* Un conte soufi : les oiseaux blancs et les oiseaux noirs -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 


 Les oiseaux blancs et les oiseaux noirs

 

 

Un conte que m'a envoyé La Chèvre !

Accompagné de commentaires que je laisse en noir,

et qui ont donc pour auteur La Chèvre.

 Le texte du conte lui même sera en bleu foncé.

Ce texte est assez surprenant,

et comme vous le verrez,

fait partie de l'enseignement soufi.

   

****************************************************

  

« Béni soit qui me hait,

   béni soit qui m'aime...

   Moi je ne veux qu'aimer ! »,

   disait Victor Hugo.

  

Le conte "Les oiseaux blancs et les oiseaux noirs"

prouve la supériorité d'une telle vision,

qui contient en germe la connaissance

du monde des formes-pensées

et de leur vivante activité.

  

« Gardez le foyer de vos pensées PUR,

vous fondez ainsi la Paix et vous êtes heureux ! »

  

Ce conte soufi témoigne éloquemment de la sagesse

de ce si important conseil,

pilier du monde de demain.

  

  

************************************************

 

Les hommes sont, les uns par rapport aux autres,

comparables à des murs situés face à face.

Chaque mur est percé d'une multitude de petits trous,

où nichent des oiseaux blancs et des oiseaux noirs.

 

Les oiseaux noirs,

ce sont les mauvaises pensées

et les mauvaises paroles.

 

Les oiseaux blancs,

ce sont les bonnes pensées

et les bonnes paroles.

 

 

Les oiseaux blancs, en raison de leur forme,

ne peuvent entrer que dans des trous d'oiseaux blancs.

 

Et il en va de même pour les oiseaux noirs

qui ne peuvent nicher que dans des trous d'oiseaux noirs.

 

Maintenant, imaginons deux hommes

qui se croient ennemis l'un de l'autre.

 

Appelons-les Youssouf et Ali.

 

Un jour, Youssouf, persuadé que Ali lui veut du mal,

se sent empli de colère à son égard

et lui envoie une très mauvaise pensée.

 

Ce faisant, il lâche un oiseau noir

et, du même coup, libère un trou correspondant.

 

Son oiseau noir s'envole vers Ali

et cherche, pour y nicher, un trou vide adapté à sa forme.

 

Si, de son côté, Ali n'a pas envoyé d'oiseau noir vers Youssouf,

c'est-à-dire s'il n'a émis aucune mauvaise pensée,

aucun de ses trous noirs ne sera vide.

 

Ne trouvant pas où se loger, l'oiseau noir de Youssouf

sera obligé de revenir vers son trou d'origine,

ramenant avec lui le mal dont il était chargé,

mal qui finira par ronger et détruire Youssouf lui-même.

 

 

Mais, imaginons que Ali a, lui aussi, émis une mauvaise pensée.

Ce faisant, il a libéré un trou

où l'oiseau noir de Youssouf pourra entrer

afin d'y déposer une partie de son mal

et y accomplir sa mission de destruction.

 

Pendant ce temps, l'oiseau noir de Ali volera vers Youssouf

et viendra loger dans le trou

libéré par l'oiseau noir de ce dernier.

 

Ainsi les deux oiseaux noirs auront atteint leur but

et travailleront à détruire l'homme auquel ils étaient destinés.

 

 

Mais une fois leur tâche accomplie,

 ils reviendront chacun à leur nid d'origine,

car il est dit :

"Toute chose retourne à sa source."

 

Le mal dont ils étaient chargés n'étant pas épuisé,

ce mal se retournera contre leurs auteurs

et achèvera de les détruire.

 

L'auteur d'une mauvaise pensée,

d'un mauvais souhait ou d'une malédiction,

est donc atteint à la fois par l'oiseau noir de son ennemi

et par son propre oiseau noir, lorsque celui-ci revient vers lui.

 

 

La même chose se produit avec les oiseaux blancs:

si nous n'émettons que des bonnes pensées

envers notre ennemi

alors que celui-ci ne nous adresse que de mauvaises pensées,

ses oiseaux noirs ne trouveront pas de place où loger chez nous,

et retourneront à leur expéditeur.

 

Quant aux oiseaux blancs porteurs de bonnes pensées

que nous lui aurons envoyés,

s'ils ne trouvent aucune place chez notre ennemi,

ils nous reviendront

chargés de toute l'énergie bénéfique dont ils étaient porteurs.

Ainsi, si nous n'émettons que de bonnes pensées,

aucun mal, aucune malédiction

ne pourront jamais nous atteindre dans notre être.

 

C'est pourquoi il faut toujours bénir,

et ses amis, et ses ennemis.

Non seulement la bénédiction va vers son objectif

pour accomplir sa mission d'apaisement,

mais encore elle revient vers nous, un jour ou l'autre,

avec tout le bien dont elle était chargée.

 

 

*****************************************************************

 
C'est ce que les Soufis appellent "l'égoïsme souhaitable".

[« Charité bien ordonnée commence par soi-même. »]

C'est l'Amour de Soi valable,

lié au respect de soi-même et de son prochain,

parce que tout homme, bon ou mauvais,

est le dépositaire d'une parcelle de Lumière

en tant qu'étincelle issue de l'Irradiation Divine.

 

C'est pourquoi les Soufis,

conformément à l'Enseignement du Prophète,

ne veulent souiller ni leur bouche ni leur être,

par de mauvaises paroles ou de mauvaises pensées,

même par des critiques apparemment bénignes.

 

 

*************************************************

 

 

                              chevre-sauvage-bbsade.jpg

 

 

 

J'aime beaucoup le petit commentaire

qu'a laissé La Chèvre à la fin du texte.
Le voici :

 

 


Bon, c'est plus facile à dire, qu'à faire,

y a du boulot.....

ne désespérons pas !!!!!!!!!

 

signé la chèvre

Publié dans conte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

PAA 07/06/2010 14:58



Non !!!, je crois pas mes oreilles….Vous n’allez pas me croire…pourtant, je vous jure c’est vrai,.V’la la
réaction.


Ce midi,  un collégue à vue une chèvre, alors qu'il était en voiture pas loin du centre ville.


Directe, lorsqu'il ma fait part de sa réaction, j’ai pensée à la chèvre de Monsieur Seguin, oh, "la barre de rire" ,
je vous raconte pas, j’ai trop pensée a vous.


La chèvre était en train de gambader gentiment,  pas l’air con, son maître
été entrain de lui courir apres pour la récupérer. Mdr


 



kasimir, dit pinson déplumé 07/06/2010 15:42



Tu as vu Monsieur Seguin alors....


J'aurais bien aimé avoir des chèvres, mais il paraît qu'elles sont dix fois plus espiègles que les moutons, et mes deux brebis m'en font déjà
tellement voir, que je renonce !


Pour compenser, j'ai une amie chèvre qui m'envoie des contes, alors je suis le plus heureux des hommes !


Bisous.



Arlette 04/06/2010 11:24



Kasimir,


Il y a une chose importante  à savoir, si nous formulons de mauvaises pensées, nous atteingnons notre propre personn en premier, avant d'atteindre l'autre...


Les mauvaises pensées sont dévalorisantes, et sont de véritables poisons...


J'aime bien ton petit conte.... Au fait la chèvre, aime je crois les CAROTTES


bises Arlette



kasimir, dit pinson déplumé 04/06/2010 13:37



La circulation des oiseaux, blancs on noirs, n'est qu'une image.


Ta remarque est juste : la "mauvaise " pensée agit d'abord dans le psychisme qui l'a conçue, et effectivement comme un poison.


Oh oui, les chèvres doivent aimer les carottes. Je n'ai pas de chèvres, mais deux brebis, et elles adorent les carottes !



Danielle 03/06/2010 19:35



Com disparu en route, à refaire : Ce texte est vraiment beau, plein de sagesse et de beaux sentiments mais j'apprécie le com final de la chèvre "y a du boulot", c'est vrai que ce n'est pas
facile, hélas. Gardons toujours l'espoir, le monde serait meilleur, un monde de douceur et d'amour, avec plein d'oiseaux blancs qui planeraient au dessus de nous et qui feraient plein de petits
oeufs blancs d'où écloraient des poussins blancs. Ton dessin est superbe pinson. En attendant, c'est une colombe ... blanche qui t'apporte de gros bisous de ma part. Danielle



kasimir, dit pinson déplumé 04/06/2010 08:22



Merci ma colombe


ça y est, elle est arrivée


roucoule sur ma fenêtre, ne veut plus me quitter !



Andrée 03/06/2010 16:51



Joli conte , j'aime bien le commentaire de la chèvre , toujours bénir nos ennemis , n'est pas chose facile !! Le dessin est adorable .Belle journée Kasimir



kasimir, dit pinson déplumé 03/06/2010 17:12



Merci chère Andrée.


Comment laisser toute la place à l'amour dans notre coeur ?


Question compliquée


car il n'est pas possible  de faire cela sous le prétexte que nous y trouverions notre
profit, sinon ce serait une nouvelle forme d'égoïsme.


C'est donc une véritable mutation qui doit s'opérer.


Porquoi, et comment ?


On va essayer de trouver la réponse....



Pascale 03/06/2010 15:17



 


Merci Kasimir pour ce beau conte, plein de sagesse.
Bisous... blancs !



kasimir, dit pinson déplumé 03/06/2010 16:32



Des bisous blancs, avec des ailes...


je t'en envoie aussi !



Aziyadé 03/06/2010 12:09



En venant dans ton Arche de Noé chaque jour, on peut toujours s'attendre à passer un bon petit moment puis un beaucoup plus grand en méditation....ça fait du
bien ! Tout blanc, tout noir c'est pas facile. Est-ce qu'on peut considérer que que quelques notes de couleurs (plus ou moins claires ou foncées) traduisent juste nos humeurs (plus ou moins
mauvaises) ? petit compromis avec la vie...


Je t'envoie une belle colombe blanche avec une petite plume rose à la place du coeur. Bisous


Chantal



kasimir, dit pinson déplumé 03/06/2010 12:21



Oh oui, bonne Chantal !


le conte est écrit en simplifiant !


Tout blanc ou tout noir... ce serait du manichéisme .


Merci ravi pour la plume rose !!!!!



PAA 03/06/2010 11:14



Elle est bien sage, La chèvre de Monsieur Seguin !!!!


C’est alors, un jour par comme les autres…


Un jour de rébellion ou la chèvre décida d’allée gambader …de tourner sur elle-même …sans jamais  rester attaché….et lorsque Monsieur Souguin lui dit : ça souffi….le Chèvre s’envola telle un oiseau blanc…..Mdr


Merci Kasimir


 



kasimir, dit pinson déplumé 03/06/2010 11:17



Merci PAA


tu es la meilleure !


Est-ce que tu grimpes aux arbres ?


(J'ai pas dit aux rideaux !)



Jackie 03/06/2010 10:10



Je t'envoie mon plus bel oiseau blanc... Cher pinson


Jackie



kasimir, dit pinson déplumé 03/06/2010 11:15



Il vient de se percher sur ma table...


Merci bonne Jackie


Je t'envoie le mien. Il ne va pas tarder.



sandrasbz 03/06/2010 09:33



Coucou,


 


Gardons nous donc des mauvaises pensées.... ou gardons nous d'avoir des ennemis (c'est peut-être plus facile). Je dois bien reconnaître que quand je suis en colère (ça m'arrive de temps en
temps), ce sont des nuées d'oiseaux noirs qui s'envolent ! (peut-être que Hitchcock avait lu ce conte avant de faire son film les oiseaux...)


 


Gros bisous,


 


Sandra



kasimir, dit pinson déplumé 03/06/2010 11:13



C'est toi qui a inspiré Hitchcock ?


Oh... raconte-nous des colères !!!!!



Littorine 02/06/2010 22:39



la chèvre souffi sont lait se transforme en beurre ...excellent



kasimir, dit pinson déplumé 03/06/2010 02:05



Et quand elle a assez tourné, pour qu'elle s'arrête


on lui dit : ça souffi,


et c'est de là que vient le nom de ces religieux !!!!!!



canelle56C 02/06/2010 22:25



ce commentaire en dit bien plus que ce qu'on pourrait dire....


bises et merci



kasimir, dit pinson déplumé 03/06/2010 01:41



Oui, ce commentaire là,


on peut tous le faire nôtre.



gazou 02/06/2010 21:18



une chèvre soufi, décidément on voit de tout chez toi !


Eh bien, tu la féliciteras, c'est un très joli conte plein de sagesse et dont il faut se nourrir souvent..Comme notre monde serait beau si l'on savait ainsi annihiler la  haine !  Je
t'embrasse kasimir!



kasimir, dit pinson déplumé 02/06/2010 21:57



Le plus drôle, Gazou, c'est quand une chère soufi se met à tourner sur elle même comme une toupie : son lait se transforme en beurre
.



Littorine 02/06/2010 21:16



Je partage tout à fait le dernier commentaire de la chèvre...ce qui ne m'empêche pas d'avoir tout lu et j'espère en prendre de la graine ! car nous sommes tous en noir et blanc le tout est que le
noir ne soit pas dominant ... Je t'embrasse Kasimir bonne soirée



kasimir, dit pinson déplumé 02/06/2010 21:54



Et si nous devenions blancs comme des mouettes ?


Ce qui ne veut pas dire de se laisser marcher sur les pieds.


Il y en a qui seraient épatés.... ils en auraient vite marre de voir leurs oiseaux noirs revenir !


On essaye ?



Dany58 02/06/2010 20:59



Tout à fait d'accord avec la chèvre !


Bonne soirée.


Bisous.



kasimir, dit pinson déplumé 02/06/2010 21:43



Bonne soirée à toi Dany


bisous



eMmA 02/06/2010 20:53



Quel plaisir, Kasi, de lire tes histoires si fines et emplies de sagesse.


On en redemande, car ça ne s(o)uf(f)i(t) jamais de te lire...


Merci à toi (et à ta mignonne petite chèvre) !


Bonne soirée.



kasimir, dit pinson déplumé 02/06/2010 21:40



Celle là est d'un cachet très spécial,


une sorte de conte philosophique


inspiré par l'islam, mais de portée universelle.


Merci la chèvre.



R.C.D. 02/06/2010 20:35



j'adore ce conte mais à un tel point, tu ne peux même pas imaginer et en plus il correspond à un appel tel d'une de mes belles soeurs que je n'ai pas vu au moins depuis deux ans et qui a décidé
de m'appeler par hasard : elle s'occupe de femmes en détresse victime de maltraitance bénévolement dans une association : après m'avoir fait pleuré elle m'a remonté le moral comme ton conte
l'a fait


un grand merci Kasimir.... Il est merveilleux ce texte je le garde au chaud dans mon coeur chaque foi que j'en aurai besoin. OK ?


Bisous


Régine  



kasimir, dit pinson déplumé 02/06/2010 20:44



oh bien sûr ! Que je suis content pour toi...


Cette belle soeur t'aurait-elle envoyé un oiseau blanc ? Elle doit être confrontée à d'immenses détresses : c'est impressionnant tout de même,
cette masse de souffrances de par le monde, et à nos portes mêmes.


Une autre qui va être contente de ce que tu écris, c'est  petite chèvre.


Merci R.C.D., Je te fais un bisou.