- Texte mystère N° 10 : le perroquet et le petit oiseau -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

  ...  ...   ...

 

Nous nous assîmes par terre

 

dans une petite chambre

 

surplombant un jardin modeste.

 

 

 

Le jardin était plein de roses

 

allant du blanc

 

jusqu'au presque noir.

 

 

 

Un perroquet était sur une branche

 

pendu la tête en bas

 

avec ses yeux brillants et son bec rouge.

 

 

 

Il regardait un oiseau

 

beaucoup plus petit que lui.

 

 

 

 

 

 

perroquet et petit oiseau

   

 

 

Nous nous imaginons être les seuls êtres pensants sur terre

 

mais est-ce si sûr  ?

 

 

Ces 2 lignes ne font pas partie de texte mystère !

 

Elles sont une simple réflexion perso, en passant.

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

erato:0059: 05/04/2012 23:37


Un joli texte agrémenté d'un magnifique dessin...... voudrait-il dire qu'il faut se mettre à la portée des autres pour les entendre et les comprendre.? Un jardin , plein de roses....un paradis !.
Bonne soirée, bisous Pinson ( au moins toi tu dois savoir ce qu'ils se disent ces deux là! )

kasimir, dit pinson déplumé 06/04/2012 10:54



Oh...il faut que je te dise dans quelles conditions j'ai fait ce dessin, et reporté dans un cahier une partie d'un texte que je lisais. J'étais immobilisé
dans un lit d'hôpital, aprés l'opération d'un genou (c'était en 2003 et 2004). Alors je ne me posais pas toutes ces questions et j'étais un peu K O, sous morphine : c'était pas le pied
!!!!


Maintenant je me dis que tu as raison.


Si on veut écouter l'autre, comprendre ce qu'il a à dire, ce qu'il ressent, ce qu'il veut exprimer, il faut certainement abandonner nos propres
certitudes, accepter de les remettre en question.


Ce qui peut se trouver symbolisé par cette position tête en bas. 


C'est assez évident dans les affrontements politiques actuels.


Lors d'un débat, personne ne cherche à comprendre ce que veut dire l'autre de nouveau : l'effort de chacun est de démontrer que l'autre à tort, et même
avant qu'il ait ouvert la bouche. 


On est loin de cette attitude curieuse du perroquet. 


Bisous Andrée. 



fan 05/04/2012 12:32


...notre chat un persan avec des immenses yeux orange, fermait les yeux, quand je lui disait, qu'il ne devait pas sauter sur la table. Une fois mon sermon fini, il ouvrait les yeux et
avec un miaou faisait le gros dos et tournait autour de mes jambes:


Je suis étourdie par le parfum des roses du petit jardin... belle journée, Kasimir !

kasimir, dit pinson déplumé 05/04/2012 18:08



Deux pôles attirent la limaille de mon attention dans tes lignes.


Ton chat aux yeux d'agrumes :


quel extraordinaire écho peut on imaginer en lui


pour tes paroles venant mettre des bornes à sa liberté....


tout un monde qui me fait penser, je ne sais pourquoi, à la musique de Debussy ou d'Eric Sati.


Non une contrainte engendrant une révolte et la guerre


mais des règles comme celles du solfège


et qui vont permettre la constuction d'un monde harmonieux


Quant aux parfums des roses, et de toutes les fleurs délicatement odorantes....


quel impact ont-ils sur nos cerveaux ?


Très puissant peut-être.


Fan, nous vivons dans un monde empli de mystères,


un monde fabuleux !



eMmA 04/04/2012 23:10


Comment ? Tu ne sais pas encore que je suis un peu sorcière ?

kasimir, dit pinson déplumé 05/04/2012 00:06



j'avais oublié


mais ça se confirme !!!!



H2O 04/04/2012 22:27


C'est peut-être plus facile de trouver des réponses aux questions que l'on se pose avec la tête en bas... ils semblent se comprendre sans parler ces deux là... le regard suffit parfois pour se
comprendre.


Bise du soir à pinson

kasimir, dit pinson déplumé 04/04/2012 23:11



ton hypothèse est valable


car la tête en bas, plus de sang arrive à la tête


et il n'y a rien de mieux pour remettre les idées tordues à l'endroit



eMmA 04/04/2012 22:17


Caché derrière le mystérieux texte, l'oiseau chante et déploie ses ailes...


Quel mystère !

kasimir, dit pinson déplumé 04/04/2012 23:08




oh...


tu as vu un oiseau qui déployait ses ailes ?


alors tu es prophétesse 


car demain c'est le cas




Esclarmonde 04/04/2012 21:52


Les animaux n'ont pas une pensée comme la notre, heureusement d'ailleurs mais ils ont certainement leur façon de penser qui est sans doute aussi élaborée que la notre... On les prend pour des
bêtes mais c'est probablement réciproque ! Bonne soirée


Esclarmonde

kasimir, dit pinson déplumé 04/04/2012 23:03



j'aime ta remarque : c'est probablement réciproque !!!!!


et si c'était réellement vrai ? 


regarde, du temps de l'esclavage, beaucoup d'esclavagistes ne pensaient pas que les esclaves étaient de vrais hommes.


Donc ils ne pensaient pas : on pouvait les frapper, les tuer, c'était sans importance. 


De même dans les camps de concentration.


On éliminait du bétail ....


Oui, quand je pense à cela, je reste comme incrédule, profondément étonné....


Je songe au comportement des conquistadors aux Antilles... un jour je raconterai cela, si j'en ai le temps


c'est proprement incroyable, et tout a été fait an nom du christ....


et avec la bénédiction papale


aberrant



gazou 04/04/2012 21:52


Crois tu que si nous adoptions la position du perroquet nos pensées gagneraient en noblesse et en humanité?


ddepuis que je sais que tu parles aux lions, je ne m'étonne plus de rien

kasimir, dit pinson déplumé 05/04/2012 11:05



J'en doute fort.


A moins que prendre cette position soit compris au sens symbolique


c'est-à-dire que nous envisagions sérieusement,


très sérieusement,


la possibilité d'avoir eu tort dans nos pensées, nos paroles, nos actes.


Ce qui est un exercice tout à fait inhabituel et... renversant !



harmonie37 04/04/2012 19:55


Des fois j'aime bien les faire parler.


Mon chien par exemple, quand je mange une orange et que je fais semblant de ne pas le voir.


Ou encore ce couple de canard sur la Loire qui vont toujours de paire.


 


Ouais un peu vaniteux peut être de leur donner des pensées humaines !


 


Mais quand ils s'en vont dans un envol, je tais la pensée pour juste les admirer moi qui ne saurai jamais voler comme eux.


 


Euh pas mon chien !!!!


Lui il a le droit à un bout d'orange, il adore ça.

kasimir, dit pinson déplumé 04/04/2012 21:36



Oh... les animaux ont sûrement des pensées plus nobles qe celles des zumains


heureusement pour eux 



hélène 04/04/2012 19:49


Aprés lecture de ton com....je constate mes torts sur les dialogues possibles! Les tiens , en rimes, mplaisent beaucoup et tu peux effacer les miens, car on me prendrait poue "CRUELLA".....que je
ne suis pas!


Dans mes animaux préférés; l'oiseau et la coccinelle...


 


Bises


hélène


 

kasimir, dit pinson déplumé 04/04/2012 21:31



Tu n'as aucun tort : tous les dialogues sont possibles


et attention... il y a sûrement des oiseaux qui croquent les coccinelles !


Connais-tu l'histoire de ces deux lions qui se promenaient dans le désert ?


Ils rencontrent un missionnaire, lequel, effrayé, se tourne vers son dieu et lui dit :


Seigneur, inspire à ces animaux, qui sont tes créatures, une pensée sainte.


à ce moment là les lions se tournent vers le Seigneur et lui disent :


Seigneur, bénis ce repas que nous allons prendre. 


Ce fait est certain, car ce sont les lions eux-mêmes qui me l'ont raconté.


Ce qui prouve plusieurs choses, c'est que, non seulement les animaux pensent,


mais ils prient dieu avec la même ferveur que nous, et... peut-être même une ferveur plus grande.


bises de pinson



Mari jo 04/04/2012 19:25


Bonsoir pinson déplumé,



Ce que j'aime en lisant tes textes est : que l'on voyage. Sur ces simples phrases, je suis toujours transportée à travers tes textes et c'est très agréable.



Bah ! Ce brave perroquet souhaitait peut-être la bienvenue à ce petit oiseau tout nouveau dans le coin.



Quant à être les seuls pensants sur terre ben...je pense que je peux certifier que non. Je ne m'étale pas car je vais en écrire encore et encore mais je sais que les animaux pensent et il y a
aussi notre belle et douce Dame Nature. Et celle-là, qu'est-ce que je l' Adore tant elle est mystérieuse et quand elle dévoile ses secrets je suis toujours étonnée.



Bon, allez je m'en vais car je vais en faire des lignes.

Un superbe texte et j'aime beaucoup ce dessin qui l'accompagne. C'est un plaisir de venir chez toi pinson.



Bonne soirée et bise à toi pinson déplumé.

kasimir, dit pinson déplumé 04/04/2012 19:38



Tu ne seras jamais trop longue en parlant de cette grande nature


dont nous ne sommes qu'une infime partie.


Un jour je raconterai peut-être comment un de mes chats c'est vengé de moi


avec un machiavélisme certain,


comment rêvait ma petite chienne scottisch terrier, qui la nuit retrouvait son âme de loup,


comment un chat que j'ai soigné toute une nuit est mort le matin en se jetannt dans mes bras, comme si il avait voulu disparaître en mon corps, rester en
moi...


tant d'animaux m'ont fait pleurer !


Oui, comme toi je pense que les animaux pensent, et c'est extrêmement troublant.


je te fais aussi la bise.



Jackie 04/04/2012 19:02


Le perroquet doit se demander comment un si petit oiseau peut chanter si bien...


Et le petit oiseau doit sze demander ce qui va lui arriver ....


Bises Pinson


Merci pour cette magnifique aquarelle.


 

kasimir, dit pinson déplumé 04/04/2012 19:13



tu es trop bonne à mon égard !


mais rassure toi pour le petit zozio


l'autre est très gentil,


c'est pourquoi on l'appelle le père O K 



hélène 04/04/2012 17:23


En accord avec tes 2 lignes supplémentaires....le perroquet pense, l'oiseau aussi...


 


Le perroquet :"pourquoi chanter à tue-tête, tu m'empêches de dormir"???


L'oiseau, un rossignol sans doute tais-toi, gros bavard au beau plumage, je chante pour donner la joie au monde...Toi, tu as la tête à l'envers...tu parles....parles...souvent à tort et à
travers.


...Je ne connais pas la suite du dialogue....ou une fin triste...Le perroquet croque l'oiseau...


          THE END


               


Ceci est le fruit d'une imagination débordante, pas mystérieuse petit pinson!!!


Pensées joyeuses....


hélène


 


 


 


 

kasimir, dit pinson déplumé 04/04/2012 18:56



Autre dialogue possible :


Tu chantes si bien , zozio, qu'tu mets l'coeur à l'envers 


Où as-tu donc appris à jouer du violon ?


La flûte, l'ocarina, et la harpe celtique ?


Je voudrais comme toi connaître la musique


Voudrais-tu, je te prie, me donner des leçons ? 


S'il te plait, dis OK, tous deux nous f'rons la paire !



harmonie37 04/04/2012 16:30


La pensée et son fil que l'on ne peut capturer.


Qui tisse réellement les plus grandes pensées ?


Nous ne le saurons, en tout cas pas aujourd'hui, il est opbservé des choses fantastiques chez les animaux domestiques. Mais qu'en penser ?


 


Je crois qu'il est des mystère qu'il vaut mieux laisser au mystère.


 


Bisous Pinson pensant


 


 

kasimir, dit pinson déplumé 04/04/2012 18:23



mais tu sais... le mystère ne risque pas de tomber entre nos mains :


elles sont bien trop petites pour saisir l'univers !


nous ne saurons jamais ce que pense un cheval


que l'on oblige, par exemple, à tirer une charrue, ou un canon.


L'intérêt de se poser de telles questions, n'est pas de découvrir ce que pense le cheval,


ou tout autre animal,


par exemple un flamant rose, englué dans du mazout,


mais que des humains sauvent de la mort en le soignant pendant des jours et des jours,


l'intérêt est que cela nous fait mieux comprendre


le caractère aléatoire et parcellaire de notre propre pensée.


Quand on parvient à se représenter cela, la première des choses qui jaillit avec une grande évidence,


c'est l'incroyable orgueil qui saisit l'homme quand il se croit le maître du monde.


Si déjà il pouvait se réjouir des quelques instants durant lesquels il lui est donné de pouvoir le contempler, ce serait déjà un immense progrès.


 


bisou, Magali.



sittelle 04/04/2012 16:03


Je me fais souvent cette réflexion, au jardin par exemple... les animaux c'est facile de constater qu'ils ont des pensées et des émotions;  le végétal a une sorte d'âme et ressent nos
émotions, enfin il me semble... mais,  quand j'épluche une carotte, ça me gêne... je vais lui faire mal, c'est mal... alors il faut faire comme en Polynésie, demander pardon à la plante
avant de la croquer... tu vois où tu m'entraines Kasimir!!!   tu devrais aller chez Frieda en Afrique, elle a
un conte... qui va te surprendre ! http://fryou-maison.over-blog.fr/article-musique-a-coeur-ouvert-le-temps-d-un-reve-102782206-comments.html 
 bon après-midi !


 

kasimir, dit pinson déplumé 04/04/2012 17:38



Oh vilaine Sittelle, mangeuse de carottes,


sans pitié tu les grattes et tu les déculottes,


avec des oignons , les jettes dans une cocotte


où  elles s'en vont périr dans une bouillante flotte


avec un peu de sel et quelques échalotes 


et pendant vingt minutes, alors qu'elles mijotent


tu vas, le coeur léger, et ta bouche sifflote


mais elles doivent penser q't'es pas une rigolote


 


remarque, si tu les manges crues, ce n'est guère mieux


 


pardon de te taquiner  !!!


mais c'est vrai que l'attitude de certains peuples


qui demandent pardon aux animaux qu'ils tuent pour s'en nourrir a quelque chose de légitime. 





Je me suis régalé à écouter le conteur africain que tu mets en lien,


conteur qui a la gentillessse de traduire tous ses propos en bantou ,


et c'est une partie délicieusement artistique de son conte !


Merci beaucoup Sittelle. 



ALN 04/04/2012 15:45


Joli texte.Nous sommes en plein mystére.Le monde est à l'envers , trop souvent, comme la tête du perroquet.


Ton perroquet pense, c'est sûr.Il dit des mots passionnants au petit oiseau.Bisous

kasimir, dit pinson déplumé 04/04/2012 16:07



Et il y a tant et tant de questions que les hommes se posent.


Pas toujours très malines.


Ainsi quand s'est imposée l'idée que la terre était ronde,


les occidentaux ne se sont-ils pas dit : mais c'est impossible !


Comment feraient les Chinois pour marcher la tête en bas.


Au moins, avoir la tête en bas n'a pas l'air de déranger beaucoup le perroquet.


Quelles questions peut-il bien se poser en regardant ce petit oiseau ?


Comment peut-on être si petit ? Et oser chanter si fort ?


Ou peut-être ce que pensent les vaches en regardant des petits touristes les photographier ?


Bisous ALN.... en voyage quelque part dans le cosmos ....