- "Le Christ de Marie Shan" et "l'Héritière de Shangaï" - Un thriller de Ramon Basagana -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

 

 

 

Mercredi 25 mars 2015.  

6 h 30

 

 

Le jour se levait.

Il faisait froid.

 

Les trois hommes remontèrent le col de leur blouson,

traversèrent la trouée et se dirigèrent vers un bouquet de cades.

 

Cagoulés de noir, gantés, l'arme au poing,

ils prirent position à l'endroit précis qui leur avait été assigné.

 

L'un d'eux vérifia l'arrêtoir de culasse de son P 22,

l'actionna vers le bas, retira et remit le chargeur.

Les deux autres l'imitèrent.

 

Les claquements de leurs armes ricochèrent de tronc en tronc,

fondus dans les bruissements de l'aube.  

 

 

 

 

 

 

                                                  ramon-4.jpg

 

 

 

 

 

Puis ce fut le silence.

 

Un silence froid.  

 

Moulés au paysage, immobiles, l'oeil aux aguets,

ils attendirent.

 

Des volutes de brume s'engouffrèrent entre les cades,

s'effilochèrent,

recouvrirent de blanc leurs cagoules noires.

 

La machine était en route.

 

 

 

A moins de deux kilomètres de là,

Xinran, la fille de Wang Du

- le célèbre milliardaire chinois,

propriétaire de la firme WD&Sun -

s'élança hors du château pour son footing matinal.

 

Ses deux gardes du corps,Jiang et Shu,

lui emboîtèrent le pas.

 

Le groupe traversa le parc,

franchit les grilles

et s'engagea sous les frondaisons.

 

...........................................

 

Les premiers jets de l'aube

glissaient entre les branches.

 

................

 

 

 

Hummmm............

 

si vous n'avez pas dépensé tous vos sous

en champagne et en foie gras (Aïe votre santé !)

procurez-vous les deux livres de Ramon Basagana.

 

J'ai reproduit le tout début du premier livre.

 

Ramon Basagana mérite d'être considéré, dès maintenant,

 comme l'un de nos meilleurs auteurs de thrillers.

 

Le titre de ses deux livres ?

 

Le Christ de Marie - Shan   (2007)

 

et

 

L'héritère de Shanghai.  (2009)

 

éditions :  Les Nouveaux Auteurs

4 rue Daru, 75008  Paris

 

Lien pour aller sur son blog :

http://www.basagana-ramon.com/article-nouvel-article-de-la-marseillaise-sur-l-heritiere-de-shanghai-50675649-comments.html#anchorComment

 

En vous mettant en relation avec lui

vous pourrez peut-être avoir plus de précisions  sur la meilleure façon de vous procurer ses ouvrages.  

 

Vous pouvez aussi commander ses livres chez votre libraire, ou sur Amazone.

 

Curieusement, ces deux livres sont prophétiques.

Ils nous plongent au coeur de la crise financière actuelle !

 

Crise qui n'est pas que financière.

 

Mais je vous les laisse lire.

Ils vont vous captiver.

 

Je les ai lu voici un peu plus d'un an.

Je les relis maintenant,

et me voici à nouveau pris par le suspens !

 

J'y retourne.

A plus tard.

 

 

**************

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

ramon 28/12/2011 17:01


Merci cher ami,


C'est super sympa de parler de ces deux romans.


Ton idée de faire circuler un exemplaire est excellente.


Si tu veux, je peux te faire parvenir "L'héritière de Shanghai" (pas "Le Christ de Marie-Shan: je n'en ai plus...).


Il y aurait, bien sûr, le port via La Poste, entre chaque lecteur, mais c'est abordable: 2€50.


Je t'envoie un mail.


A bientôt l'ami,


Et merci encore!

kasimir, dit pinson déplumé 28/12/2011 18:40



Déjà ?


il faudra que tu songes à la réédition


l'Héritière sans le Christ, c'est dommage.


le succès te guette !


ça y est : mes deux exemplaires sont partis vers... et iront vers....


j'ai noté mon nom sur une première page, ainsi que celui des trois précédentes lectrices que je connais.


l'aventure se poursuit


encore bravo !



marie-pierre 27/12/2011 13:00


bonjour Pinson,


j'ai lu les deux thrillers de Ramon l'an dernier


j'ai été captivée, non seulement par l'intrigue elle-même


mais aussi par la description malheureusement réaliste des marchés financiers...


 

kasimir, dit pinson déplumé 27/12/2011 13:53



J'ai ressenti la même chose que toi.


C'est super bien écrit


et Ramon a un don particulier aussi pour décrire la nature


au point qu'il m'a donné envie de découvrir le massif de la Sainte Baume !



Jackie 26/12/2011 21:04


Je ne suis pas une habituée des thrillers... Mais au vu de ton analyse c'est tentant...


Ton dessin et très beau.


Merci

kasimir, dit pinson déplumé 26/12/2011 22:46



Nous allons trouver une solution


!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



hélène 26/12/2011 20:29


  Je pense comme Josiane...attendons que le prix soit plus bas pour acheter,il y a la tentation...mais cela se maitrise. merci pour l'indication.


 


 


Amitiés


hélène

kasimir, dit pinson déplumé 26/12/2011 22:37



Une autre solution serait de faire circuler des livres entre nous.


j'y songe.


certes il y a les frais postaux.


faut voir, réfléchir....


on fait bien du covoiturage


pourquoi ne ferait-on pas de petits co-transports de petits colis ?



H2O 26/12/2011 19:12


Extra ! Le premier doit être épuisé mais j'ai lu le deuxième et il est passionnant !


Non seulement nous sommes en plein dans l'actualité de la crise mais avec en prime un moyen d'en sortir. .Si nos chefs d'entreprise pouvaient s'inspirer de ce livre...


J'attend avec impatience la publication du prochain ouvrage de Ramon. C'est un auteur remarquable, non seulement pour les idées qu'il évoque mais pour son style d'écriture.


Et toi ami, ne vas-tu pas publier des écrits ? avec de belles illustrations en aquarelle. J'imagine que ce serait bien aussi.


Biz et bonne fin de semaine Pinson


 

kasimir, dit pinson déplumé 26/12/2011 20:23



je pense que oui


pour commencer ce sera un ensemble de neuf poèmes


je les ai écrits en 2008


le titre sera un prénom, que tu connais je crois


il me reste à faire les dessins, et je suis en train.


bons derniers jours de 2011



Josiane 26/12/2011 16:32


Mon porte monnaie dit Non à tout achats !!!! Heureusement que de temps en temps sur Amazon je peux en trouver des pas chers!!!!!!!

kasimir, dit pinson déplumé 26/12/2011 17:51



Je crois te comprendre, Josiane.