- Sète - 5 - La Pointe Courte : petit port à l'ancienne - Refuge des chats et de Brassens -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

 

brassens

 

 

 

 

La " Pointe Courte " est un minuscule quartier de Sète, 

situé dans sa partie nord, et donc face à l'étang de Thau.

 

Elle se trouve au centre de cette petite carte.

Je vous explique.

 

 


pointe-courte-carte.jpg

 

 

 

Nous voyons ici l'entrée du canal qui fait communiquer l'étang avec la mer.

Ce canal est en somme le grau de Sète.

J'espère ne pas dire de sottise !

La Pointe Courte mérite bien son nom : 

regardez-la :


 

 

pointe-courte-la-pointe.jpg

 

 

 

Elle s'avance dans l'étang  de Thau comme la proue d'un navire.

A gauche (Ouest) un quai rectiligne, qui borde le canal.

A droite (Est) une petite digue se détache : elle protège le mini port.


Car la Pointe Courte est un port :

port de pêche, uniquement ouvert sur l'étang.

Or ce port a conservé presque intact

l'aspect qu'il avait il y a un siècle !

 

 

Voyez cette carte du vieux " Cette " :

l'orthographe du nom de la ville indiquant

que cette carte est antérieure à 1927.

Années 1920 donc.

     

 

sète pointe courte 1 carte ancienne

 

 

 

      En 1935-40, l'aspect des lieux n'avait pas changé.

Le nom de la ville, si.

 

 

 

pointe-courte-vers-1935-1940.jpg

 

 

 

 

 

Nous voyons là l'entrée du canal.

Sur la première carte, des hommes dans des barques :

ils pêchent, je crois, des coquillages,

mais je ne saurais vous expliquer comment.

 

Cette pêche se pratique encore maintenant,

mais à une bien moins grande échelle.

Bien trop fatigante.


Sur la droite nous voyons le quai qui borde la Pointe Courte.

 

Son aspect actuel est un peu différent :

les petites maisons se sont modernisées.

Mais elles gardent un charme fou !

 

 

 

pointe-courte-quai-copie-1.JPG

 

 


 

Là règne un calme étonnant

alors même qu'on y sent palpiter la vie.

Toutes les portes sont ouvertes ! 


Comme il doit faire bon vivre ici,

y jouer aux cartes

au soleil de l'après midi.

 

 

 

pointe-courte-le-quai-bis-.jpg

 

 

 

 

 

A une certaine époque de l'année,

les daurades, en bancs serrés, quittent l'étang où elles ont bien grossi,

pour rejoindre la mer.


 Alors, sur ce quai,

une forêt de gaules les attendent au passage :

c'est la folie !  

 


 

 pointe-courte.jpg

 

 

 

      Le port, lui, est bien tranquille, 

du moins quand les pêcheurs sont partis sur l'étang.

 

 

 

 

pointe-courte-port---320x200-.jpg

 

 


Il a gardé son aspect ancien.

Avec seulement des bateaux plus modernes.

 

 

 

Voici l'entrée de la digue Georges Brassens.

Une mini digue avec les baraquements des pêcheurs.


En explorant ce lieu, on fait un saut dans le passé !

 

 

 

 

2012 1020fabricolageseptembre0089

 

 

 

On appelle cette digue la "digue aux chats"

car une multitude de chats s'y prélassent.


Des dizaines et des dizaines...

Entre pots de fleurs et cordages,

sur des chaises ou des bancs,

sur les toits des cabanes,

sur des rebords de fenêtres, sur des tonneaux,

ou dedans.....


Ils attendent le retour des pêcheurs.

 

 

 

 

 chat-de-la-pointe-courte.jpg

 

 

 

Ils ne sont pas les seuls à attendre.

 

Les aigrettes aussi.

 

 

 

sète pointe courte 2 entrée une barque

 

 

 

Un calme étrange règne.

 

Tout est là comme en un temps suspendu :

rien ne bouge.


Pour l'instant !

 

 

Même les filets se reposent.

Enfin, ceux que les pêcheurs n'ont pas emmenés cette fois.

 

Ce sont des " capéchades ".

 

 

sète pointe courte 3 les capéchades

 

 

 

      Ils sont étendus pour sècher.

 

 

 

pointe courte séchage des capéchades

 

 


 

Et bien, puisque tout est calme, promenons-nous.

 

Chaque petite baraque traduit la personnalité de son propriétaire.

Et cela ne manque pas de pittoresque !

 

 

 

 

 

      2012 1020fabricolageseptembre0094

 

 

 

 

Plus loin, les goélands attendent aussi, posés sur l'eau.....

 


 

 

2012 1020fabricolageseptembre0091

 

 

 

 

ou perchés sur la digue qui protège le petit port

contre les vagues furieuses qui se forment

quand souffle le mistral.

 

 


      2012 1020fabricolageseptembre0093

 

 

 

Ah...

regardez ...

on dirait bien que le peuple des oiseaux commence à s'agiter.

 

 

Sentiraient-ils  que les pêcheurs vont bientôt arriver ?

 

 


2012 1020fabricolageseptembre0092

 

 

      Oui, ils arrivent !


Un piaillement général s'élève.

C'est la joie !!!

 

 

 

pointe-courte-arrive-des-pecheurs.jpg

 

 


 

Les jabots vont se remplir

avec les petits poissons que rejetteront les pêcheurs.

 

 


 

      2012 1020fabricolageseptembre0090

 

 

 

 

      Leurs barques sont arrivées pleines à ras bord.

Leur  visage s'éclaire de bonheur !

 

 

 

2012 1020fabricolageseptembre0096

 

 

 

Ils trient les poissons selon leur taille.    

 


 

2012 1020fabricolageseptembre0097

 

 

 

 

      Des dizaines, des centaines de bacs se remplissent.

Tout cela va partir vers les commerces, 

vers les restaurants locaux, 

 

 

 

pointe-courte-daurades-.jpg

 

 


mais si vous êtes là vous pouvez encore en acheter quelques uns.

C'est là tout le charme des petits ports à l'ancienne.

 

 

 

 

2012 1020fabricolageseptembre0098

 

 

 

 

C'est une promenade étrange.


A tout instant on s'attend à croiser Brassens.

Son sourire franc et amical est porté par la brise.

 

 

 

 

 

brassens

 

 

 

 

 

Il adorait les chats de la Pointe Courte

et... c'était réciproque.

 

 

 

 

brassens-3-bis.jpg


 

 

 

 

La Pointe Courte....

 

un coeur discret

chargé de poésie

de simplicité

et de gentillesse.

 

 

 

 

 pointe courte ^p

 

 

 

 

 

***

 

 

 

 

Publié dans Sète

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mari jo 01/11/2013 21:04


Bonsoir pinson déplumé,


Je suis dingue de Brassens. Quelle superbe
photographie.


 


Eh oui, c'est vrai, j’avais oublié que Sète
avant s’écrivait ainsi. On oublie beaucoup de chose. Merci de me le remettre en tête.


Cette petite ville m’a l’air bien reposante. Ce
qui m’étonne c’est qu’aujourd’hui encore les portes ne sont pas fermées.


C’est bien joli ces maisons aux murs colorés et rigolo ces
pêcheurs alignés avec leur gaule.


Tu me fais rêver avec la digue Georges Brassens.  Superbe dessin de chat et photographie des filets qui sèchent.


Je ne vais pas commenter toutes les photographies mais quel
plaisir tu me fais là. J’ai Brassens dans la tête, sa voix qui relisait ton article, le dessin de Brassens avec sa pipe et sa guitare : je l’entends qui chante « les copains
d’abord ».


Un très bel article, sublime. Merci pinson
déplumé.


Je te souhaite une bonne soirée et bise à toi pinson
déplumé.

kasimir, dit pinson déplumé 02/11/2013 12:20



Heu... la ville de Sète elle-même  n'est peut-être pas très reposante


enfin, pas partout : comme toutes les grandes villes son centre est encombré de voitures,


et en été c'est de la folie ! 


Là (les portes ouvertes, etc...) tu penses à la Pointe Courte : quartier bien particulier


dont les habitants sont appelés "les Pointus" !


C'est une sorte de village de pêcheurs : ils vivent en partie à l'ancienne


par exemple, il n'y a pas de boulangerie : 


c'est une camionnette de boulanger qui passe chaque jour vendre le pain.


Mais tu y as bien perçu la présence de Brassens :


elle en fait intégralement partie.


Bon week end, Mari Jo


bise de pinson.



shella 22/10/2013 18:57


Trop joli l'endroi j'ai trop adoré :)

kasimir, dit pinson déplumé 22/10/2013 20:41



c'est plein de chats et d'oiseaux


et... de poissons, les pauvres !


mais ici ce sont eux qui font vivre tout le monde !



lenez o vent 21/10/2013 14:56


merci pour ce cha leureux partage, endroit de rêve


bisous Pinson


 


 


 


 

kasimir, dit pinson déplumé 21/10/2013 16:11



le plaisir était partagé !


BZdeK



hélène 18/10/2013 17:50


Retour...pour te féliciter de ton envolée lyrique sur le fromage conseillé. Si j'écoutais la radio, je serais plus savante, mais mon poste est cassé!


Néanmoins j'attends avec impatience de goûter ce chatours pour ressentir l'effet promis...duquel je doute, les nourritures terrestes ne me troublent en rien!


Belle apm


BàK


L.N.

kasimir, dit pinson déplumé 18/10/2013 20:06



femme de peu de foi .... 


mais toutes nos nourritures sont terrestres !


même l'amour 


alors le chaource fait partie de la grande symphonie du bonheur


pour moi, c'est une certitude.


Bonne dégustation 


et bon ouikainde


BZdeK



anne6329 18/10/2013 16:57


Juste le bisou de WE ! @ presto Kas !

kasimir, dit pinson déplumé 18/10/2013 20:03



je le prends au vol 


et t'en envoie un


à la vitesse de la lumière !



fan 18/10/2013 13:17


... juste ein bisou ensoleillé, du lac gris scintillent depuis ma lucarne.... :-)

kasimir, dit pinson déplumé 18/10/2013 14:03



danke sehr ,  FAN, auch ein für sie


ici le ciel se dégage et nous allons avoir droit à un peu de soleil


sur les sommets autour de chez toi, la neige doit, elle, resplendir.


Bonne fin de semaine.



Danielle 18/10/2013 09:42


Bonjour du vendredi Pinson, en ce moment à la Pointe-Courte, il y a pas mal d'agitation, la sortie des daurades de l'étang vers la mer attire toujours autant de pêcheurs à la ligne, cette année
les eaux chaudes de l'étang les ont retenues plus longtemps. J'ai une furieuse envie d'aller me plonger dans cette ambiance sympathique mais ... je ne crois pas que cela serait très prudent de ma
part, je traine toujours un peu la jambe (!), dommage de manquer ce spectacle dont on ne se lasse pas !!! Ce lieu si pittoresque est de plus en plus prisé par les cinéastes, heureusement qu'ils
ne font que passer... Je te souhaite une douce journée et te fais des gros bisous. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 18/10/2013 12:15



bonjour  Danielle !


en effet ce n'est pas prudent d'aller te mêler à cette foule joyeuse  :


pas compatible avec le nécessaire repos des tendons et articulations.


Pour moi, ce matin : rentrée du bois vers la cheminée, en vue des prochains feu


et j'ai commencé à écrire l'article prochain (pour le 23) sur les Salins


Pour cela j'ai rentré tes photos anciennes, et j'ai réalisé qu'elles ont plus de 100 ans....


impressionnant !


gros bisous pour toi, heureuse sudiste.



flipperine 18/10/2013 00:43


quelle belle promenade tu nous as fait faire

kasimir, dit pinson déplumé 18/10/2013 09:06



oui, c'était une belle promenade


et dans un lieu qui, finalement, semble peu connu.


C'est peut-être une chance pour lui !



Ramon 17/10/2013 21:48


C'était la voix de Brassens, qui lisait ton texte.


Presque avec ses mots à lui.


Géniale, cette description de la Pointe Courte.


Qui plus est, avec Chat-Brassens à la guitarre!


Bonne soirée l'ami,


Ramon


 

kasimir, dit pinson déplumé 18/10/2013 09:01



merci pour tes mots


rappelant le charme d'une vie simple et d'une amitié sincère


bonne semaine Ramon.



eMmA 17/10/2013 21:03


Ah oui ?


Je peux vous dire que Marmotte est vraiment telle que je l'imaginais : gentille, souriante, simple, liante, généreuse. Et elle a une fille adorable, ainsi qu'une petite fille craquante. Ce fut un
vrai plaisir de faire sa rencontre.


Bisou à toi que je connais aussi pour de vrai,


eMmA

kasimir, dit pinson déplumé 18/10/2013 08:55



super !


 


Bonne jounée amie eMmA



papydompointcom 17/10/2013 20:34


un joli endroit qu'on ne m'a pas fait visiter. IL faut dire que Sète j'ai failli y tomber en panne d'embrayage (ma voiture, pas moi !), en pleins boichons.


 


C'était moins poétique cette jolie promenade

kasimir, dit pinson déplumé 17/10/2013 20:44



et bien, il me semble que rien n'est fait pour le faire connaître :


c'est curieux


et y accéder n'est si facile pour qui ne connait pas


peut-être que la devise du coin est : pour vivre heureux, vivons cachés


hé hé...ils n'ont peut-être pas tort


quel contraste avec la circulation dantesque dans la ville elle même !



eMmA 17/10/2013 20:07


Grand merci Pinson de nous faire vivre ta belle promenade.


Que de douceur dans le sourire de l'ami Georges ! Tiens, je m'en vais aller écouter sa supplique.


 


Bisous à toi et aux Sétois (caresses aux chats que j'adore).


eMmA

kasimir, dit pinson déplumé 17/10/2013 20:38



merci pour ta gentillesse eMmA


Marmotte nous a appris qu'elle t'a rencontrée. 


c'est bien que circule entre nous  ce bon air, que Brassens représente si bien.


Bisous pour toi.



annielamarmotte 17/10/2013 17:09


au mois de mai j'ai fait un tour à Sète et j'ai visité l'espace Brassens.... et suis allée faire sur sa concession d'affectueuses révérences, la prochaine fois j'ira voir cette pointe.... 

kasimir, dit pinson déplumé 17/10/2013 18:39



oh oui, va voir ce petit coin de paradis


tant qu'il demeure


j'ai vu aussi la tombe de Brassens


là aussi, simplicité ! 



hélène 17/10/2013 16:02


d'accord pour les douceurs chat...gastronomiques, j'apprécie, cependant j'ai un trou de mémoire pour le chat OURS, j'ai compris le chat teigne, mais niet pour l'autre.


 


BàK


 


L.N. Je cours à CAHORS VILLE..      L.N.

kasimir, dit pinson déplumé 17/10/2013 18:27



je vois que tu n'écoutes pas le jeu des mille euros qui passe vers 12 h 40 sur France inter


moi si car c'est l'heure où je commence à me faire de la cuisine en urgence !


et j'ai entendu cette devinette :


quel est le fromage dont le nom est formé, phonétiquement, du nom de 2 animaux ?


c'est le Chaource


va chez ton fromager habituel et dévalise le :


tu vas avoir le choc de ta vie !


jamais, au grand jamais, tu n'auras connu un plaisir aussi puissant !


tiens, voici ce qu'en dit Wikipédia :


Le Chaource est
un fromage français, fabriqué en Bourgogne et en Champagne-Ardenne, originaire de la ville
de Chaource dans l'Aube. C'est un fromage au lait de vache, à pâte molle à croûte fleurie, salé au sel sec, d'un poids de 300 ou de 450 grammes.


ensuite une petite crème de maron d'Ardèche Clément Faugier


et ose me dire ensuite que la vie elle est pas belle !



hélène 17/10/2013 12:10


Je te remercie de ta sollicitude...mais je préfère les étoiles de mer, de douces compagnes. Mais je comprends l'amour pour les chats, beaucoup de mes amies en raffolent...


Serai-je un cas à part?


 


Bonne journée et bàk


 


L.N.

kasimir, dit pinson déplumé 17/10/2013 14:33



sûrement un cas à part


mais peut-être que, pour terminer un repas, 


tu n'as rien contre un chat-ours


et ensuite une petite douceur de  chat-teigne....


BàLdeK



sittelle 17/10/2013 07:51


Etant habituée aux ports de la Manche, j'étais étonnée en Languedoc de voir ces canaux appelés ports ! mais quel plaisir d'attendre le retour des chalutiers - pas de marée à Cette ! - et
d'acheter le bon poisson qui accrochait le soleil en arc-en-ciel ! Brassens est parti quelques semaines avant mon père, même maladie... Gros bisous, passe une bonne journée, merci de ce beau
billet clair et chaleureux !

kasimir, dit pinson déplumé 17/10/2013 10:18



J'ai rarement profité de ce spectacle du retour des pêcheurs


mais j'en garde (de chaque fois)  un souvenir ébloui


comme si s'ouvrait devant nous une corne d'abondance


dans une ambiance de fête


C'est vraiment trés particulier.


Gros bisous Sitelle.


Très bonne fin de semaine



erato 16/10/2013 21:11


Un documentaire magnifique commenté avec tendresse et agrémenté de magnifiques photos. J'aime beaucoup tes dessins.


Cet endroit charmant et vivant donne envie de s'y ressourcer.


Merci Pinson, douce soirée

kasimir, dit pinson déplumé 17/10/2013 10:14



Merci Andrée


Avant je ne rentrais mes photos que très difficilement dans l'ordi


si bien que je ne comptais pas sur elles pour mes articles :


je préférais faire des dessins et les scanner : c'était plus simple.


Mais maintenant je découvre qu'il est possible et agréable de faire un reportage photo


et  j'ai eu un grand plaisir à faire celui ci


Ravi que ça te plaise aussi.


Bon jeudi, et bises de pinson.



Danielle 16/10/2013 18:57


Comme d'habitude je  prends connaissance des commentaires et de tes réponses pinson seulement après avoir envoyé le mien. Je vois un comm d'Animalous et je voudrais remercier les
bénévoles de "Pattes de Velours" des soins constants et de l'amour qu'ils portent à ces nombreux chats qui retrouvent là un peu de chaleur et de tendresse, bien souvent après avoir souffert.
Disponibles et généreux, attentifs au bien-être de leurs pensionnaires, ils méritent nos remerciements et nos encouragements ! Bravo à tous (et à toutes). Danielle


Pardon pinson de me servir de ton blog pour faire passer le message, mais tu n'es plus un étranger pour ces chats, j'en ai même vu un qui te chuchotait quelque chose à l'oreille (!) 

kasimir, dit pinson déplumé 16/10/2013 20:38



ah tu connais donc cette association....


à propos, en découvrant la Pointe Courte,


je n'avais pas la moindre idée que je ferais un article à son sujet


et là j'ai bien regretté : 


je n'ai pas pensé à prendre de photos de chats


je n'ai vraiment pas le réflexe d'un vrai photographe ! 



Danielle 16/10/2013 18:24


La Pointe-Courte, peut-être le dernier quartier de Sète à avoir conservé son authenticité, sa beauté. C'est un quartier au charme prenant, un site remarquable, très pittoresque, un véritable
village de pêcheurs de l'étang, son port aux nacelles est magnifique dans sa simplicité. Ces pêcheurs sur le canal pêchent des palourdres à l'arseillère : un long manche de bois auquel est fixé
un "rateau" en fer qui sert à gratter le fond du canal ou de l'étang, un filet fixé à ce râteau recueille les coquillages qui sont ensuite remontés dans la barque et triés. Quand on arrive dans
ces lieux si typiques, dans l'air on ressent une soudaine bouffée de marée et d'iode et le survol incessant des goélands, mouettes et aigrettes est superbe. Cette ambiance si
particulière  dégage un attrait profond (je ne crois pas qu'il s'oublie n'est ce pas ?), je pense que si on aborde, on découvre la Pointe-Courte par curiosité, on y revient avec un
immense plaisir et j'oserais dire une forme d'amour pour ce lieu si particulier, si attachant ! Certains ne retiennent de Sète qu'un certain nombre de particularités souvent superficielles
mais découvrir des lieux comme celui-ci, sa vérité, sa beauté ... ça se mérite car il faut ouvrir ses yeux devant ces lieux superbes, mais il faut aussi savoir ouvrir son coeur !!! Et le sourire,
le beau visage de Georges Brassens flotte autour de nous, un immense amour pour les chats, ses protégés, je trouve que son visage reflète toute sa bonté, sa discrétion, la beauté qu'il avait dans
son coeur (oui je sais... mais pour nous il est encore là !). Et le refuge, tu te souviens comme ils avaient l'air tranquille et heureux ces chats ? C'est réconfortant ! Bonne soirée et gros
bisous. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 16/10/2013 19:15



On sent que cette Pointe Courte fait partie de toi !


Tu en parles avec aisance, comme si tu parlais de ton jardin.


Et tu sembles y connaître tout le monde.


C'est vrai que ce lieu a quelque chose de très particulier,


comme un secret qui flotte dans l'air.


Même les chats sont différents de ceux que l'on peut voir ailleurs.


Non dans leur fourrure : il y en a de toutes les sortes possibles.


Mais dans leur comportement.


Ils sont tranquilles, ne demandent rien.


Ils ne sont pas agressifs, pas indifférents non plus, mais ils ne cherchent pas de caresse...


bref, on a l'impression de chats comblés, simplement heureux


mais c'est cela qui est prodigieux ! 


Oui, c'est ça : c'est le spectacle d'êtres qui sont heureux : ni plus ni moins.


Ce quartier est ouvert : personne ne le garde


on y entre, on en repart : un lieu de liberté et de bonheur.


C'est ça qui fait du bien.


Et que l'on emmène avec soi.


Merci Danielle de me l'avoir fait découvir.


Gros bisous pour toi, la Sétoise.



hélène 16/10/2013 18:13


tant de lieux nous ont inspiré...et combien de fois me suis-je dit : j'aimerais rester un jour de plus...mais les souvenirs s'amoncellent, on ne sait pas où est le vrai paradis de vie...Alors
restons tranquillement à la maison, sans chat bien entendu (j'y suis allergique) Mes excuses pour les amoureux des chats.


 


Une bise pour l'oiseau rêveur.


L.N.

kasimir, dit pinson déplumé 16/10/2013 19:01



S'il nous fallait rester dans tous les lieux qui nous ont inspiré,


nous serions en miettes, une partie de nous ici , une partie ailleurs...


Cela provient de cette idée que le paradis serait quelque part,


et qu'il nous faudrait trouver ce lieu.


La réalité est bien plus extraordinaire  !!!


Le paradis n'est pas dans un lieu extérieur à nous mêmes, mais en nous


nous le construisons par nos rencontres


nous le construisons en nous.


Ainsi la Pointe Courte : sa sérénité vient en nous, et nous suivra désormais partout. 


Même les chats qui y vivent ont quelque chose à nous apprende, 


pour installer la sérénité en nous mêmes.


Tu es sûre que tu ne veux pas de chat ?


Animalous se ferait un plaisir de t'en envoyer un !


Bises de pinson.



fan 16/10/2013 13:43


merci pour cette balade, tout cela me rappel un peut les "Saint-Mariés-de-la-Mer", sauf


Brassens, mais une chanson amusante de lui me viens à l'esprit... "quand Margot dégrafait son corsage, pour donner la gougoutte à son chat... :-)


belle journée, toujours fan!

kasimir, dit pinson déplumé 16/10/2013 17:38



oh qu'elle est délicieusement coquine cette chanson ! 


Quel art il avait pour nous parler de ces choses qui forment le sel de la vie.


Les Saintes Maries de la Mer...


oui, il doit y avoir un air de famille.


Un grand merci pour ton mot, FAN


c'est toujours pour moi un plaisir de te lire


j'ai l'impression du tintement qui viendrait de la montagne.


Ce sont toutes ces petites choses qui font que la vie est belle.



hélène 16/10/2013 13:13


C'est en sufflotant "j'ai rendez-vous avec vous" que BRASSENS nous invite  à cette superbe promenade, sentimentale, aux superbes photos, qui me font retourner des années en arrière lorsque
je marchais le long de ces petites maisons de couleurs,si authentiques que j'aurais aimé y séjourner plus longtemps.


Les pêcheurs me tentent avec leur super pêche, ces poissons si frais  qu'une grillade  serait la bienvenue...Ce n'est qu'un rêve, merci de nous faire partager tes vacances....


Je t'embrasse


Hélène ,

kasimir, dit pinson déplumé 16/10/2013 17:30



Voilà : on aimerait rester là !


Alors.. perd-on tout en le quittant ?


Non, je ne crois pas.


Ces lieux qui nous ont inspiré...


s'installent d'une certaine façon à l'intérieur de nous, et y demeurent


ils changent quelque chose en nous.


Alors... ce n'est pas qu'un rêve


car ce rêve fait en nous son nid


et pose un sourire dans notre regard.


Merci à Brassens


et à tous ceux qui font que le monde est aimable.


Bises de pinson pour toi.



anne6329 16/10/2013 12:36


Magnifique reportage ! Merci !!! Je n'ai pas vu tout ça lorsque j'y suis allée ... Faut que je retourne là bas !!! De jolies photos à l'appui ! Bravo Kas ! Tu mérites une petite bizounette non ?
Alors je te bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

kasimir, dit pinson déplumé 16/10/2013 17:22



ah oui, il faut que tu y retournes


et te promènes doucement en ces lieux :


ils transmettent quelque chose d'indéfinissable


comme s'ils avaient une âme


c'est pas de blague !


Ce coin là est "inspiré", porteur d'un certain sens de la vie.


Merci pour la bizounette 


vraiment je suis gâté !


Je te bize aussi.



ANIMALOUS 16/10/2013 10:21


Bonjour Kasimir et merci de parler avec autant d'amour, de notre pointe-courte et ses chats....


Une bénévole de l'Association Pattes de velours...


bonne journée

kasimir, dit pinson déplumé 16/10/2013 17:17



ravi de lire votre comm, Animalous.


Nous avons dû nous arrêter devant .. chez vous


nous avons essayé de compter les chats


mais impossible : il y en a toujours qui apparaissaient


car ils avaient échappé à notre précédent comptage.


Et j'ai pensé, peut-être que certains d'entre eux ont connu Brassens....


je leur ai posé la question


mais ils ont refusé de me répondre :


on ne raconte pas cela à un étranger !


Bonne continuation, Animalous.



Simone 16/10/2013 08:13


J' adore l' air salé et les poissons frais. Nous mangerons donc de la daurade à midi. J' en ai piqué une !!!


tant pis pour toi, tu joues les tentateurs alors voilà !!!

kasimir, dit pinson déplumé 16/10/2013 17:09



l'air salé... 


voilà bien un mystère


comment l'air peut-il transporter du sel 


et le déposer sur nos muqueuses nasales étonnées ? 


A doses... homéopathiques ? 


Nous sommes moin de tout savoir !


Mais incontestablement l'air que l'on respire en de tels lieux est... bien spécial.


Tu as bien fait de prendre une daurade : il y en a pour tout le monde


et grillées, c'est un régal :


rien que pour goûter cela, ça valait le coup de vivre !



telos 16/10/2013 07:51


excellent article qui finit par un superbe sourire

kasimir, dit pinson déplumé 16/10/2013 17:02



oh oui, ce sourire de Brassens est irrésistible


il nous redonne confiance en l'humain


nous pacifie et nous fait nous mêmes sourire à la vie


et à ses inestimables cadeaux.



gazou 16/10/2013 02:19


C'est un plaisir de lire tes articles sur Sète

kasimir, dit pinson déplumé 16/10/2013 17:00



Je sais que tu es déjà venue à Sète


mais avais-tu dirigé tes sandales vers la Pointe Courte ?


Si pas , ce pourra être pour ta prochaine visite !



aln03 16/10/2013 00:22


http://www.dailymotion.com/video/x7jj6z_de-l-impasse-a-la-pointe-courte_music


Une vidéo avec le Grand Georges pour te remercier de ce beau reportage.

kasimir, dit pinson déplumé 16/10/2013 16:58



merci sehr beaucoup !


je vais aller voir ça !



aln03 16/10/2013 00:18


Ton reportage à la Pointe courte est criant ( plutôt chantant ) de vérité.Les photos sont magnifiques .J'aime beaucoup ce coin resté authentique .


Bravo pour le chat-Brassens. 


Merci pour tous tes souvenirs de vacances partagés avec nous.


Bonne nuit et Bizatoi

kasimir, dit pinson déplumé 16/10/2013 16:56



Oui, ce lieu semble avoir curieusement, jusqu'ici, échappé à la pression des promoteurs


qui ne pensent qu'à raser l'ancien pour récupérer l'espace


et y édifier de grands bâtiments tout neufs


afin de les vendre à des prix faramineux .... 


Les propriétaires de ces petites maisons réussiront-ils à résister ?


Et ainsi à sauver leur quartier ? 


S'ils réussissent, bravo !!!!! 


Ce sera presque un miracle.


Si cela disparaît, il ne nous restera plus qu'à payer l'entrée d'un musée


pour voir à quoi ressembalent ces lieux où Brassens rencontrait ses amis.


Bises de pinson pour toi, Nicole.



Josiane 16/10/2013 00:13


Que de souvenirs snt remontés !!!

kasimir, dit pinson déplumé 16/10/2013 16:45



Aurais-tu exploré ces lieux ?