Un fragment de texte d'un auteur mystère....1 : la route dorée du soleil....

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

 

 

 

 

 

krikri-1.jpg

 

 

 

 

La chambre surplombait le jardin,

 

et dix ou douze mètres plus bas était le fleuve

 

large, étendu, sacré pour certains,

 

mais pour d'autres simplement une belle surface d'eau,

 

ouverte aux cieux

 

et à la splendeur du matin.

 

 

 

On pouvait toujours apercevoir l'autre rive,

 

avec son village, ses arbres étalés

 

et le blé d'hiver récemment planté.

 

 

 

De cette chambre

 

on voyait l'étoile du matin,

 

et le soleil se lever doucement au dessus des arbres;

 

 

....

 

 

et le fleuve devenait

 

la route dorée du soleil.

 

 

 

*** 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

vivre au fil de l' eau


bisous pinson
Répondre
E

Une description poétique et imagée , une vue magnifique et réconfortante .J'avais la même vue quand j'étais à la clinique ...... je n'ai même pas vu les jours passer .... le rêve était là! Ton
aquarelle est magnifique .


Bonne soirée, bisous Pinson
Répondre
K


nos expériences sont proches


j'étais aussi alité, et sous fortes dodes d'antalgiques


l'évasion est alors tout à fait indispensable


la fenêtre est comme la porte pour réaliser cette évasion !



H

Cette aquarelle est tellement belle, que je ne puis m'empêcher de l'écrire, malgré votre absence, elle s'accorde tellement avec le poème...


 


Amicalement


hélène
Répondre
K


je crois bien que j'étais sous morphine quand je l'ai faite


ça a peut-être joué un rôle !!!!!!!!!!!!!!!!!!!



C

C'est très joli, évocateur, mais pourquoi l'imparfait ? je mettrais le présent de narration , comme si les choses ne devaient jamais changer, même si...
Bon dimanche
Répondre
K


le texte n'est pas de moi


ce sont des lignes extraites d'un écrit plus long, et souvent jugé austère....


(dont j'ai tu pour l'instant l'identité, pour voir si on va trouver qui c'est)


je l'apprécie beaucoup (cet auteur).



E

Ton aquarelle est très jolie, presque japonisante...
Répondre
J

Très beau texte poétique et merveilleuse aquarelle...


Merci Pinson


Bises
Répondre
K


ancienne aquarelle que j'ai retrouvée dans un cahier


j'y avais noté ces passages de **** et les avais illustrés :


j'étais alors dans un lit d'hôpital où... on m'avait coupé une patte !



G

Un fleuve qui devient la route du soleil et que l'on aperçoit , délicieusement tentateur, de sa chambre dès le lever du jour,cela fait rêver
Répondre