- Loniricollages 10 - Traitement homéopathique préventif des effets de la canicule -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

 

 

 

 

 

La radio est bien utile.

 

Elle m'a appris qu'il faisait chaud.

 

Et que je faisais partie de la population à risque.

 

Que je devais boire plus, pour me rafraîchir.

 

 

 

 

Quand je pense aux nombreuses années d'études médicales qui sont nécessaires

 

pour enfin pouvoir prolamer de telles vérités sur la radio,

 

vraiment je suis admiratif.

 

Quelle science !

 

 

 

Mais personne ne parle d'appliquer l'homéopathie

 

à la prévention des accidents provoqués par le canicule.

 

Pourquoi ?

 

 

Pour mon compte perso, j'ai voulu corriger ce manque,

 

je me suis fixé un petit programme inspiré des principes hannemaniens.

 

Je me suis mis au travail dans ma véranda.

 

Ce matin (du vendredi), de bonne heure, ça allait encore.

 

Mais au fil des heures, la température est montée,

 

elle a atteint 60 °.

 

 

Là, par prudence

 

(car je suis très prudent....)

 

j'ai retiré le thermomètre de la véranda,

 

car il ne va que jusqu'à 60°,

 

et j'ai eu peur qu'il n'explose.

 

 

Moi je suis resté.

 

Pour valider mon expérience.

 

 

 

Enfin je ne suis pas resté trop longtemps

 

car il ne faut pas abuser des traitements,

 

même homéopathiques !

 

 

Et j'ai ressenti aussitôt le bienfait de ce premier traitement :

 

la pièce principale de la maison,

 

 où je me suis ensuite installé pour poursuivre mes fabricollages,

 

 m'a paru délicieusement fraîche !

 

 

 

Cet apm, j'ai attendu 17 h pour aller au bord de la Loire.

 

Et à nouveau le charme a opéré.

 

 

 

L'eau baisse de jour en jour : marée basse ligérienne,

 

et la position des bancs de sable se modifie à toute vitesse.

 

 

 

Là où coulait l'eau avant hier, dans une sorte de rivière annexe,

 

s'ouvre maintenant un semblant de route de gravillons,

 

bien tentante.

 

 

 

Mais elle ménage parfois des surprises.

 

Pistache se heurte par exemple à des barrières difficiles à déplacer.

 

 

 

 

2012_0818Loirete20120003.JPG

 

 

 

 

 

Elle ne se vexe pas.

 

Elle fait demi tour.

 

 

C'est simplement un rappel :

 

nous sommes ici dans le lit d'un grand fleuve, et il fait ce qu'il veut !

 

 

 

D'autres preuves de son action récente :

 

ces enchevêtrements de troncs arrachés, de branchages fracassés,

 

qui ont édifié ici et là des sortes de blockhaus végétaux.

 

Refuge de la faune !

 

 

 

2012_0818Loirete20120008.JPG

 

 

 

 

Comme j'aime bien me hasarder dans des zones que je ne connais pas encore,

 

je suis toujours surpris.

 

 

 

La baisse des eaux isole de petits étangs

 

mais quand ceux-ci s'assèchent complètement

 

des poissons sont pris au piège.

 

 

Ainsi cette carpe de 60 cm.

 

 

 

 

2012_0818Loirete20120002.JPG

 

 

 

Une aubaine pour les oiseaux !

 

 

Mais puisque j'ai la chance d'être un bipède,

 

je puis retrouver la rive, là où court le liquide vital de la planète.

 

 

 

2012_0818Loirete20120015.JPG

 

 

 

De même que l'amoureux jamais ne se lasse

 

des courbes gracieuses que dessinent  les seins de son aimée,

 

de même je ne me lasse pas des courbes sans cesse nouvelles

 

que les ilots  ou langues de sable,

 

si provisoires,

 

inventent chaque jour.

 

 

 

 

 

2012_0818Loirete20120011.JPG

 

 

 

 

Et me voici,

 

mais je ne m'en étonne plus....

 

me voici soudain sur mon île lointaine .

 

 

 

Vous allez dire que c'est le cagnard qui m'a encore trop tapé sur la tête.

 

 

 

Erreur,

 

et en voici la preuve :

 

je me trouve nez à nez  avec une petite maison

 

celle de mon îlien, à n'en pas douter.

 

 

 

 

2012_0818Loirete20120005.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Je m'approche un peu.

 

J'appelle....

 

rien , personne.

 

 

 

 

 

 

 

 

2012_0818Loirete20120007.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Bon, il a dû partir à la pêche.

 

Ou se baigner : l'eau est à 29,  ça va.

 

Je reviendrai.

 

 

 

 

Je vais me chercher un petit sentier à l'ombre,

 

pour contempler le fleuve.

 

 

 

 

 

 

 

2012_0818Loirete20120017.JPG

 

 

 

 

 

 

Des mouettes viennent faire halte sur un ilot pas encore émergé.

 

 

 

 

 

2012_0818Loirete20120018.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Peu à peu l'astre roi descend vers son couchant.

 

 

 

 

 

 

2012_0818Loirete20120014.JPG

 

 

 

 

 

Alors, bonsoir la Loire.

 

à demain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans fabricolages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A

Kas, tu m'as bien fait rire avec ton homéopathie!


La maison du lutin est charmante.Je viens de passer une semaine avec la propriétaire d'une de tes petites maisons.Et nous sommes plutôt allées vers la mer ou la Loire n'arrive pas.Bisous Amikas
Répondre
K


Ah oui : la Loire prend le chemin inverse !


et tu couches dans une de ces petites maisons ?


biz du soir ALN.



E

Un petit coucou Kasi...
Répondre
K


merci pour ce simple coucou


il me touche


car c'est pour moi (raison perso) comme une petite goutte de rosée :


rafraîchissante .



F

Bonjour cher "Buchfink"" je suis venue à plusieurs reprises faire une visite dans ta Loire,pendant que l'air était étouffent chez moi, pour contempler tes images.


et ta phrase, "peu à peu l'astre roi decend vers son couchant, est sublime...


Belle journée à toi
Répondre
K


merci de ton comm


bien que je n'ai rien écrit aujourd'hui


ça me fait d'autant plus plaisir


bonne et paisible soirée, Fan.



R

KASI, tu es un merveilleux conteur et on se laisse bercer par tes histoires et facéties. En tout cas qu'elle délicieuse balade où tu nous entraines. Il fait bon te suivre et t'écouter tout en
découvrant cette eau mouvante que personne ne domine car elle se veut libre...


Biz


régine 
Répondre
K


biz pour toi, Régine.


Pardonne moi, conteur pas en forme ce soir.


Mais j'ai beaucoup aimé ton histore du cheval :


c'est toi qui sait bien conter, et inventer des histoires très profondes.


Bravo.


 



M

Bonjour pinson déplumé,


Ah ! Mon brave pinson beaucoup d'étude pour peu de chose. Il est vrai que les personnes âgées sont de l'or gris et aussi des carcasses juteuses ( paroles
de Rosemonde Pujol). Donc, il faut bien se soigner.


Bref, pas de politique.


60° dans la véranda et bien pas besoin d'aller au sauna. Tu as tout à domicile et gratuit.


Tu as bien fait de retire ton thermomètre, car il aurait eu bien chaud et il aurait peut-être terminé sa vie.


Elle a bien soif notre petite Loire et quelle tristesse pour ces poissons.


Et bien, elle est mignonnette ta petite maison. Mais dans quel pays es-tu car en France il n'y en pas de comme ça.


Elle est magnifiquement située et tu ne risques pas d'être dérangé par les voisins.


Mais peut-être es-tu à Mexico car elle a un beau chapeau heu...non toit. Toit ou chapeau ?


Bon, si tu es à Mexico c'est pas terrible par là. C'est pas beau et sale. A moins que tu ne sois dans un p'tit coin secret loi de tout ça.


Quelle belle série de photographie un peu tristounette car la Loire souffre de la sécheresse et ses petits poissons aussi .


Mais jolie promenade. Je n'ai pas écris tout ce que je voulais car le temps me manque un peu et je ne vaux pas prendre de retard pour le prochain
épisode.


Bonne soirée et bise à toi super pinson déplumé.


 
Répondre
K


oh non, il y a encore beaucoup d'eau dans la Loire !


mais en été elle n'occupe qu'une petite partie de son lit, et là le courant est rapide.


Les zones qu'ainsi elle abandonne font tout son charme.


Oui oui, la petite case est dans une zone secrète, moin de toute pollution !


Bise et bonne soirée Mari JO.



M

Un petit coucou pinson déplumé en attendant de livrer mon commentaire. J'essaie de ne pas faire trop long mais avec ton article, il y a beaucoup à dire.

Bise à toi pinson déplumé et je te souhaite une bonne journée de lundi.
Répondre
K


bon lundi pour toi aussi


bise, Mari Jo



N

Bonjour kasimir,


C,est un vrai régal de te lire, tu racontes bien, on s'y croirait.


la petite maison est magnifique(c'est toi qui l,a faite,j'en suis certaine)


Il fait chaud et même très chaud en France, moi je préfère la fraîcheur.


Bonne journée et à bientôt.
Répondre
K


oui, il a fait très chaud


ça se détend un peu ce matin, ouf !


ah... pour la petite maison, tu as deviné !


Bonne journée sous les érables !



E

 


Mexico, c'est pour le toit qui ressemble à un sombrero....
Répondre
K


ah je n'avais pas pensé à la forme du toit !!!!


cela évoquait pour moi des pagodes


tu partais vers l'ouest et moi vers l'est



E

Dans les temps anciens, les anciens justement étaient considérés comme les sages qui avaient quelque chose d'intéressant pour les plus jeunes à raconter (comme toi en somme  !) mais on est dans une société infantilisante.... Le message muet de la Loire nous apporte plus je pense... Passe une belle
soirée


Esclarmonde
Répondre
K


tu as prononcé le mot exact :


société infantilisante


elle donne l'impression de vouloir sacraliser l'isde que l'individu ne peut rien par lui même et qu'il doit suivre des guides, des savants, des gourous
administratifs, qui eux savent et décident de ce qui doit être fait.


On l'a vu pour la grippe.


On le voit chaque fois qu'il y a un drame : on crée des "cellules psychologiques", c'est la nouvelle panacée !


Je regrette, mais nous ne sommes pas des moutons.


HOU !!! je me mettrais bien en colère !


Bonne semaine, amie.  



E

 


Ta petite maison, ne serait-elle pas plutôt implantée à Mexico ?


Drôlement chouette la dernière photo...


Avec cette chaleur, ma dernière petite boîte ne veut pas sécher (les diverses couches de colle entre les épaisseurs de papier de soie demeurent un peu poisseuses)...


Bisou
Répondre
K


à Mexico ?


Si tu parles de la ville, sûrement pas


ce doit-être l'une des villes les plus horribles du monde


avec une pollution complètement délirante.


Comparativement à de telles villes  nous sommes ici au paradis !


Ainsi  tu as des problèmes de séchage : j'en ai aussi !


malgré, ou même à cause de la chaleur.


Toutes les parties superficielles d'un objet sèchent très vite,


et se rétractent un peu  (perte du volume qui était occupé par l'eau).


Mais dans les parties épaisses, c'est différent : la dessication est beaucoup plus longue


car elle se fait par transfert de l'humidité au travers des couches déjà sèches.


 


Bientôt je montrerai des pièces qui comportent des masses énormes


comparativement à des masses maigrelettes voisines.


Voici plusieurs jours que je cherchais en vain un moyen d'unifier le processus.


J'ai trouvé ce soir, curativement,


et aussi comment faire maintenant pour que ça ne gêne plus l'évolution...


mais ton problème est sûrement différent :


ça dépend de la forme de la pièce, et des matériaux utilisés.


Ce problème existe aussi dans le travail de l'argile,


et si on n'y prend pas garde, la pièce se brise quand elle sèche,


et encore plus sûrement quand elle cuit (problème des épaisseurs différentes des parties).


Mais le problème est moins grave s'il ne s'agit que de sécher la pièce.


Patience !


Bisou de pinson. .



S

Hier sur France Inter on a entendu un petit papy qui commençait à s'énerver qu'on lui dise de boire autant... "C'est bien beau, mais il faut que je me relève quatre fois la nuit, si je suis
leurs conseils" ! et il n'a pas tort !  on peut saler un peu plus nos plats,  qu'en penses-tu ?  
Répondre
K


Les conseils sont en effet difficile à suivre, quels qu'ils soient.


Ils sont toujours fragmentaires, par définition même.


Or la "santé", le bien être vital, ça repose sur l'équilibre d'une multitude de choses.


Un conseil, si on le suit, modifie UN élément de cet équilibre ,


et risque de dérégler autre chose.


Il faudrait tout régler en même temps.


Ce n'est pas impossible, mais on sort du domaine du conseil ponctuel.


Regarde un orchestre symphonique jouant la 9 me....


imagine ce que le chef d'orchestre doit harmoniser....


La "santé", c'est pareil.


On serait tenté de donner un autre conseil à ce papy,


ce serait (aussi) de soigner sa prostate,


non par les médocs à la mode, qui sont des bloqueurs,


mais par notre vieux, antique et vénérable Cl2Mg !!!!!


A ce moment là il pourrait boire plus et pourtant ne se réveiller qu'en fin de nuit.


Mais je suis de plus en plus fermement décidé à ne plus donner de conseils !


Alors tu me poses une question.


Peut-on, et faut-il saler plus nos plats.


Les plats, non !


ils le sont déjà plutôt trop.


Mais dans la mesure où l'on transpire beaucoup, ou perd non seulement de l'eau,


mais du sel (la sueur est très salée,  et par la transpiration ce sel est perdu).


Il faut donc compenser, et dans la mesure où l'on boit plus,


il faut un apport également en ClNa.


Une solution serait de se réhydrater en buvant de l'eau légèrement salée,


à 9 gr pour 1000, soit la teneur en sel du sérum physiologique.


Mais ce n'est pas terrible.


Il est plus agréable de se faire une bouillon de légumes.


Quand je suis pressé (c'est souvent !) je me fais chauffer un bol d'eau


et je mets dedans une cuillerée de tamaris.


Et hop : j'ai mon bouillon !


Bref, la réponse à ta question n'est pas facile.


Et surtout ne pas dire à ce papy inconnu de saler plus ses plats


pour lui éviter de se rejever la nuit.


Car si par manque de pot il est hypertendu, alors là, pour le coup....


 il risque de ne plus se réveiller du tout.


Bon, c'est pas le tout, j'étais dans mes faricolages


mais il serait temps que je me prépare un petit quelquechose pour midi.


Bises, Sitelle.



S

V'lan ! non, pas de Sol, juste en musique ! j'y pensais juste hier, Pinson, mais Natrum carbonicum D6 depuis plusieurs mois et ça marche, je supporte mieux Sol calidissimus ! tout sèche bien en
ce moment, collages, encres, les couvertures lavées, les draps, tout ce qui peut avancer le ménage pour la maison d'hiver; qui ne va pas tarder, ici à la rentrée, on remet les
pulls   bon dimanche, gros bisous
Répondre
K


Oh... j'ai touché un point sensible !


Bravo Sittelle


Voilà une excellente pensée,  positive : tirons le meilleur de cet épisode de chaleur


il ne va pas durer


et bientôt nous y repenserons avec nostalgie  :


tu te souviens, quand il faisait si chaud...


qu'est-ce que nous étions bien !


Bon dimanche à toi aussi, Oiseau bleu


bises de pinson.



H

Trés rafraichaissante la promenade en bord de Loire, et ton petit château qui rivalise avec CHAMBORD et autres demeures royales, puisque tu es dans le royaume du roi de l'ile d'Onirikou....


Pas d'expérience homéopatique for my self! dangerous!


Kisses of Hélène


 


 
Répondre
K


Chambord ?????


Oh.... Ricou va être fier !


D'accord, pas d'homme (hého) partie aujourd'hui !


Bises de pinson.



T

bleu zen
Répondre
K


Après le bleu Klein.... le bleu Zen


bien trouvé !



A

C'est absolument délicieux ce que tu nous racontes ! Cette petite maison est un vrai petit bijou ! Ton optimiste est débordant (pas comme ta Loire en ce moment) et très communicatif !!! J'ai
honte ! J'ai honte de mes soucis terre à terre mais quelques fois te bousilles le moral ! enfin Bref ... N'en parlons plus ! Ici sans que je saches pourquoi le moral remonte comme la température
en ce moment ! Merci Kas et des gros bisous à toi ... mais prends soin de toi ! Arrêtes tes expériences avec ton thermomètre !
Répondre
K


D'accord :


pas de séance véranda aujourdhui !


quand même elle me rend bien service pour sécher mes fabricolages !!!!


Et aussi liquéfier mon miel.


J'avais du miel de printemps dans un maturateur, et je ne l'ai pas tiré à temps, et comme c'était surtout du miel  de colza, il s'est pris en
masse.


J'ai mis le maturateur (avec l'aide de ma fille, car lourd ) dans la véranda, et le "traitement" a été efficace : il est redevenu liquide, et ce soir je
pourrai le mettre en pots.


Des soucis terre à terre ?


Mais tous nos soucis sont terre à terre, comme les cailloux du chemin.


Faisons attention aux cailloux (nos pieds sont à terre !)


mais regardons le ciel !


Là est notre esprit, et il vole comme un oiseau.



E

De très belles photos qui illustrent bien ton histoire. Ton traitement homéopathique pour la canicule n'est pas très raisonnable . J'espère que ce soir la température ambiante est
acceptable.Douce soirée, bisous Pinson
Répondre
K


C'est vrai, tu as raison.


En fait, ma réaction, c'était un peu de la provoc !


J'écoute un peu la radio (inter) et à chaque fois on me dit de boire.


Qu'une mère dise à son petit garçon qui se tortille d'une drôle de façon :


" tu as besoin de faire pipi, va faire pipi "


ça peut se comprendre : le garçonnet n'a pas encore les bons réflexes.


Mais ce qui m'énerve, ce sont ces conseils sans cesse répétés (bons par ailleurs) comme si les gens que nous sommes étaient de petits enfants complètement
idiots, incapables de se prendre en charge eux-mêmes.


Il faut même leur dire de boire de l'eau !


Bon, c'est peut-être mon esprit de contradiction qui ressort.


Bisous et bonne journée, Erato.



E

mais a qui est cette croquignolette case... j'imagine ' car la chaleur n'empêche pas mon cervelet de bouillir ), un joyeux petit homme parti comme tu le dis si bien à la pêche aux hannetons...je
voudrais connaitre la suite de son histoire
Répondre
K


l'identité de l'îlien se précise peu à peu


c'est un petit lutin


et il pourrait bien s'appeler Croquignolo....


Mangeur de hannetons ?


J'espère le rencontrer bientôt et pouvoir tout vous dire.


Bonne journée troglodytique.



G

Je vois que tu es toujours aussi farceur...mais je ne suivrai pas tes conseils homéopathiques...


Tes photos sont très belles !
Répondre
K


Tu préfères, en la circonstance, l'à l'eau pathie ?


Tu as peut-être bien raison....



A

merci Dr Pinson!!!!!!!!!!!!!!!


moi je joue à l'eau avec mes petits enfants c'est bien aussi les marmottes sous les arroseurs ....
Répondre
K


ah oui, jouer avec l'eau est une bonne option


les marmottes barbottent


mais alors, c'est de l'à l'eau pathie.....



S

Comme c'est beau... la dernière rivière sauvage, qui fait ce qu'elle veut, encore. Avec la petite hutte, il te faut un paréo   ! bleu hawaïen, et jaune !!!  bisous tout secs d'ici, 30° dans la maison et 40,5° dehors, je suis comme ta carpe !
Répondre
K


Je te verrai bien  dans une piscine d'eau de Seine,


avec un maillot bleu et jaune !


A défaut sous un arrosoir vers ton phytolaque !


Et quelques granules de SOL 30 CH !!!!!!



J

Ouah la maison d'un petit lutin!!!!!!!!
Répondre
K


l'habitant de cette île serait donc un petit lutin ?


ah, j'aimerais bien en savoir plus moi même....