- Sète - 14 - Présence du volcanisme près de Sète - Complexe volcanique d' Agde : l'épisode filonien -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

Aprés la phase strombolienne

qui se termine il y a 750.000 ans

et qui a vu se dresser 3 cônes voisins

 

(lesquels ont fait presque totalement disparaître

l'anneau de tuf qui entourait  le cratère du maar)

 

après cette phase strombolienne donc,

va survenir, il y a 500.000 ans, une phase  dite " filonienne "

 

Qu'est-ce que cela veut dire ?

 

 

Ceci : 

que le magma a cherché à nouveau à monter .

Il n'a réussi que partiellement

en ce sens  qu'il n'a pas pu s'extérioriser.


Ce qui a eu une conéquence importante :

il est resté compact,

et que, refroidissant dans le sol même,

il est devenu une roche très dure.

 

Ce qui s'est formé dans le sol , ce sont des "filons" de basalte"

d'où le nom de cette phase.

 

 

      Ces filons de basalte sont de deux types :

les dykes et les sills.

 

Pour les dykes : le magma monte dans le sol à la verticale.

Pour les sills, il dévie (ayant peut-être rencontré des obstacles)

et progresse à l'horizontale, comme le rhizome d'un sceau de Salomon.

 

Or dykes et sills existent ici, à Agde,

car c'est au niveau de la plage de la Grande Conque

que ce volcanisme filonien s'est produit, il y a 500.000 ans.

 

Nous ne verrons pas les sills ici : ils demeurent souterrains.

 

Nous verrons par contre leur effet sur le côté Est de la plage :

ils ont redressé le feuilletage des tufs

(lequel feuilletage descendait régulièrement vers la mer)

par endroit jusqu'à 45 ° :

 

 

 

agde falaise à la G C

 

 

 

Les dykes, eux, sont visibles

dans la mesure où l'érosion marine les a dégagés. 

 

Voyez : on dirait des  têtes de dragons :

 

 

 

 

agde dykes

 

 

 

 On voit bien sur cette image la différence

entre le basalte dense, compact, solide, qui constitue le dyke

et la falaise de tuf, feuilletée,

dont on devine, visuellement, le caractère friable.

 

      La mise en place de ce système filonien

a eu une conséquence importante.

 

Il a constitué un bouclier de protection

pour certaines parties  des dépôts de tuf.

 

Ce tuf est friable, facile à pulvériser.

Il nous semble que la mer, gentille,

joue avec

comme un enfant sur la plage, avec le sable :

 

 

 

 

 

Agde la grande conque

 

 

 

C'est ignorer la puissance des vagues qui peuvent surgir :

 

 

 

agde la G C table-volcanique-

 

 

et souvent d'une façon encore bien plus violente.

 

Rien ne peut résister longtemps à ses assauts.

 

Mais voici que, pour certaines zones,

se dressent des dykes sauveurs, de véritables brise-lames !

 

A l'Est, ce sont les sills qui ont joué le rôle de blindage.

 

 

 

agde grande conque partie Est

 

 

 

 

A l'Ouest, ce sont les dykes.

 

 

 

agde les deux-frêres

 

 

Impressionnants !

Majestueux ! 

 

 

Entre ces deux lieux fortifiés, pas de protection.

Et la mer a creusé librement le rivage,

détruisant le tuf, 

formant cette anse concave 

qui continue à se creuser inexorablement.

 

 

 

agde gande conque vue

 

 

 

 

A l'Ouest, la falaise prend l'aspect d'un crocodile géant,

dont le  nez, basaltique, est un dyke protecteur.

 

 

 

 

2012_1002fabricolageseptembre0118.JPG

 

 

 


Il semble, ce crocodile, au nez de buffle,

se tapir derrière deux dykes : 

les rochers des Deux Frères.

 

 


 

      2012 1002fabricolageseptembre0130

 

 

 

 

 

A l'Est, pas de basalte visible,

mais les dépôts de tuf, soulevés, défient la mer,

et dressent face à elle comme des visages moqueurs

qui semblent dire :

Ah Ah ! redressés comme nous sommes, tu ne peux rien contre nous !

 

 

 

 


agde gande conque visages

 

 

 

Ils résistent.

Mais pour combien de temps ?

Qui gagnera ? 

 

 

 

 

Le jour béni où je suis descendu sur cette plage,

j'ai bien cherché à faire le tour de la falaise Est,

mais la mer m'a interdit le passage ! 

 

J'ai dû renoncer. 

 

 

 

2012_1002fabricolageseptembre0127.JPG

 

 


 

Que faire contre l'avancée de la mer ?    

 

Un barrage comme l'imaginait Marguerite Duras ?


Elle attaque les falaises à leur base, affouille leurs fondations;

menace de les faire s'effondrer par pans entiers.

 

Construire des murs là où l'attaque est la plus violente ?

Couler du Béton dans les fissures qui apparaissent à leur sommet ?

Ces deux possibilités sont étudiées.

 

Il est vrai que les maisons ne sont pas loin,

 

 

Agde plage de la conque les hauts de baldy

 

 

 

et que des promeneurs passent au bord des falaises.

 

 

 

agde-falaise-chemin.jpg 

 

 

 

 

Oh, je vous avais promis de vous parler du sixième diatrème.

Je tiens toujours mes promesses

(sauf quand je les oublie !).

 

Et bien, il se trouve assez loin du complexe strombolien du Mont St Loup,

en dehors des 5 autres.

Il se situe à 30 km du Cap d'Agde

donc immergé au large.


Ce qui laisse penser que la manlfestation toute initiale

du volcanisme en ces lieux

a été, tenez vous bien,

une explosion " surtseyenne"

 

Vous savez que j'adore ces mots, pleins de poèsie,

et qui font voyager gratis !

 

Surtsey est un île volcanique au sud de la côte de l'Islande. 

Elle a jailli en 4 jours, du 10 au 14 novembre 1963. 

Il y a 50 ans à un mois près ! 

 

 

 

agde-volcan-surtseyen.jpg

 

 

 

On dit aussi qu'il s'agit d'une explosion " cypressoïde "

car le panache volcanique  fait penser à des cyprès.

 

Une telle explosion se produit quand la lave jaillit à fleur d'eau.

 

Avouez, franchement,

que la vulcanologie, c'est drôlement chouette !

 

 

***

 


Le problème, par contre, c'est de retrouver cette putain de plage !

 

En 2013, honte, nous avons échoué.

Il est vrai qu'Anilou et Nono, nos guides indigènes,

n'étaient pas avec nous.

 

Alors j'ai imprimé une petite carte,

pour une future tentative ! 

 

 


agde carte simple

 

 

 

 

 

 

 

Demain...

on plonge !

 

***

 

 

      Voici l'itinéraire que propose ALN

pour se rendre facilement à la plage de la Grande Conque.

Merci ALN !

 

 

agde-l-itineraire-G-C-de-ALN.JPG 

 

 

***

 

 

 

Publié dans Sète

Commenter cet article

Mari o 14/01/2014 15:58


Bonjour gai pinson siphoné,


Passionnant. Effectivement, on distingue bien sur la
photographie le basalte dense et la falaise de tuf.


La troisième photographie est superbe et l’on comprend
bien/mieux cette forme de falaise. C’est superbe.


De sublimes photographies d’illustration ; La mer est,
elle, très belle. C’est une grande artiste car elle sculpte merveilleusement bien et avec le temps. Sa force inouïe fait de gros dégâts, il est vrai ; mais je ne peux m’empêcher de l’aimer
et de l’admirer.


Il est bon de comprendre Dame Nature. Parfois, je me pose
tellement de questions sur certaines choses faites avec le temps.


Je ne sais pas si mon commentaire va passer car, sur le
précédent, je n’arrive pas à avoir la case pour les commentaires.


Bise à toi gai pinson siphonné et bon après-midi.


 


 


 


 


 

kasimir, dit pinson déplumé 14/01/2014 20:20



ton comm semble être arrivé sans problème.


oh oui, le "travail" de la nature nous pose un nombre infini de questions


et nous donne à chaque fois l'occasion d'être admiratif.


Je vois que tu récupères ton retard à grande vitesse.


Tu vas le faire plus facilement maintenant


car je suis passé au rythme (pour l'instant !) de 2 articles par semaine.


Bises de GPS.



Danielle 15/12/2013 17:55


Tu as raison, même si cette année nous n'avons pas retrouvé cette plage qui te passionne (où nous ne serions peut-être pas descendu d'ailleurs) ça nous a permis d'explorer plus à fond la côte
Nord de l'étang qui est magnifique aussi, parler avec les pêcheurs-conchyliculteurs et surtout te faire découvrir la Grand-Grange, absolument pas touristique, si discrète mais... séquence émotion
!!! Ces petits bonheurs aussi sont si importants ! Bisous pinson, douce soirée. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 15/12/2013 20:18



Notre visite au Mourre Blanc m'a particulièrement intéressé


C'était en somme l'envers du décor : le lieu où des hommes préparent le matériel pour construire les parcs à
huîtres.


Et ce vieil homme, toujours présent et actif


ce travail, c'est toute sa vie, et comme il avait envie d'en parler !


Aussi ce pêcheur qui nettoyait ses filets anti daurades à Bouzigues : un travail de patience.


Quant à la Grand Grange, et non, pas nommée sur les guides...


mais c'est là où s'écrit la vraie vie.


Bisous Danielle


Bonne fin de dimanche.



lenez o vent 15/12/2013 17:05


tu enrichis mes connaissances sur les volcans


belles illustrations


bisous pinson

kasimir, dit pinson déplumé 15/12/2013 20:09



ah ah !


chut !


attention à l'impôt sur la fortune !



flipperine 15/12/2013 00:36


que la mer a de la force pour éroder toutes ces pierres le paysage va tjs changer

kasimir, dit pinson déplumé 15/12/2013 10:22



La force de la mer, qui est immense par ses mouvements,


l'est d'autant plus qu'elle est permanente.


Et même quand elle ne bouge pas, elle continue  d'agir chimiquement :


elle dissout la roche, l'attaque au niveau de sa structure la plus intime.


A terme rien ne peut lui résister.



Catherine D 14/12/2013 22:18


Tout ce ciel bleu.....
impressionnants ces rochers, on pense qu'ils ont toujours été là !
J'ai eu quelques soucis avec mon chat alors je flemmasse
Bonne soirée Pinson

kasimir, dit pinson déplumé 15/12/2013 10:17



oui, on pourrait le penser, et pourtant ...


tout ce qui nous entoure est apparu, a évolué,


continue de se modifier, et finalement disparaîtra, même ces rochers !


Cette prise de conscience que nous pouvons faire est bouleversante


car elle nous invite à nous mettre nous mêmes dans le tempo du cosmos.


Dur dur, mais...


là s'ouvre un mystère absolu.


Mais il est bon aussi de flemmasser.


Bon dimanche Catherine, pour toi (et ton Minou).



erato 14/12/2013 21:47


Exposé très intéressant.Il complète les explications que j'avais eues lors de la visite du volcan de Lemptégy , très passionnante aussi.


Les rochers ont des formes magnifiques , comme statufiées dans leur élan.


Belle soirée, bon dimanche, bises Pinson

kasimir, dit pinson déplumé 15/12/2013 10:09



Ah tu as eu la chance de viviter Lemptégy !


C'est certainement un endroit rêvé pour approcher la complexité du volcanisme.


" statufiés dans leur élan " : expression exacte


la nature nous offre vraiment des spectacles surprenants.


Bon dimanche pour toi aussi, Andrée


bises de pinson



nadia-vraie 14/12/2013 20:28


Bonjour Kasimir,


C'est intéressant, imagine hier soir ,j'ai pris à la télé thalassa et on a parlé des falaises qui


s'effondrent en Normandie plus haut que Dieppe, ils sont obligés d'évacuer leurs maisons


car il y en a même une qui s'est effondré avec la falaise.


Pour la fable de Lafontaine, c'était un tour, tu ne m'y prendras plus, dire que j'avais failli


te répondre que tu étais assez cultivé pour la comprendre cette fable.


Tu es un ratoureux...


À bientôt

kasimir, dit pinson déplumé 14/12/2013 20:44



ah ah !!! c'est quoi un ratoureux ?


ça c'est du pur canadien je suppose


bon dimanche, Nadia 



aln03 14/12/2013 17:17


Itinéraire à pied ou en trottinette Kas.La voiture au parking , prés du port.

kasimir, dit pinson déplumé 14/12/2013 17:50



si l'an prochain j'échoue


je suis un nul !



aln03 14/12/2013 15:45


Evidemment , Kas et je peux t'envoyer le nom des rues.Bizatoi


Nicole

kasimir, dit pinson déplumé 14/12/2013 16:43



zanquiou vairi meutch !


non , là c'est clair quand même ! 



fan 14/12/2013 12:28


... bonjour Buchfink der Buchfinke, merci pour les magnifiques photos, ce sont toutes des sculptures impressionantes... je ne suis pas fan de volcans, mais de tes recits.


Bon dimanche, je t'envoie un rayon de soleil qui vinet de percé les nuages grises.

kasimir, dit pinson déplumé 14/12/2013 15:19



Oui FAN, ce sont vraiment des sculptures !


En particulier les deux de la plage


le premier à l'air d'un singe rigolo dans un cirque


le second d'un vieux gaulois avec de grandes moustaches.


Que notre est beau, amie !


Il est le terreau de notre imagination


et sans doute aussi de notre pensée.


Très bonne fin de semaine pur toi, Suissesse,


bisous de pinson.



Danielle 14/12/2013 10:57


Finalement la phase "filonienne" c'est un passé très récent à l'échelle de l'Histoire de notre planète. J'ai vu la rue des Dykes au Cap d'Agde sans comprendre la raison de cette appellation, je
comprends mieux maintenant. La force de la mer est incroyable, d'une violence inouïe en cas de gros temps marin, heureusement que les Dykes protègent la falaise (comme notre brise-lames protège
notre port) mais cette anse va donc continuer à se creuser ? J'ai bien vu que tu cherchais à contourner la falaise... téméraire, casse-cou notre vulcanologue ! Ah, ils nous ont bien manqué nos
guides la dernière fois (coucou Anilou et Nono), il est vrai aussi qu'il faisait encore chaud il y a à peine deux mois et la plage devait être encore fréquentée, ça n'avait pas la même saveur...
mieux vaut affronter le froid et la pluie mais pouvoir explorer tranquillement (c'est le cas de le dire) tes chères falaises. Encore un très bel article, et ces photos sont  magnifiques.
Super ! Bonne journée à toi, l'explorateur ! Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 14/12/2013 15:12



à l'échelle de la vie de la planète, c'est avant-hier.


 


oui, moi aussi j'ai découvert sur le plan qu'une rue s'appelait la rue des dykes ! 


c'est un comble, et le pire c'est qu'on a dû passer pile poil à côté ! 


Bin oui, si tu l'as vu ! C'est rageant !


Mais comme tu le fais remarquer, il faisait très beau ce jour là


et si nous avions aperçu beaucoup de monde sur la plage, pas sûr que nous y serions descendu,


nous aurions plutôt exploré les environs.


Et puis avoir exploré la côte nord de l'étang de Thau, c'était bien aussi : Marseillan, le Mourre Blanc  (et les ecbaliums
!!!), Mèze, Bouzigues, sans parler  de la Grand-Grange ... c'était bien aussi !


 


Et oui, l'érosion marine se poursuit


on peut peut-être la freiner un peu localement quelque temps,


mais elle aura le dernier mot.


Il faut bien se rendre compte qu'il y a 750.000 ans


la terre s'avançait vers le sud d'au moins 300 mètres :


une vaste et unique banquette de tuf et de basalte dûe aux déferlantes puis aux coulées.


Cette large esplanade recouvrait probablement les "tables" que nous verrons demain.


Depuis la mer a "nettoyé" presque tout.


Ne laissant que quelques traces au fond de la mer


et ce que nous avons vu sur la côte.


Cela représente un énorme déblaiement !!!!!!!!!!!!!!!


Les dykes qui sont montés des profondeurs il y a 250.000 ans ,


sont montés à l'intérieur de ce vaste plateau volcanique


et là , stoppés , s'y sont refroidis.


Ce n'est que plus tard que la mer à déblayé le tuf autour d'eux,


rendant alors leurs sommets visibles.


Ce travail de la mer se poursuit.


Quel spectacle !


Très bonne journée pour toi aussi Danielle.


Bisous de pinson.



gazou 14/12/2013 08:48


Les têtes de dragons sont magnifiques...bonne journée Kasimir !

kasimir, dit pinson déplumé 14/12/2013 14:39



oui !


c'est curieux : on dirait qu'un sculpteur est passé par la.


Bon week end, Gazou la drômoise.



aln03 14/12/2013 08:08


Encore un bien bel article avec de jolis photos .J'essaierai de me rappeler du nom des dykes et des sills .Tu racontes d'une façon magique .


Vrai que la mer ronge toutes ces côtes .Les barres rocheuses ( épis , je crois ) ont l'air de stopper cette destruction , un peu.


Pour ne pas se perdre, laisser la voiture au port ( parking proche ) et 800 m à pied.Je t'envoie un itinéraire pédestre dans ta messagerie .


Merci pour toutes ces précisions volcaniques .Et même avec des bottes , il y a des jours où on ne passe pas partout , c'est sûr!.Enfin, un Pinson peut voler!


Bizatoi


Nicole

kasimir, dit pinson déplumé 14/12/2013 14:36



oui, les épis (je crois aussi) semblent freiner l'érosion


jouent peut-être un peu le rôle de brise-lames.


Merci pour le plan, je l'ai reçu ce matin même


la prochaine fois on ne devrait pas la rater !
me permets-tu d'ajouter ce plan à mon article ?


Bisedekass.