le conte de la Mère Noël

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 Ce conte fut dit , à la péniche, par mon amie Patine le 11.12. 1986 !!!!!

 

Je l'ai déjà publié en décembre 2010

Je le recopie ce jour pour ceux qui ne l'auraient pas vu.

Bon Noël à tous.

 

 

 

 

 

ça c'est passé dans un village, en Bretagne, un jour de Noël.

 

Ce village avait deux écoles

une école libre

et une école laïque,l'école de la République. 

 

Entre les deux écoles

AÏE AÏE AÏE !!!!!

Quelle rivalité !  

Même le jour de Noël.

 

Depuis des années, le jour de Noël, à l'école laïque,

on dressait un sapin, il y avait un père Noël,

et on distribuait des jouets.

 

Mais à l'école libre,

on se réunissait autour d'une crèche vivante,

il y  avait une messe, et plein de bougies.

 

Et chaque camp avait son petit succès.  

Et tout le monde était content.

 

 

                               ♥♥♥  

 

 

Mais un jour l'instituteur, celui de "la laïque",

est parti à le retraite.

Or c'est lui qui faisait le Père Noël.

Qui allait le remplacer ?

 

Grave question, et grande inquiétude chez les laïcs.

L'inquiétude grandit encore  quand on apprit qui allait le remplacer :

une jeune femme !

 

 

Puis on apprit qu'elle était divorcée.

Avait deux enfants, dont un bébé.

 

Divorcée ?

Cela rassura un peu Monsieur le Maire,

qui était un bon socialiste.

 

Pourtant la question demeurait :

qui allait faire le Père Noël ?

 

 

Mais quand elle arriva, catastrophe !                                  

 

On apprit qu'elle allait à la messe !

Les catho jubilèrent, le curé triomphait.

 

Ce fut pire encore quand on su qu'elle allait prêter son enfant

pour la crèche vivante du curé !

 

 

La tension monta entre les deux camps.

Il se tramait des choses....

Et chacun se demandait comment cela allait se terminer.

 

 

Puis Monsieur le Maire  sembla avoir retrouvé son calme.

Peut-être avait-il trouvé un père Noël ?

 

 

 

                                                                       ♥♥♥

 

 

Noël arriva enfin.

Ha ! La belle crèche vivante cette année là !

Quel bel enfant Jésus ! 

Tout allait vraiment très bien de ce côté. 

 

Mais voici que pendant la messe,

l'enfant Jésus fit une grosse colère.

Il braillait, hurlait même,

trépignait, s'agitait dans tous les sens,

et rien n'arrivait à le calmer,

même pas une aspersion d'eau bénite.

 

On aurait cru le diable en personne !
Le curé n'arrivait plus à dire sa messe.

 

Le curé finit par dire quelque mots à son enfant de choeur.

Celui-ci sortit aussitôt de l'église.

 

 

Un moment après il revint dans l'église,

accompagné... du Père Noël !

 

Le Père Noël s'approcha de la crèche,

pris l'enfant Jésus,

souleva sa barbe et....

 

l'enfant Jésus se calma

grâce à une copieuse tétée.

 

 

                  mere-noel.jpg

 

Alors le curé pu continuer sa messe.

.

 

Publié dans conte

Commenter cet article

'cagou 24/12/2011 14:11


c'est doux comme Patine!


si tu la Patine, fait lui de gros gros bisous elle est gentillle!


j'espere que tu as pris le temps de prendre de ces nouvelles...!


j'aimerai bien la revoir ,ton amie Patine!


bisousssss et tres bon noel avec tout les tiens!

kasimir, dit pinson déplumé 24/12/2011 16:34



J'ai eu de ses nouvelles.


Un peu patraque le Patine.


Elle est tellement heureuse de son voyage en Auvergne,


elle aussi aimerait bien te revoir !



sittelle 22/12/2010 19:44



C'est bien mignon ! et j'imagine la tête des grenouilles de bénitier... elles sont toujours bien vivaces, tu sais, dans nos villages !



kasimir, dit pinson déplumé 26/12/2010 17:53



une sorte de père Noël bisexué....


de quoi fantasmer en effet pour ces gentilles personnes.


Et si elles vont trop loin en imagination, pas  grave, elles n'auront plus qu'à aller à con fesse !



mamalilou 22/12/2010 01:48



voilà qui est ravissant!!!


bisous mamelus... décidément les seins en ce moment, c'est un thème qui ne tarit pas :)


 



kasimir, dit pinson déplumé 24/12/2010 17:36



Je vois !


et je ne m'en plains pas !!!!


Du lait et du miel...


n'est-ce pas le symbole du bonheur ?


(c'est un saint bol de boire un bol de lait !)



lenez o vent 21/12/2010 21:29



merci pour ce beau conte


bisous pinson



kasimir, dit pinson déplumé 24/12/2010 17:19



Bon Noël, le Nez



annielamarmotte 20/12/2010 09:26



c'est trop mignon ça....



kasimir, dit pinson déplumé 20/12/2010 12:23



J'ai vu, Marmotte,


que tu as soulevé la barbe du Père Noël


as-tu trouvé quelque chose dessous ?



Andrée 19/12/2010 22:11



Un conte ... une histoire vraie .... une peinture réaliste de la vie . La rivalité entre les écoles , attisée par les adultes alors que les enfants jouent ensemble! Et ce petit bout qui se
manifeste et s'apaise avec la tendresse , le réconfort , la chaleur de sa mère .Il n'y a plus de rivalité ..... Un très joli conte que tu asdû trouver à ton goût! Belle soirée, bisous
Pinson



kasimir, dit pinson déplumé 20/12/2010 11:34



La tendresse


qui est aussi charnelle,


prime tes théories et ratiocinations


c'est la seule valeur sûre


bisou Andrée



R.C.D. 19/12/2010 21:03



tu me feras toujours


la fin de cette histoire est extrêmement drôle j'imagine la scène


bisous kasi


Régine



kasimir, dit pinson déplumé 20/12/2010 10:45



ho mais attention Régine !


t'es à la messe : ne te laisse pas distraire


concentre-toi sur tes prières !



Danielle 19/12/2010 20:35



Ce conte est très joli, je dirais plutôt que c'est une belle histoire car c'est l'histoire de la vie. Ecole libre ou laïque, curé ou Maire, que ce soit pendant la messe ou sur un banc public, un
petit bébé affamé manifeste son impatience avec la même vigueur, rien ne calme ses cris et son agitation ... il veut le sein de sa mère, le reste lui importe peu. Et là, par magie (et
satisfaction) il se calme soudain. Pour lui aucune rivalité, aucune opposition n'existe, seulement l'immense tendresse et la douceur du sein ... et du bon lait qui le nourrit. Il s'apaise, il est
heureux et comblé, c'est beau ! Les rivalités, les différences, les conflits, rien ne le touche, il ne connait que l'amour et la tendresse ! Tout le reste est "l'affaire" des grands
(malheureusement !). Bisous pinson, merci pour cette belle histoire. Danielle



kasimir, dit pinson déplumé 20/12/2010 10:11



tu as raison, c'est une simple histoire.


C'est simplement la vie, dans sa densité,


qui est bien plus solide que nos petits montages d'idées,


qu'elles soient religieuses ou politiques.


Que tout cela paraît désuet comparé à la faim d'un petit


ou d'un grand.



ramon 19/12/2010 17:28



 


Ce qu'il est beau ton conte!


C'est très fort, comme symbolique!


Bonne soirée, ami kasimir,


Amitiés


 



kasimir, dit pinson déplumé 20/12/2010 09:55



Bonjour ami Ramon


je te souhaite une joyeuse fin d'année



canelle56 19/12/2010 13:52



Coucou , voilà que  tu as trouvé un conte breton ???? Celui là est vraiment particulier ...sourires , la tendresse est toujours présente....


bises Kasimir



kasimir, dit pinson déplumé 19/12/2010 14:48



Presque pas un conte, je l'avoue


plutôt un fait divers, assez réconfortant.


Bonnes fêtes Canelle.



ozymandias 19/12/2010 10:11



éternelle guerilla entre le laique et l'église...


en tout cas joli conte de Noel pas banal que je ressortirai pas mon fils trop grand et je n'ai pas encore de petits enfants donc si tu permets je vais le noter sur mon cahier au cas où un jour
j'aurai des petits enfants...


bisous mon Pinson


bonne journée


es tu encore dans la zone enneigée ?? si oui sois prudent


joelle



kasimir, dit pinson déplumé 19/12/2010 12:31



Il a plu toute cette nuit : plus la moindre trace de neige.


Et il ne gèle pas.


Mais prudence, ça peut changer très vite.


Je vais t'en envoyer d'autres,pour quand tu seras grand-mère.


Je t'embrasse Joelle.



mima 19/12/2010 08:58



Bonjour Kasimir,


Une Mère-Noël en Bretagne ...


C'est amusant cette histoire de rivalités entre les deux écoles, l'école laïque et l'école privée, un vrai parfum d'authenticité ...ça me rappelle un temps où l'école laïque était aussi nommée
"l'école du diable"! Eh oui...


Mais j'ai comme l'impression que l'on est toujours dans le registre qui te tient à coeur de la planète amour 5 ? Et la blonde pulpeuse chez Florentin, est-ce vraiment la couleur des cheveux qui
t'a attiré ? ... et maintenant la Mère-Noël !


Belle journée de dimanche pinson, bisous



kasimir, dit pinson déplumé 19/12/2010 12:15



Ô tu crois ?


......


Tu as peut-être raison, doit y avoir autre chose !



gazou 19/12/2010 07:54



voilà un conte de Noël très inhabituel mais qui sent l'authenticité..Je le raconterai à la veillée



kasimir, dit pinson déplumé 19/12/2010 09:16



Je suis ravi que tu l'adoptes


et te fais un gros chaudoudou !