je pense que cette incroyable histoire (encore que...) peut être comme une leçon pour nous.


Nous gaspillons beaucoup trop d'énergie dans nos conflits avec nos proches,


et même nos moins proches.


Par exemple pester contre la société qui..., contre les profiteurs qui...


Oui sans doute, il faut se défendre, pas se laisser gruger


mais il faut surtout concentrer nos forces sur nos actions.


Ne pas se laisser démoraliser, gagner par le pessimime.


Nous luttons pour vivre


et la vie est belle !



ALN 15/01/2012 09:42


Te voilà donc Premier de Cordée....Par quelle face attaquer? nord ? sud?Mais je te fais confiance pour arriver au sommet

kasimir, dit pinson déplumé 15/01/2012 17:18



yalla !



lenez o vent 15/01/2012 08:02


courage, énergie...... vie simplement


bisous Pinsonnn

kasimir, dit pinson déplumé 15/01/2012 17:16



oui, tout simplement l'envie de vivre


et la mise en oeuvre de toutes ses forces au service de ce but


en s'abstenant d'en disperser dans des reproches faits à qui que ce soit,


dans des conflits psychologiques totalement stériles.



Jackie 14/01/2012 22:17


Ce qui m'épate et m'émeut le plus dans cette histoire, c'est que l'enfant, n'a même pas l'idée que son père veut se débarrasser de lui...Il se débat pour vivre et n'a pas le moindre
ressentiment et ne se plaint absolument pas.... Quelle leçon  il nous donne!!!!


Bises

kasimir, dit pinson déplumé 14/01/2012 22:43



oui tu as raison, c'est ce qui est extraordinaire


en un sens incroyable


mais on pourrait cependant en tirer un enseignement :


il ne dépense pas la moindre parcelle d'énergie à en vouloir à son père,


ou à se laisser envahir par l'angoisse


(laquelle consomme des quantités phénoménales d'énergie)


non, simpement il consacre tout son potentiel à assurer son salut.


ça c'est un exemple à suivre !



annielamarmotte 14/01/2012 20:23


oh non pas d'horrible....... 

kasimir, dit pinson déplumé 14/01/2012 22:32



????






hélène 14/01/2012 19:57


Humour....humour...quand tu nous tiens, dirai-je en aimant beaucoup l'histoire, surtout la chute...Le pauvez enfant n'est pas aussi sympa que la petite Nat, elle est tellement drôle!!!!!


Même avis qu'ALN...bien empaquetée l'histoire, bon préambule....


 


Bises


hélène


 


 

kasimir, dit pinson déplumé 14/01/2012 22:25



j'avais peur de commencer l'histoire comme ça, tout à trac...


alors j'ai préparé le terrain.



gazou 14/01/2012 18:12


Elle est pas horrible, elle est seulement incroyable...Même avec des bras, il y a peu de chance qu'il s'en sorte de son plastique...alors on peut en rire...La réonse de l'enfant est tellement
inattendue.Ceci dit , il est vrai qu'il y a des êtres fortement handicapés au départ et qui ont une vie dense et heureuse


Bon, j'attends la suite...Où vas-tu nous mener encore?

kasimir, dit pinson déplumé 14/01/2012 22:15



je sais pas !


c'est  une balade sur un chemin inconnu



ramon 14/01/2012 17:58


Je clique sur "j'aime", comme dans Facebook.


Une histoire qui donne envie d'entrebâiller le volet et de jeter un oeil dans la rue.


Bon week end, ami Kasimir.

kasimir, dit pinson déplumé 14/01/2012 22:12



oui, une histoire qui fait éclater nos cadres de vie habituels


avec nos petits conflits bien stéréotypés


ces situations exceptionnelles ne laissent qu'une issue à ces personnes : se surpasser


quel exemple !



Josiane 14/01/2012 17:49


Cours vite!!!!!!!


Je la connaissais de toute façon! Mais je connais un petit garçon sans mains et qui a une prodigieuse volonté qui pourrait en remontrer à pas mal qui se noient dans un verre d'eau!!!!!


Bonne soirée.

kasimir, dit pinson déplumé 14/01/2012 22:07



Oui Josiane ,


les exemples qui nous sont donnés là sont vraiment extraordinaires !



ALN 14/01/2012 17:24


Tu as une idée derrière ou devant la tête, Amikas! Tu attends des réactions "violentes " ou pas pour mener un débat.....Tu aimes les planches à savon bien glissantes  et tu n'as écrit que
des vérités bien empaquetées avant ton histoire!!!!Et là tu ouvres plusieurs vastes débats qui m'intéressent....Mais je "shut my mouth " pour l'instant.Wait and see!

kasimir, dit pinson déplumé 14/01/2012 21:57



tu ne veux pas t'avancer sur la planche glissante !


une idée deririére la tête ?


C'est la notion de pardon


mais je ne sais par où l'aborder


c'est comme une haute montagne :


je tourne autour, en cherchant à comprendre quel serait le meilleur iténéraire.



psycotik squaw 14/01/2012 17:15


j'adore !!!

kasimir, dit pinson déplumé 14/01/2012 21:45



à toi aussi, merci, la squaw !