-Texte mystère N° 10 : une très ancienne terre.... -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

 

 

                                                     

 une très ancienne terre....

 

 

 

 

 

 

 

           

                                              krikri-4-ancienne-terre.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

                     

On traversait le petit ruisseau sur un pont branlant

 

de bambou et de terre battue.

 

Le ruisseau rejoignait le grand fleuve

 

et disparaissait dans les eaux de son intense courant.

 

Le petit pont était troué

 

et on devait y marcher avec certaines précautions.

 

 

 

 

 

On montait sur une pente sablonneuse,

 

on dépassait le petit temple,

 

et un peu plus loin, un puits

 

qui était aussi vieux que les puits de la terre.

 

 

 

 

Cela se trouvait à un coin du village

 

où il y avait beaucoup de chèvres

 

et des femmes et des hommes faméliques

 

enveloppés dans des vêtements sales,

 

car il faisait bien froid.

 

 

 

 

 

Ils vivaient de leur pêche dans le grand fleuve,

 

mais étaient cependant très maigres,

 

émaciés, déjà vieux,

 

et quelques-uns étaient estropiés.

 

 

 

 

 

Dans le village

 

des tisserands confectionnaient  de merveilleux brocarts

 

et des saris de soie,

 

dans des chambres sombres et misérables,

 

percées de petites fenêtres.

 

 

 

 

 

C'était un artisanat

 

transmis de père en fils,

 

dont le profit allait aux intermédiaires et aux boutiquiers.

 

 

 

 

 

............

 

 

 

 

C'était une très ancienne terre

 

pleine d'enchantement

 

et de douleur humaine

 

avec sa pauvreté

 

et ses temples inutiles.

 

 

 

 

 

***

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

viens 30/03/2012 10:51


En résumé, c'était avant....


Bisous

kasimir, dit pinson déplumé 30/03/2012 11:29



Avant quoi ?


Je pense au contraire que c'est toujours la situation actuelle


même si les choses semblent se présenter (pour nous) sous des apparences assez différentes.


Bonne journée.



lenez o vent 29/03/2012 20:01


deux faces du monde , dans un autre pays


bisous Pinson

kasimir, dit pinson déplumé 29/03/2012 21:56



c'est vrai que, dans ces pays "émergeants", les états anciens et modernes coexistent peut-être avec plus d'évidence


Bonne nuit amie.


Je  t'embrasse.



cagou 29/03/2012 18:05


je viens avec toi !


et d'autre personnessss vont ce joindre....!pour une paix durable.


et tu n'auras pas peur de l'autre coté de la montagne pinson!


(la 5eme montagne ,Coelho )


 

kasimir, dit pinson déplumé 29/03/2012 21:27



ne dit-on pas : plus on est de fou, plus on rit !


cette marche vers la paix ne peut être qu'ouverte à tous, sans distinction


la paix, c'est cela, un dialogue ouvert entre tous, sans envie, sans reproche, sans peur de quoi que ce soit.


Par contre, l'autre face de la montagne...


je ferai peut-être un jour un autre essai ....



cagou 29/03/2012 15:23


et!!!!


en plus Jackie, il nous a dessiner le calumet de la paix


y en a d'autre qui attende la paix....!mon cherpinson!!!!!!


biz a la personne qui pense comme moi!

kasimir, dit pinson déplumé 29/03/2012 16:28



C'est vrai Cagou, beaucoup de personnes  on besoin de la paix


et il semble en effet qu'un feu est allumé et que ces gens font des signaux ...


des signaux rythmés pour attirer l'attention sur eux


et je suis très surpris car je n'avais pas dessiné ça : ce sont eux mêmes qui ont allumé ce feu


je ne sais pas comment ils ont fait ...


on va faire une expédition pour aller leur demander


qui vient avec moi ?



fan 28/03/2012 09:50


... cette misère, la pauvreté, j'ai l'ai vécu dans mon enfance, mais c'est une autre histoire! Ma belle soeur d'origine indienne est sage femme ici à Lausanne, elle était parti l'été
passé en bénévolat au fin fond de l'Inde pendant 2 mois, pour l'instruire les futures mamans lors de l'accouchement.


Ton dessin te ressemble, c'est une autre facette de toi, je parle virtuellement...


bonne journée "enfiederter" (déplumé) Buchfink!

kasimir, dit pinson déplumé 28/03/2012 16:27



Cette expérience de la misère, ou au moins de la pauvreté et d'une grande difficulté de vivre,


nous sommes nombreux à l'avoir connue dans notre enfance


cela s'est profondémént inscrit au fond de nous


ce qui nous rend plus sensible à la souffrance de ces personnes qui sont restés dans cette limitation de leur être.


glüclich Buchfink !



Jackie 27/03/2012 22:28


Un texte très émouvant, poignant mêmme. Ton aquarelle est vraiment très belle.


Merci Pinson


Bises

kasimir, dit pinson déplumé 27/03/2012 22:38



merci Jackie


bonne soirée



sounick 27/03/2012 20:26


Un beau texte et une belle aquarelle pour évoquer la scène ! scène de misère ! scène de vie  ! Ce pourrait être un scénario de court métrage ! Bravo Kasimir ! Tu as mérité une petite bise
auvergnate !

kasimir, dit pinson déplumé 27/03/2012 22:39



waou...


j'adore !



ramon 27/03/2012 17:22


Je trouve ce texte très beau, poignant.


Ce village se trouve en Inde, je présume...


L'évocation de la misère, remet bien des choses en place!


Bonne soirée, amie Kasimir.


Amitiés.


Ramon

kasimir, dit pinson déplumé 27/03/2012 18:14



tu as trouvé


c'est en Inde


mais de fait ça pourrait être ailleurs :


c'est sur notre planète, la Terre.


Bonne semaine , ami Ramon.



hélène 27/03/2012 17:17


Ton ancienne montagne, toujours d'actualité, me reppelle celle des chiffoniers du Caire où d'Inde, ou d'Afroque, où des hommes, enfants comme nous viennent chercher ce qui les empêchera de
mourire de faim...


Et sur l'autre versant, on devins les possédants, qui voient en eux des esclaves...comme il y a longtemps...Et pourtant l'esclavagisme existe toujours ce n'esr pas un mirage...mais une vérité.


Intemporelle ta montagne hélas!


 


 

kasimir, dit pinson déplumé 27/03/2012 18:12



Tu as tout compris Hélène


et je te fais un gros bisou



erato:0059: 26/03/2012 23:21


J'ai l'impression de lire un livre d'Histoire qui nous parle d'un pays où la misère fait partie intégrante de la vie d'un peuple qui subit sa pauvreté  et son esclavage. Et ces gens ne se
révoltent pas ...... ils ont au moins des temples qui leur apportent la force de continuer. Je me demande si , malgré leur dépouillement total, ils ne sont pas plus sages que nous .Ils ne
cherchent pas à posséder toujours plus ou autre chose mais ils vivent de ce que la nature leur offre.


Ce conte met bien en évidence les " charognards" qui vivent à leur dépens sans scrupule.


Un conte actuel?


Douce soirée, bisous Pinson

kasimir, dit pinson déplumé 27/03/2012 18:09



Un conte ancien mais, hélas, encore actuel.


Pauvreté et esclavage : aucune structure pour organiser une révolte.


Officiellement l'esclavage n'existe plus, mais.....


Je t'embrasse , Andrée, notre instit du mardi !



Esclarmonde 26/03/2012 22:08


C'est le genre d'endroit que les technocrates appelent je crois "les périphéries", où les gens servent de petites mains pour les multinationales, c'est triste comme texte mais sonne
malheureusement vrai. Bonne fin de soirée


Esclarmonde

kasimir, dit pinson déplumé 27/03/2012 17:58



Bonjour


oui, ces gens sont exploités


comme l'étaient les enfants dans mes mines


ils ont juste de quoi survivre, pendant que de luxueux yachts sillonnent les mers bleues...


il y a de fait quelque chose qui ne va pas


Bonne semaine amie



Mari jo 26/03/2012 22:06


Bonsoir pinson déplumé,

Une fois de plus un joli texte mais remplit de tristesse. La misère est, pour moi un très beau mot. Mais hélas ce qu'il exprime est tout autre...

Je reconnaîtrai dans ton texte l'Afrique. Je me trompe?

Bonne soirée à toi pinson déplumé. Bise

kasimir, dit pinson déplumé 27/03/2012 17:53



beaucoup de tristesse en effet : l'état du monde !


ce pourrait être l'Afrique


mais non, ce nest pas


mais l'Inde


J'en dirai plus un jour


je t'embrasse Mari Jo



Danielle 26/03/2012 17:04


Sur cette terre très ancienne où la vie pourrait être douce, s'oppose la misère, la famine, la saleté, la maladie ... ces lieux où les tisserands fabriquent des choses lumineuses, de merveilleux
tissus dans ces chambres sordides. Ce don qu'ils possèdent ne profite qu'aux plus riches (c'est d'actualité !). Et la présence d'un temple, d'un puits, de chèvres ... alors que les gens
meurent de faim, on a l'impression qu'ils sont nés "vieux" et misérables. Tout est résumé dans la phrase finale : l'enchantement de la terre et la misère humaine ! Alors que tout devrait
fusionner, s'harmoniser ... Bisous pinson. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 27/03/2012 17:33



C'est vrai Danielle, il ya beaucoup de souffrances évoquées dans ce texte,


évocation de l'état assez catastrophique de nos relations humaines


que de sommes d'argent dépensées dans des guerres, et des activités luxueuses pour des privilégiés, alors que des milliers de gens restent dans la
misère...


pourrions-nous changer tout cela ?


et comment faire?


et d'abord comment améloirer nos relations avec les gens qui vivent avec nous ?


Enorme question, qui est en fait le sujet de l'ensemble de l'écrit.


Je t'embrasse bien fort.  



dictionnaire 26/03/2012 14:42


c'est super ce partage

kasimir, dit pinson déplumé 27/03/2012 13:13



merci !



Josiane 26/03/2012 11:04


Un bouquin que j'aimerais bien relire que celui-ci  :"La révolurion du silence"...


Bon lundi au soleil

kasimir, dit pinson déplumé 26/03/2012 21:46



Des écrits à consommer à toutes petites doses


pour les laisser résonner en nous


pour s'en nourrir



telos 26/03/2012 08:48


souvenirs souvenirs.. comme dans la chanson!

kasimir, dit pinson déplumé 26/03/2012 21:18



ça te rappelle des souvenirs ?


ce texte est pour moi un peu... nostalgique


ce n'est pas vraiment le mot...


il parle comme des confins d'un monde dit civilisé