Promenades philosophiques - 16 - Dieu est-il un macho ? Ou a-t-il un coeur de femme ? -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

 

Quatre vers seulement, aujourd'hui,

 

cela va vous paraître peu....

 

Bon, bin....  ça va nous reposer, pas vrai !  

 

 

 

La Divinité me regarda

 

me reçut avec bienveillance,

 

 prit ma main droite dans sa main,

 

et  me dit les paroles suivantes :

 

 

 

ça y est !

 

Parménide est arrivé devant la divinité,

 

la déesse suprême.

 

C'est probablement la déesse  " Alèthéia ",

 

mot grec qui signifie "la vérité".   

 

 

 

On a souvent reproché au dieu des philosophes

 

d'être une abstraction, une idée, un concept.

 

Nous allons voir que, pour ce qui est de Parménide, il n'en est rien.

 

 

 

On peut faire le reproche inverse au dieu judéo-chrétien

 

car il est souvent représenté comme bien trop anthropomorphisé,

 

lié à des personnages historiques d'une façon outrancière.

 

Les croyants (catho) ne vont-ils pas jusqu'à se vanter que leur dieu

 

ne soit pas celui des philosophes

 

mais celui d'Abraham, d'Isaac et de Jacob.

 

Je n'ai rien contre Abraham ni contre ses descendants

 

dont l'histoire est captivante, mais tout de même......

 

 

 

D'emblée un fait me frappe :

 

l'attitude de cette déesse Alèthéia

 

est très différente de celle du dieu de Moïse !

 

Rappelons-nous l'entrevue de ces deux derniers au Sinaï :

 

 

 

  promenades-phi-25.jpg

 

 

 

 

 

 

 

C'est en tremblant que Moïse fait la grimpette

 

pour rencontrer son dieu furibard et pétaradant,

 

si agité que la montagne en tremble !

 

 

Et comme Moïse est fait à l'image...

 

de l'image qu'il se fait de dieu,

 

il va, en redescendant, piquer une colère mémorable,

 

et casser en mille morceaux, en les jetant par terre,

 

les tables de la loi que son dieu vient juste de lui pyrograver.

 

Un vrai scénario de film catastrophe !

 

 

 

Quel contraste avec l'accueil de Parménide par sa déesse !  

 

Cet accueil est empreint de douceur, de tendresse, de confiance,

 

et disons le carrément : d'amour.

 

 

 

 

promenades-phi-26.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Il est vrai que ce dieu est mis au féminin.

 

Qu'est-ce qui autorise les chrétiens à prétendre que leur dieu, et lui seul,

 

serait un dieu d'amour,

 

et que les autres seraient froids, coupants,

 

indifférents aux joies et aux souffrances des humains ?

 

 

 

Relisons cette parole si belle :

 

 

La Divinité me regarda

 

 

 

Oh...   être regardé par une déesse, vous imaginez  ?

 

 

Non pas une déesse qui s'apprête à tancer,  à juger, à punir, à mépriser.

 

Non !

 

Car son regard est bienveillant.

 

Bien - veillant.

 

Le bien se lit dans son regard.

 

Et l'intérêt, et la considération.

 

C'est un regard chargé d'amour,

 

il est  bien - faisant : il fait du bien.

 

Il est apaisant, comme un air humide et doux

 

qui vient tempérer une journée trop ensoleillée.

 

 

 

Poursuivons :

 

 

 Elle prit ma main droite dans sa main,

 

 

Merveille encore !

 

Rencontre sublime, véritablement divine.

 

Il est vrai que les poètes d'Israël ... pardon, les prophètes,

 

(mals est-ce différent ?)

 

avaient de telles visions.

 

Ainsi dans Isaïe 45 déjà cité :

 

oracle du Seigneur à son oint

 

qu'il a pris par la main droite.

 

 

La main droite...

 

La main droite symbolise notre capacité d'action.

 

Si la divinité  prend un humain par la main droite 

 

cela équivaut à bénir ce qu'il entreprend.

 

Son action est reconnue, et comme élevée au rang d'action divine.

 

 

Mais la déesse va parler :

 

 

elle me dit les paroles suivantes :

 

 

 

Encore une fois c'est la même situation qu'en Isaïe 45 :

 

car le mot oracle  vient  du latin ORARE = parler, et os , oris = la bouche.

 

 oracle du Seigneur  = les paroles qui sortent de sa bouche.

 

 

 

Ces paroles qui sortent de sa bouche viendront dans mon oreille,

 

mais, symboliquement, c'est comme si elles venaient dans ma propre bouche

 

puisque je vais les redire. 

 

 

  promenades-phi-27.jpg

 

 

 

C'est cela que l'on appelle la communication "orale",

 

la tradition orale.

 

Elle est un bouche à bouche. 

 

 

Ce poème  a été écrit en vers

 

(ce dont on ne se rend pas compte avec la traduction)

 

et il était destiné à être appris par coeur et récité.

 

 

Un peu comme le prologue de l'évangile de Jean.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Philo

Commenter cet article

cagou 10/12/2012 09:39


en revenant sur ton site,je tmobe à nouveau sous ton charme pardon!


le veux dire sous le charme des mots!!!!


tes paroles me font du bien !


jte bise

kasimir, dit pinson déplumé 10/12/2012 14:08



je vois que tu as redoublé to comm


probablement parce que tu ne l'as pas vu apprître


mais il n'arrive sur le blog qu'après que je l'ai lu


et là je suis (encore) sérieusement en retard.



cagou 10/12/2012 09:35


en revenant sur ton site, je tombe à nouveau sous ton charme!


je veux dire sous le charme des lieux où tu habites!!!


tes paroles me font du bien!


jte bise

kasimir, dit pinson déplumé 10/12/2012 14:04



Le charme des lieux où j'habite ??????


oh il est plus que limité


est-ce parce que je suis, du fait de l'habitude, aveugle à ses discrètes beautés ?


Possible.


Je reste là parce que j'y suis


mais je rêve souvent d'être ailleurs !


Je suis content de lire que mes paroles te font du bien.


Mes paroles n'ont cependant, elles non plus, rien d'extraordinaire.


Mais ce sont les paroles qui font du bien


je veux dire le fait de se parler tranquillement


pas pour démontrer quelque chose


mais simplement pour se parler, se rendre présent l'un à l'autre.


Exactement ce que font les oiseax lorsqu'ils chantent dans les arbres.


Ils se disent les uns le autres : je suis là.


Le "bien" être  vient de là.


Une nouvelle Cagou : mes rangements ont du bon,


j'ai retrouvé ton livre !!!!!


je vais te le renvoyer


Bonne journée


bise de pinson.


 



Jackie 28/11/2012 08:50


Ose Pinson, ose c' est des plus imporant...


et ça m'intéresse


Bises

kasimir, dit pinson déplumé 28/11/2012 17:46



O K !


mais ça sera toi la responsable !


bzdkas



Jackie 27/11/2012 16:45


Si Dieu existe, il est AMOUR et ne réside ni dans les temples ni dans les églises ni...Et il n'est pas à notre service, il n'appartient à personne...Il est indicible, il EST


Bises ami


Bonne soirée.

kasimir, dit pinson déplumé 27/11/2012 17:40



il existe donc puisque l'amour existe !


ou plutôt non, comme tu le soulignes très justement :


il n'"existe " pas , il "est".


Si j'osais, je dirais la différence qu'il a entre exister et être.


Elle est lumineuse !


Bonne soirée JCK


Bz de Kas


 



hélène 27/11/2012 10:21


En attendant l'apothéose, je pense comme Esclarmonde que Dieu est dans notre coeur avec ceux que nous aimons toujours, car l'Amour est l'essence   de notre existence, un bien précieux,
un don  sans doute. Si nous le possédons en nous, la vie nous parait plus sereine.


 


Bonne journée et bises


L.N.


 


PS excuses pour les fautes du précédent com...il était tard....

kasimir, dit pinson déplumé 27/11/2012 11:43



Effectivement


dieu n'est pas dans les temples


et il n'est la propriété d'aucune "église"


c'est dèjà ce que Jésus disait à la Samaritaine 


bonne journée la quercynoise.



hélène 26/11/2012 22:41


J'ai bien réfléchi en relisant ton log épître, et finalement je suis impatiente de connaitre les prochains vers, ceux que prononce la Divinité aprés avoir pris la main de...;


 


J'aime beaucoup les dessins, beaucoup d'humour s'y cachent...peutêtre the end sera sereine  et humoristique, ce serait parfait!


 


BZ


 


Hélène

kasimir, dit pinson déplumé 27/11/2012 09:47



la fin ...


est une "apo-théose "


mais j'ai un peu de retard, pardon.


bonne journée



Esclarmonde 26/11/2012 21:44


Divinité en homme ou en femme qu'importe au fond... Si Dieu ou déésse existe c'est comme tu l'as dit sur ton post à Florentin, c'est dans notre coeur où se trouve probablement les âmes de ceux
qu'on a aimé. Belle soirée

kasimir, dit pinson déplumé 27/11/2012 09:43



ça importe peu, en effet


ça ne modifie pas ce qui est (et que nous ne pouvons même pas imaginer)


ça ne modifie que l'image mentale que nous nous en faisons


Si les hommes se le représentent comme un mec (un super-mec ! un super Père Noël) )


c'est sans doute parce qu'ils projettent, sur l'écran de leur conscience (au sens cinématographique) l'image qu'ils ont d'eux mêmes


mais je me demande alors : comment ça marche pour les femmes ?


Qu'est-ce que ça leur fait si elles se le réprésentent comme un être masculin ?


(le "Père" éternel ?)


Oui, c'est dans notre "coeur" que tout cela est.


Mais le "coeur", ce n'est aussi qu'une image !


Que savons-nous au juste de l'amour ?


Nous le ressentons


mais nous sommes incapables de dire ce que c'est.


Bonne semaine, amie.



Danielle 26/11/2012 20:50


Tu sais petit pinson, ne te compliques surtout pas la vie et ne te perturbes pas  pour ces promenades philosophiques, très intéressantes mais c'est vrai un peu trop longues car tu veux
clarifier tes explications, ce qui te fait dévier ... et allonge considérablement la route (c'est le cas de le dire !). Alors je pense que tes lecteurs seront ravis de te retrouver un peu plus
léger, plus facile à comprendre, un peu moins sérieux ... Tu me fais rire avec ta comparaison : "Une promenade qui dure trop, on nous attend, on va finir par se faire engueuler" !!!! Il me semble
que tu pourrais carrément abréger en faisant un petit résumé de ta pensée, je sais que ce n'est pas facile mais que tu es capable de le faire, une sorte de conclusion en un seul article, puis tu
nous offres quelque chose de gai, de beau, d'agréable ... et on retrouve illico notre sourire et le joyeux cui-cui de notre pinson ! Allez ... chiche ! Gros bisous, douce soirée. Danielle 

kasimir, dit pinson déplumé 26/11/2012 21:04



C'est ce que je vais faire !


car si je suivais mon cours spontané, il y en aurait encore comme ça jusqu'à la mi décembre.


Je me rends compte que c'est déraisonnable.


Je vais donc résumer la fin au maximum .


Merci de m'y encourager


Bisous du soir, Danielle.



Danielle 26/11/2012 12:36


Parménide arrive enfin devant la Déesse qui le reçoit avec bienveillance et tendresse, il ne lit dans son regard que de la douceur, de la chaleur, de la bonté. Elle le regarde et lui prend la
main, elle sait parfaitement qu'il vient chercher auprès d'elle la vérité, la connaissance en toute humilité car il a compris qu'il doit progresser, qu'il ne sait pas tout, c'est vers elle qu'il
se dirige en toute confiance. Il s'en remet à elle pour le guider et la bienveilance de la Déesse passe dans son regard. On lit beaucoup de choses dans un regard, autant l'amour que
l'indifférence, ou la colère, le mensonge ou la vérité. J'ai l'habitude de dire que la parole peut tromper, mais pas le regard, il est le reflet de notre "âme", de notre "moi intérieur", il peut
laisser apparaitre tant de choses ... Bisous portés vers toi par les entrées maritimes de Méditerranée (!). Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 26/11/2012 19:20



Merci pour les entrées maritimes :


air doux et humide


qui semble spécialement apte à transporter des choses fort agréables....


Tu sais, je suis ennuyé.


Car tu vois bien que je suis emballé par ce que véhicule chaque ligne de ce poème


qui est pour moi comme un air doux et humide qui vient du sud de l'Italie.


Mais je me dis que, pour beaucoup d'entre nous, c'est trop long


et ça me fait dévier vers trop de chemins annexes.


C'est un peu comme si nous nous promenions en forêt


et que nous rencontrions de nombreuses plantes toutes passionnantes


alors la promenade dure trop, et on nous attend pour la soupe !


On va finir par se faire engueuler !


Je m'apprête donc à abréger un peu.


Pour ne pas (trop) lasser.


Et puis c'est vrai, il ne me déplairait pas d'être aussi un peu léger...


Ah mon dieu que le vie est compliquée !


Bonne soirée toi, la sétoise.


Bisous de pinson.



Simone 26/11/2012 11:05


Le Dieu de Moïse a créé le monde, donné ses mois puis s' est retiré pour laisser à l' Homme son libre arbitre. Alors il s' en fiche ? Peut-être pas, peut-être qu' il nous attend au
virage......Alors....méfiance !!!

kasimir, dit pinson déplumé 26/11/2012 19:07



Pardon pour mes paroles qui te sont peut-être blessantes.


Que veux-tu, moi, ces sujets m'intéressent


mais je ne puis les aborder sans dire exactement ce que je pense,


sinon ça ne vaut pas le coup.


Dieu, après avoir donné ses lois , s'est-il ensuite retiré ?


Mais alors où ?


Planqué dans un virage ?


Comme un gendarme


avec un alcootest dans une main et un radar de l'autre ?


Oh non Simone.


S'il est bien caché quelque part, c'est dans notre coeur, et dans notre esprit.


Le temps n'est plus à la méfiance (c'est à dire à la peur )


mais à l'amour.


L'amour ne peut pas pactiser avec la peur.


mais avec l'intelligence, oui.


et avec la liberté, oui !


et avec la joie , oui !


Bonne semaine , Simone.


Tiens, Simone et semaine ont les mêmes consonnes......


et il y a SEM dedans.


Bon, je délire !



Florentin 26/11/2012 10:33


Pour moi, catho, Dieu, c'est l'amour absolu ou l'absolu de l'amour, c'est comme du veux. Je ne sors pas de là. Tout ce qu'on a fait de mal au nom de Dieu et de ce qu'on appelle la religion, je le
vomis. Le problème, c'est que l'homme est capable de tout salir. Et il ne se gène pas ! Hélas ! Bonne semaine. Florentin.

kasimir, dit pinson déplumé 26/11/2012 18:51



Bin oui, mon brave florentin


c'est ça le problème


et même l'énorme problème.


J'étais catho moi aussi.


Mais ne le suis plus, et tu explicites pourquoi dans ton comm.


Ton comm où je lis deux choses totalement différentes pour moi.


1- tu as une idée de dieu,


et tu le vois comme l'amour pur.


Dieu est amour , dit Jean


Alors l'amour est dieu.


Jusque là, je pourrais te suivre.


2 - Mais tu dis une autre chose : que tu es catho.


Alors là... c'est vraiment une autre chose !


Tu adhères à une société hiérachisée, oh combien !


qui est dirigée par de vieux schnocks, célibataires et mysogynes, dont beaucoup sont au mieux des névrosés, et un nombre non négligeable des
pervers.


Souvent des hypocrites.


et presque toujours


(je parle des grands pontes (pontifes) qui se sont hissés au sommet de la hiérarchie)


des êtres bouffis d'orgueil, de volonté de puissance,


et à peu près aussi fraternels entre eux que le sont Coppée et Fillion.


Alors tu dis que tu vomis le mal qui a été fait au nom de dieu,


et bien moi aussi,


mais j'ai vomi également ceux qui l'ont fait,


et le font encore,


dans leurs chasubles d'or.


C'est pourquoi, après de longs combats en moi même ,


 je puis dire aujourd'hui, tranquillement, que je ne suis plus catho.


J'aime ta franchise.


Accepte la mienne.


Bonne semaine, ami.


 



Aln 26/11/2012 09:12


Je me suis régalée en lisant et en voyant tes dessins.Un homme peut être macho.On parle beaucoup de la part de féminité des hommes.Mais ces mêmes questions pour Dieu, seul un Pinson du Gâtinais
pouvait les poser....Et j'ai ri en voyant le titre.J'ai retrouvé un peu de mon latin en te lisant.


Quel brillant orateur tu ferais !!!!!


Bizatoi 


Voilà ce que j'ai trouvé, mais pas grec!C'est pour te prouver que tu es très fort!


un dieu ; Oro C'est en Polynésie le dieu de la guerre et de la fertilité. La tradition veut que les
chefs descendent directement des dieux. Oro est le plus fort de dieux du panthéon polynésien.

kasimir, dit pinson déplumé 26/11/2012 18:32



Si les chevaux concevaient l'idée d'un dieu,


il le veraient sans aucun doute sous la forme d'un cheval.


Ou d'une jument, va savoir .....


Dans une société où les hommes dominent les femmes,


le dieu  que l'on se représente ne peut évidemment qu'être masculin.


On ne l'imagine pas en nana !


C'est donc par esprit frondeur que je l'ai imaginé en femme.


Mais il n'est pas impossible qu'en d'autres temps, dans d'autres civilisations,


les conceptions aient été différentes.


Le dieu ORO......


pendant très longtemps, en Polynésie, le fruit nourricier a été l'uru (se prononce ourou), c'est-à-dire le fruit de l'arbre à pain.


je me demande si ça n'a pas un rapport.


Bonne soirée, ALN


 



lylytop 26/11/2012 07:51


que de philosophie!!!!!!!!!!!


a bientôt


lyly

kasimir, dit pinson déplumé 26/11/2012 18:18



Oui, je sais, on frise l'over dose


pardon Lyly


un petit coup de cidre ?



annielamarmotte 26/11/2012 06:43


ta description de Moïse qui redescend de sa montagne est un pur délice.... 


bonne journée Kasimir....

kasimir, dit pinson déplumé 26/11/2012 18:16



bonne semaine


petite mammifère montagnarde