Promenades philosophiques - 14 - L'illusion vue par la Torah et par l'évangile -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

 

 

Revenons à Parménide.

 

 

Nous étions parvenu à cette image énigmatique :

 

 

"Les verrous à double mouvement"

 

 

Que signifie ce "double mouvement" ?

 

Est-ce seulement pour nous dire que ces verrous peuvent s'ouvrir ou se fermer ?

 

Ce serait de peu d'intérêt.

 

 

 

C'est bien plutôt pour indiquer que la Justice (l'ordre du monde)

 

qui est une déesse " irréductible "

 

peut décider de faire passer un être humain

 

aussi bien dans un sens que dans l'autre.

 

De faire passer l'homme de l'obscurité  (de l'ignorance)

 

à la lumière (à la connaissance)

 

ou l'inverse,

 

c'est-à-dire qu'elle peut, aussi,  provoquer l'illusion.

 

 

 

promenades-phi-22.jpg

 

 

 

 

 

 

Aucun progrès n'est définitif.

 

 

 

 

L'homme ne peut pas s'établir d'une façon stable dans la vérité.

 

Le "chemin" est à parcourir sans cesse.

 

On ne "possède" pas la vérité

 

pas plus qu'on ne "possède "  une femme , et son amour,

 

c'est un chemin à reprendre sans cesse.

 

Si un jour on croit que ça y est, que l'amour est devenu une institution stable

(garantie par la loi !)

 

ce jour là, l'amour meurt.

 

C'est comme le faisant que le chasseur a tué en plein vol :

 

il n'est plus qu'un cadavre à ses pieds.

 

L'homme ne peut "posséder" que des cadavres.

Il ne peut en aucun cas posséder la vie.

 

 

 

Il en est de même pour la connaissance :

 

elle est dynamique, pas statique.

 

 

 

Les chrétiens, imbus de leur foi (et de leur puissance temporelle)

ont décidé que les dieux non chrétiens n'étaient pas "bons":

 

seul leur dieu ( d'Abraham, de Moïse et de Jacob) est bon,

 

sa bonté est absolue,

 

ce n'est pas lui qui tromperait l'homme.

 

 

 

On voit bien par là que les chrétiens n'ont lu ni la bible ni l'évangile,

 

et que, s'ils en ont lu des passages (quelques-uns),

 

 ils ne comprennent que ce qu'on leur a dit de comprendre.

 

 

 

 

Ouvrons la Torah.

 

 

Nous voyons dans le récit de l'Exode

 

que le Seigneur  " endurcit le coeur du Pharaon "

 

de  telle sorte qu'il ne se laisse pas convaincre par Moïse,

 

ce qui déclenche toutes les catastrophes que l'on sait.

 

 

La lecture de l'évangile est tout aussi instructive.

 

En Matthieu 13, 10-15, nous entendons de Jésus lui même

 

une déclaration qui peut surprendre :  

 

 

 

 

promenades-phi-23.jpg

 

 

Il y a quelque chose de révoltant dans cette attitude de la supposée divinité,

 

décrite par Isaïe, et reprise pas Jésus.

 

Mais cela rejoint Parménide (qui parlait 3 siècles avant Jésus).

 

 

Il me semble que cette idée,

 

selon laquelle la divinité peut

 

soit créer l'illusion et y maintenir l'humanité,

 

comme la MAYA des hindous,

 

soit accepter que les hommes y vivent,

 

quitte même à les y pousser un chouya,

 

il me semble que cette idée n'est pas présente chez les philosophes grecs,

 

en particulier chez Parménide.

 

 

En tout cas est présente chez euxl'idée

que l'homme peut échapper à ce Dieu là

et sortir de l'illusion.

 

 

C'est ce que nous allons voir dans la suite du poème :

 

de quelle façon, presque ludique, la difficulté va être contournée, 

 

et ce que cela indique sur la façon pratique de se comporter.

 

 

 

Le travail des philosophes grecs (  de beaucoup d'entre eux  )

 

a été de tourner en dérision tous ces personnages fictifs qui peuplaient l'Olympe,

 

en quelque sorte de démythologiser la pensée,

 

et de chercher à percer, à découvrir  les mécanismes  à l'oeuvre dans l'illusion,

 

pour s'en libérer.

 

 

 

En ce sens le juif  Sigmund Freud est dans la droite ligne

 

de ces penseurs grecs, 3 siècles avant notre ère.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 .

 

 

 .

Publié dans Philo

Commenter cet article

rejane 27/11/2012 19:53


qu'est-ce-qui pousse les gens à avoir autant besoin de croire en des religions... croyances dont les conséquences sont bien souvent criminelles....


hum.... désolée kasimir cette lecture me passionne, aussi ne réponds pas à tous mes coms 

kasimir, dit pinson déplumé 27/11/2012 20:45



mais si !


je suis ravi de le faire.


pourquoi les religions ?


en deux mots, difficile


mais je lance une hypothèse, comme ça...


quand nous étions petits, nous avions nos parents


ils nous dominaient


mais ils nous sécurisaient


il est difficile pour les hommes de devenir orphelins


et de marcher seuls


alors les religions se présentent comme des prothèses parentales.



Danielle 25/11/2012 16:25


Hier j'avais laissé un commentaire sur cet article et je suis étonnée de ne pas le voir, c'est vrai que j'ai eu un gros problème d'ordi. Bon, je ne vais pas le reprendre, d'autant que je ne me
souviens pas trop de ce que j'y disais mais en résumé si les verrous sont à double mouvement c'est pour laisser passer dans un sens celui qui souhaite aller vers la lumière, vers la progression
mais aussi dans l'autre sens, c'est à dire que rien n'est acquis ni définitif, il faut maintenir la progression, continuer. Tiens, ça me rappelle une chanson de Georges Brassens (poème de Louis
Aragon, je crois) ; "Rien n'est jamais acquis à l'homme ni sa force, ni sa faiblesse, ni son coeur ...", c'est un peu ça au fond il me semble. Il faut toujours avancer, en somme rien n'est stable
! Il aurait été préférable que le commentaire d'hier paraisse, j'étais plus inspirée, disparu ... mais les idées aussi ! Excuse-moi pinson, je ne prends jamais de notes, tu le sais ... c'est un
défaut que je suis incapable de corriger ! Gros bisous. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 25/11/2012 18:02



Et bien tu as dit ce soir quelque chose d'essentiel en tout cas.


Je crois en effet que c'est ça le sens de cette image.


Aucun progrès n'est dénitif, tout doit se refaire à chaque fois.


Les "avantages acquis" dans l'ordre du vivant, ça n'existe pas.


Notre vie est toujours en mouvement, jamais statique.


Le second sens est que la porte doit être franchie dès qu'elle s'ouvre.


Si on tergiverse trop, il se pourrait bien qu'elle se referme.


Et que Brassens ait dit ces paroles, c'est vraiment super.


Cela confirme qu'il n'était pas que poète et chanteur,


il était aussi philosophe.


Gros bisous Danielle.


 



erato:0059: 24/11/2012 22:24


Il est regrettable que les textes originaux qui détiennent une certaine sagesse soient modifiés au fil du temps et tellement dénaturés qui n'ont plus la même valeur. Et cela , tout le monde ne le
sait pas.


Belle soirée, bises Pinson

kasimir, dit pinson déplumé 25/11/2012 08:33



Regrettable mais inévitable.


Cela oblige à une étude minutieuse des textes


pour tenter de comprendre ce qui est d'origine et ce qui a été surajouté, ou distordu.


C'est un travail qui vaut la peine.


Les trompeurs existent dans tous les domaines : il faut rester critique.


Bises de Kasi.



hélène 24/11/2012 17:45


Bravo pour ta recherche...mais as-tu regardé : Ronsard arbre de Cybéle  sur Google.


 


Tu verras qu'il n'écrivait pas essentiellement sur les ronces..Tu m'as bien fait rire avec ta réponse!


BZ       L.N.

kasimir, dit pinson déplumé 24/11/2012 19:10



Non


je n'ai pas pensé à regarder ça


je vais le faire


merci


BZ



Esclarmonde 24/11/2012 16:08


Bon anniversaire cher Kasimir et grosses bises !


Le christianisme, la philosophie grecque ? Notre civilisation vient de tout ça en même temps parait-il et selon moi un équilibre entre le réalisme et le mythe est la clé, trop de religiosité d'un
côté ou trop de matérialisme de l'autre amènent à bien des excès parfois...

kasimir, dit pinson déplumé 24/11/2012 17:26



Les religions ont été les premières mises en forme de nos pensées :


chamanisme, animisme, puis théismes divers.


Sacrifices humains, puis d'animaux, que l'on brûlait sur des autels


pour que les fumées parfumées montent jusqu'aux narines de dieux,


et nous les rendent bienveillants.


Il n'est que d'assister à un grand office catholique


pour voir, encore aujourd'hui, ce spectacle étonnant d'un prêtre enchasublé


tournant plusieurs fois autour de l'autel en balançant l'encensoir :


incroyable survivance d'un culte millénaire !


ça dépasse le Puits du Fou !


Mais notre vie psychique est assise sur une énorme accumulation de fantasmes, de mythes, de créations fantastiques : c'est la matière première de nos
pensées, de notre vie spirituelle, culturelle...


Nous ne pouvons méconnaître cela.


Sauf à tomber dans un matérialisme déshumanisé, comme tu le soulignes.


Merci, amie, et grosses bises pour toi aussi.



Telle 24/11/2012 15:49


avancer sans cesse en laissant dans le fond du fossé toutes les religions..

kasimir, dit pinson déplumé 24/11/2012 17:09



O K : je suis bien d'accord avec toi !


Par contre je crois qu'il faut bien distinguer les religions


(avec leurs rites, leur orgueil, et leurs prétentions ridicules)


des écrits anciens qu'elles ont utilisés comme référence.


Ces écrits sont un des trésors de l'humanité,


que ce soit la Bible, ou la Mahabarata, ou quelques autres....


Ces écrits sont aussi importants, pour notre civilisation,


 que les peintures de Lascau


les tablettes sumériennes


ou la pierre de Rosette.



hélène 24/11/2012 15:21


Avant de zapper..je te renseigne sur l'arbre de Cybèle : c'est un arbre, un pin, tout simplement, mot poétique utilisé par RONSARD pour désigner ce conifère.


 


 


LN.

kasimir, dit pinson déplumé 24/11/2012 17:01



c'est merveilleux, la valse des noms !


Désignant un pin chez Ronsard, je viens de découvrir que c'est aussi une grande déesse moyent-orientale, appelée aussi "la mère des dieux" , rien que ça
!


et attention à la prononciation !


Quant à Ronsard, savoir s'il n'avait pas un faible pour les ronces.


Il aurait pu composer divers poèmes sur ces plantes,


et on aurait pu le nommer comme son art : le " ronce'art "


bon, c'est vrai, j'ai bu un peu de vin à midi.....


kasi



gazou 24/11/2012 13:24


Bon anniversaire, Kasimir !


 

kasimir, dit pinson déplumé 24/11/2012 15:13



Merci Gazou


bon week end pour toi


au beau soleil de la Drôme



hélène 24/11/2012 11:28


Comme je préfère la poésie à la philosophie, je te souhaite un anniversaire joyeux et "je plante pour toi un arbre de CYBELLE" comme le chantait si bien RONSARD...sans Illusion.....


 


BZ


Hélène

kasimir, dit pinson déplumé 24/11/2012 15:11



c'est quoi, un arbre de Cybelle ? 


tu aimes mieux la poésie ? 


mais regarde bien, c'en est une


enfin, oui,, je te comprends, c'est peut-être un peu long


le mieux est que tu zappes quelque temps. 


bz de pinson



fan 24/11/2012 10:39


oui, bon anniversaire Buchfink der Buchfinke, le soleil brille entre quelques nuages...mille choses pour ce jour pour toi!


La fan du lac, sous une romantique brume en ce moment, je t'invite pour une promenade sur un beateau aiilé...


 


 


 

kasimir, dit pinson déplumé 24/11/2012 15:07




une promenade sur un bateau ailé ? 


et au dessus du lac ?


O K !


ça sera un super souvenir !


je t'embrasse chère FAN


passe un bon week end




L@urence 24/11/2012 10:08


Joyeux anniversaire Kas


mais je pense que le facteur ne devrait pas t'oublier en ce jour


une petite intuition, mon petit doigt .... ils me le disent ... tu devrais recevoir quelque chose aujourd'hui dans ta boite en ce jour ....


bisous et bon anniversaire


 

kasimir, dit pinson déplumé 24/11/2012 15:03



ah... je ne suis pas chez moi ce midi


j'ai hâte de rentrer pour aller voir dans ma boîte aux lettres


bisous Laurence


bon week end auvergnat



Aln 24/11/2012 06:55


Joyeux Anniversaire Amikas!


Gros Bisous


Nicole

kasimir, dit pinson déplumé 24/11/2012 15:00



merci Nicole


et bien oui, la joie est au rendez vous


c'est aussi l'anniversaire de mon 11 me petit enfant


qui a 15 ans


et il joue super bien du violon. 


bisous pour toi


et passe un bon w e .



Danielle 24/11/2012 00:33


Ah, je viens de déposer un petit commentaire un peu spécial sur l'article n° 13. Celui-ci vient juste d'apparaitre, va voir le précédent. Gros bisous. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 24/11/2012 14:56



j'ai vu


brrrr, j'ai les pieds gelés


heureusement que mon hôtesse m'a trouvé une paire de grosses chaussettes !


bisous


et bonne balade cette apm