- La loire, fleuve sauvage - 2 : Sully - Quel est cet oiseau ? -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

Hier, petite balade à la Loire.

 

Mais cette fois à Sully sur Loire, pour changer.

 

Je gare Pistache non loin du château ,

 

où se pressent de nombreux visiteurs,

 

mais je gagne le bord du fleuve.... où il n'y a plus personne !

 

 

 

 

2012_08092012aoutfabricolages0034.JPG

 

 

 

 

Ce sont les bords de l'eau qui m'attirent.

 

 

 

 

2012_08092012aoutfabricolages0019.JPG

 

 

 

Je ne compte pas rencontrer d'oiseaux.

 

Ils quittent les lieux dès qu'on s'approche.

 

Et pourtant... que fait celui-là ?

 

 

 

2012_08092012aoutfabricolages0020.JPG

 

 

 

Il ne se sauve pas.

 

Il fouille la vase avec persévérance.

 

Il me permet même de m'approcher un peu.

 

 

2012_08092012aoutfabricolages0023.JPG

 

 

 

 

Quel est cet oiseau ?

 

 

Je l'observe longtemps, puis poursuis mon chemin.

 

Marcher pieds nus dans l'eau est un grand plaisir.

 

 

 

 

2012_08092012aoutfabricolages0026.JPG

 

 

 

 

Impossible de voir les poissons.

 

Ils sont pourtant nombreux et gros, tout près du rivage.

 

Mais dès que j'approche, ils s'enfuient soudain, comme des torpilles.  

 

 

Me voici assez loin maintenant, et l'heure a tourné.

 

Il serait temps de revenir sur mes pas.

 

 

2012_08092012aoutfabricolages0027.JPG

 

 

 

Tiens...

 

le petit échassier est encore là.

 

 

 

Il est comme moi à la recherche de ce qu'il pourrait trouver.

 

 

 

 

 

 2012_08092012aoutfabricolages0030.JPG

 

 

 

 

J'approche à moins de 6 mètres de lui.

 

Il me fait un petit air de danse.

 

 

 

A  moins qu'il ne me tende la patte pour me dire "au revoir".

 

 

2012-ZOZIAU-BIS.JPG

 

 

 

Au revoir, zoziau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans promenades nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P

bonjour Kasimir,


il s'agit d'un bécasseau variable. Voir http://www.oiseaux.net/oiseaux/becasseau.variable.html


Belles photos de ce majestueux fleuve qu'est la Loire. Quels beaux ponts. On comprend que de beaux chateaux y aient été implantés.


 


Bonne journée


Dominique


 
Répondre
K


Il ne manque qu'une chose ici ....


la montagne !


mais on ne peut pas tout avoir !


bonne semaine Dopminique.



L

ton billet est beau !


merci, bisous Pinson
Répondre
K


Merci amie.


Bonne semaine.



E

adorable mitycole et poli avec ça !
Répondre
K


Mitycole....


j'ignorais ce mot


est-ce un synonyme de limicole ?


J'adore les mots nouveaux :


je tes tourne et les retourne pour les admirer sous toutes leurs facettes,


comme je le ferais d'un diamant taillé.


Ce sont des pierres ivisibles, mais merveilleuses.


Merci Eléonor.



M

Bonsoir pinson déplumé,


Quelle belle série de photographies. Je n'aime pas le Loiret mais souvenirs souvenirs et qui dit souvenirs dit nostalgie. Nostalgie avec ces abords de
Loire.


Ta sixième photographie est magnifiquement belle.


Cette série me fait un petit pincement au cœur avec les souvenirs de ballades avec mes filles petites puis grandettes.


La première photographie est très belle. A cette période ils doivent être en fête. Il est très beau la nuit ce château.


La dernière aussi, (en fait, elles sont toutes superbes) ce petit zozio n'a pas l'air de s'en faire. Il m'a l'air bien peinard. Et puis il fait trempette
papatte alors ça fait du bien ; n'est-ce pas pinson ?


Moi, de temps en temps pour me délasser les orteils et bien je fais trempette dans la douce Canedonne. Elle est bien fraîche et mes petons de grand-mère en sont
ravis. Je le sais, car ils me l'ont dit et de temps en temps ils me demandent pour y retourner. Quel plaisir !


Je te souhaite une bonne nuit et bise à toi pinson déplumé.


 


 
Répondre
K


tu ne l'aimes pas à cause de la nostalgie ?


je blague : je me doute que ce doit être plus compliqué que cela !


Ta Canedonne doit être plus fraîche que la Loire en ce moment


Tiens, cet apm, je vais lui prendre sa température !


Bon samedi, et bise de pinson.



D

Coucou Sittelle, j'ouvre les commentaires et je vois que tu penses à un Chevalier Gambette. Cet oiseau est plus grand que le bécasseau, plus long et ses pattes sont rouges orangé ainsi
que la majeure partie du bec dont le bout est noir. Son poitrail est gris et rayé de  gris très foncé. Nous en avons beaucoup en bordure d'étang où on trouve aussi le chevalier combattant
qui diffère du Gambette car à la saison des amours, sa tête s'orne le plumes longues qu'il hérisse en bouclier, on ne voit alors plus que son bec et ses yeux. C'est très spectaculaire et "les
boucliers" ( ou collerettes) sont de teintes différentes  d'un oiseau à l'autre. Ce sont des oiseaux élégants et c'est un plaisir de les observer. Je vais essayer d'aller voir ton lien
car je suis une passionnée des oiseaux de nos régions... et d'ailleurs) Merci ! Bonne soirée. Danielle
Répondre
K


j'écoute avec curiosité votre dialogue,


et je me dis que je pourrais faire un petit carnet sur le bécasseau,


ou peut-être sur les oiseaux limicoles en général


C'est vrai que ces oiseaux sont beaux


et vivre près de l'eau, voilà qui me plairait


je deviendrais " bécasseau déplumé " !



D

Mais non pinson, le bécasseau et la bécasse sont deux espèces différentes. La bécasse vit dans les bois alors que le bécasseau est un oiseau d'eau. Ca n'a rien à voir. Et ce bécasseau est un
adulte puisqu'il est en plumage d'amour, c'est à dire plumage d'été. Il est mignon comme tout. Est-ce que tu pourrais m'envoyer sa photo, la dernière car on voit mieux les détails, je n'en ai pas
d'aussi jolie, merci. Si tu regardes bien la photo, tu vois que son bec n'est  pas tout à fait droit. J'aime bien ce cliché, il est réussi ! Gros bisous du bord de l'étang où il faisait 36°
après-midi mais c'est toujours aussi magnifique. Bonne soirée pinson. Danielle
Répondre
K


merci pour ces renseignements ornithologiques


je vais m'en souvenir maintenant : le bécass - eau vit près de l'eau, fastoch !


Un bécasseau en "plumage d'amour"..... oui, ça c'est mignon.


O K , le bec est un peu tordu.


Je t'envoie de suite la photo


Bonne apm.


 



J

Cet endroit me plaît beaucoup... Tes photos aussi. Merci Pinson photographe...
Répondre
K


toi aussi tu es une solitaire, c'est pour ça.


bonne soirée Jifou.



H

Suis étonnée de ta réaction . Tu n'as pas fait du n'importequoi.. Le paysage est bien cadré Mais je ne suis pas une photographe de talent, alors mon jugement est peut-être naïf, mais c'est
ce que je pense.


J'aime les photos simples, voila, sans transformation.


Bises


hélène
Répondre
K


je t'explique :


j'ai un appareil ultra simple


et je n'utilise même pas les options qu'il offre car ça me paraît trop compliqué.


J'ai même hésité à essayer de prendre l'oiseau de près :


j'étais persuadé que ça n'allait rien donner.


Alors si ça a réussi, je sais bien que c'est le fruit du hasard


et aussi grâce à ces appareils modernes qui, même les plus simples, sont très performants.


Mais ton appréciation positive me fait tout de même plaisir !!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Bises.



T

une très belle série
Répondre
K


une chose m'intrigue...


pourquoi cet oiseau étai-il tout seul ?


Moi je sais pourquoi je suis seul.


Mais lui ?


Ce qui est encore plus curieux, c'est qu'il ne s'est pas sauvé.



S

Je croyais que c'était un Chevalier Gambette, c 'est rigolo ce nom... mais non, ni l'avocette, alors  je te mets ce lien, tu vas trouver le bon zoziau ... http://ilovemarquenterre.over-blog.com/article-apres-les-cigognes-faucon-spatules-69247052.html 
Bisous
Répondre
K


Chevalier Gambette lui irait bien,


car il a une façon étrange d'écarter la patte !


il me faisait penser à un chien mâle qui va faire pipi !


Mais Danielle dit que c'est un bécasseau.


Je vais voir ton lien.


Bisous, bonne journée.



D

Tu as fait une belle promenade au bord de la Loire. C'est un bécasseau variable ton oiseau, son plumage d'été se distingue par une grosse tache noire sur la poitrine. Cette tache disparait en
plumage d'hiver et sa poitrine et ses flancs sont rayés. Si tu as pu le distinguer de près, tu as du voir que son bec est légèrement arqué au bout. Il fouillait la vase pour trouver des vers. Ta
dernière photo est vraiment réussie. Ces oiseaux nichent tout près de l'eau. Quelle tranquillite en ces lieux magnifiques. Bonne soirée pinson, gros bisous. Danielle
Répondre
K


Ah merci !


Je connaissais le nom de bécasseau, mais n'avais jamais vu l'animal.


Le bécasseau est-il le petit de la bécasse ? Ou une espèce spéciale ?


Et alors ce serait un adulte ?


Bin, il n'est pas bien gros.


Le bec recourbé ?


Bin, je n'ai pas bien vu.


S'il niche près de l'eau, il a le choix : il y a d'énormes touffes d'une grande herbe dure, dentée et coupante où il doit trouver des abris
sûrs.


Bonne journée et gros bisous, Danielle.



H

Superbes photos. Tu es un fameux photographe, observation bien captée, reflets le soir sur le fleuve, tout évoquent  à merveille ce coin tranquille où tu as pris plaisir à marcher dans
l'eau...comme je t'envie. Merci du reportage.


 


Bonne soirée


hélène
Répondre
K


oh non !


pas un fameux photographe !


Quand j'ai voulu essayer de prendre le zoziau en photo de plus près, je ne voyis rien du tout dans le viseur.


Alors j'ai pris à peu près une dizaine de photo dans sa direction


et dans le tas il y en avait quelques unes d'à peu près cadrées.


Mais c'est du n'importe quoi !


Bonne journée Hélène.



E

Une promenade magnifique , tes photos sont belles et réflètent bien la paix de ce lieu.


Le château est superbe .


Vous vous êtes apprivoisés , le bécasseau et toi?


C'est vrai que de marcher les pieds nus dans l'eau procure un grand bien-être .


Tes tortues vont bien?


Belle soirée, bisous Pinson
Répondre
K


Cette paix est même un peu étrange.


Je songe à ces gens qui, dans le château, certes superbe, étaient en train de regarder des armoires, des chaises, des cheminées, le tableau de la contesse
Machin-Truc de la Gourderie, et écouter les filandreuses histoires des maîtresses du roi Duchnok N° tant....


et là, personne ...


Mais c'est incroyable.


Où sont les hommes et les femmes, et les enfants ?


Serions-nous dans le désert français ?  


Il y a quelque chose qui m'échappe.


Oui mes tortues vont bien.


Nous attendons d'autres naissances.


Bonnes promenades en Ardèche profonde.


Bisous, Andrée.