- Le Lubéron - Monika Langhans, peintre - La potière de Murs -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

  

 

                           

Connaissez-vous le Luberon ?

 

Je ne le connaissais que de nom, et je le situais .... dans les Pyrénées !

Honte à moi !

 

C'est FAN, sur mon blog, qui me l'a fait découvrir.

 

Pour mon instruction, j'ai donc été voir sur le Net,

en emprutant les ailes d'un aigle de Bonelli,

puisque cet oiseau, qui niche dans les falaises,

vit dans cette région depuis plus de 200.000 ans. .

 

 

 

 

 

                                                           luberon-aigle-bonelli.jpg

 

 

 

 

 

Le LUBERON, (et non pas Lubéron)

est un massif montagneux des Préalpes,

plus précisément des Alpes de Haute Provence.  

 

Il s'étend d'Est en Ouest sur 60 km, à 70 km au Nord de Marseille,

de  Cavaillon à l'Ouest jusqu'à Manosque à l'Est

et de Pertuis au Sud jusqu'à Apt au NOrd.

 

Il est limité au Sud par la vallée de la Durance

et se divise en trois massifs :

le Petit Luberon à l'Ouest,

Le Grand Luberon au centre (avec le Mourre Nègre : 1125 m)

Le Luberon oriental à l'Est.

 

Ce massif est calcaire

et riche en fossiles de l'ère secondaire.

 

Le climat est Méditerranéen.

 

 

Me situant un peu mieux maintenant dans l'espace,

je vais vous dire pourquoi je vous parle du LUBERON.

 

 

C'est à cause de FAN, qui est fan du Luberon !

 

Or Fan m'a envoyé son livre : " Pierres, couleurs et lumières "

un bijou en réalité,

où précisément elle relate ses souvenirs du Luberon.

 

Elle en parle avec amour, avec sensibilité, avec simplicité.

 

La lecture de ce petit livre est un délice.

Il m'a emmené irrésistiblement dans ces lieux inspirés,

remplis d'histoire,

et dans une grande proximité avec la vibrante nature.

 

Une nature simple, forte, mystérieuse, apaisante.

 

Je vais vous transcrire quelques lignes de ce livre , de la page 18 :

 

 

 

 

 

                                                                             fan-theiere.jpg

 

 

 

 

 

La potière de Murs.

 

 

 

 

 

 

 Petit village viticole, Murs mérite le détour

pour son lavoir, l'église Saint-Loup et la chapelle de Notre-Dame.

 

Aussi pour sa potière,

blonde et jolie, et surtout espiègle, tout comme ses créations.

 

Ses théières sortent d'un conte de fée,

 

les petits vases,

parfois déformés par la cuisson,

à l'air un peu maladroits,

m'ont enchantée.

 

Elle trouve des trésors dans la garrigue.

 

Des plaques de fer,

rouillées et imprégnées de pigments,

qui ressemblent à des aquarelles.

 

 

 

Au long du mur de sa maison, elle collectionne des pierres

aux formes et couleurs intéressantes,

toutes sculptures naturelles.

 

Chaque année nous sommes allés chez elle

pour lui acheter un petit quelque chose.

 

Elle désaltère les cyclistes qui montent vers Sault

avec de l'eau fraîche

et un mot réconfortant.

 

 

 

C'est à Murs où j'ai dégusté pour la première fois de l'aïoli.

 

 

 

 

 

*****

 

 

 

 

 

Je trouve à ces petits textes un charme indéfinissable.

Ils sont chargés de tendresse humaine.

 

Ils témoignent de sa vision claire du monde,

sans prétention, sans volonté de pouvoir, de possession.

 

Seulement de sa joie de vivre en notre beau pays.

 

Monika Langhans, alias Fan, vit en Suisse , à Lausanne.

 

Elle peint.

 

Vous pouvez aller sur son site en passant par mon blog.

 

Ou par ce lien *****

 

Son livre est encore en vente.

 

J'ai voulu scanner la peinture de la théière,

mais le résultat est déplorable

et c'est pourquoi  j'ai placé cette image en seconde position

et en tout petit format, sinon la qualité de l'image se dégrade encore.

 

Il y a en tout dans ce livre quatorze de ses oeuvres qui sont reproduites.

 

Je ne me lasse pas d'en feuilleter les pages.

et je voyage,

et rêve en Luberon !!!

 

 

 

 

 

 

 

                                                                         *****

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

valentine 31/05/2012 09:48


Je viens de chez Anna Galore et maintenant je sais qui est Fan! Et puisque je vis à Lausanne et que de surcroit j'aime Le Luberon, je vais de ce pas sur le site de Monika voir comment me procurer
son livre.


Et bien le bonjour Monsieur Kasimir. Je vous souhaite une belle journée :-)

kasimir, dit pinson déplumé 31/05/2012 14:59



Anna Galore, Fan, Monika, le Lubéron, Lausanne.... et maintenant Valentine.....


Un jeu de piste où circule la joie de l'amitié.


Quoi de mieux ?


Merci pour ce rayon de soleil venu de Suisse.


Heureuse journée pour vous aussi.



rosinda 04/04/2012 12:35


alors pinson, n'hésite pas, prend ta "titine", fais ta valise et visite le lubéron...


Bisous


régine

kasimir, dit pinson déplumé 04/04/2012 15:56



ah ....


je l'appelais "Pistache" à cause de sa couleur


mais je vais aussi l'appeler Titine ! ça me plaît bien


Ohoh...


faut pas prendre au premier degré tout ce que j'écris


comme toi je peux gamberger, imaginer, fabuler, non ?


En fait ...


visiter le Lubéron ne serait pas pour me déplaire,


mais ce n'est pas la porte à côté, tout de même....



lenez o vent 29/03/2012 18:21


une page de belles découvertes, merci


bisous Pinson

kasimir, dit pinson déplumé 29/03/2012 21:35



héhé...


c'est un peu dans ton coin


tu connais ?



fan 24/03/2012 19:54


Merci Kasimir, je suis confuse, et j'ai n'ai aucun mérite, sauf celui, d'être tomber amoureuse du département du Vaucluse, là où ce trouve entre autres aussi le massif du Luberon, la montagne
bleue. Bien-sùr, Guy à raison quand il dit en 1975, c'était encore une région pur. J'ai visiter le Luberon pour la première fois en 1985 et la dernière date de 2008.


Les villages comme Oppède-le-Vieux, Lourmarin ou Murs (c'est un tout petit village) ont garder leur authenticité, en citent que ceux-là. Et évidemment, beaucoup d'artistes et acteurs ont succombé
au charme de cet endroit. Il faudrait visiter ce pays hors de la saison touristique. Mais le "bijou" pour moi, est le village de Roussillon, avec ses falaises en ocre, là où Samuel Beckett à
vendanger pendant la dernière guerre. Les maisons ont toutes des teintes différents allant au jaune, rose, rouge voir même jusqu'au violet. A la fin de l'aprés-midi, quand le soleil renforce
encore ces couleurs du feu, et au-dessus l'azur du ciel, c'est  féerique...


Ton dessin avec l'aigle de Bonelli est sublime et transcrit aussi la terre rouge sous les arbres et les pierres dans la garrigue, dans les teintes multicolores.


Vive le Luberon, (malgré le tourisme) et toi Kasimir, merci!


toujours fan...


 


 

kasimir, dit pinson déplumé 24/03/2012 21:27



Merci Monika 


grâce à toi je viens de découvrir cette région


bien que je n'y ai pas encore mis les pieds


seulement les ailes de mon imagination


et par identification aussi à vous tous qui l'avez visitée


bon dimanche sur les bord du grand lac !



Danielle 24/03/2012 10:05


Habituellement je ne lis jamais les commentaires avant d'en laisser un, mais pourtant je viens de regarder celui de Guy et je dois dire que je suis totalement d'accord avec lui car cette nature
si riche, ces espaces naturels auraient du être conservés, même si je comprends que ce développement est indispensable au tourisme. Ce territoire est d'une richesse exceptionnelle pour la faune
et la flore, notamment grâce à ses falaises qui abritent de nombreux rapaces. Depuis quelques dizaines d'années c'est devenu un lieu qui attire des gens aisés, c'est la mode pour les artistes
(notamment) de posséder une propriété en Luberon. Je trouve que c'est dommage et que le développement de l'immobilier de luxe n'est pas à sa place (à mon avis) dans cette richesse naturelle
à préserver. Certains n'apprécieront peut-être pas mes paroles mais je le pense si fort qu'il faut que je m'exprime, la nature doit rester authentique, dans toute sa grande beauté naturelle.
Bisous pinson, passe une bonne journée. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 24/03/2012 15:37



bien d'accord avec toi


le tourisme (indispensable ???  en tout cas légitime)


comporte un risque


j'aurais voulu te répondre plus longuement, mais je viens de me rendre compte de l'heure, et il faut que je me sauve si je veux voir cette expo.


Je répondrai à ton autre comm à mon retour.


 


Bisous, à plus



hélène 24/03/2012 09:19


Le LUBERON...où j'ai séjourné il y a longtemps..Trés beaux paysages, mais maintenant envahi par des gens "non authentiques", un tantinet snobs, lieu de tourisme très fréquenté,ambiance
artificielle. Cela n'enlève rien au charme des villages.


Je préfère mes villages moins sophistiqués!!


 


 


Hélène...bon weekend...

kasimir, dit pinson déplumé 24/03/2012 15:25



 Oh ... je sens que je vais devoir y faire un tour pour me rendre compte


mais ne vais-je pas apparaître comme un touriste un peu surnuméraire ?


c'est la paradoxe du tourisme. 


  Ta région serait moins envahie que le Luberon ?



erato:0059: 24/03/2012 08:51


Murs , une ville que j'adore , tout près de Gordes , Roussillon ... Le Lubéron , un magnifique patrimoine culturel et naturel, un paradis . J'y vais souvent pour me ressourcer , un endroit
autentique et exceptionnel. Merci pour le lien , je vais y aller . Douce journée au soleil printanier .N'oublie pas de changer d'heure ce soir.Bisous Pinson

kasimir, dit pinson déplumé 24/03/2012 15:03



oh je suis content que tu connaisses ce pays


il devient de ce fait un peu plus réel pour moi


et c'est, pour mon coeur, un peu comme un beau paysage qui se dégagerait progressivement de la brume, du brouillard de l'ignorance. 


Murs, Gordes, des mots que j'hésitais à écrire


car ils m'étaient inconnus il y a encore quelques jours


ou avaient un autre sens. 


C'est cela un enrichissement !






Jackie 24/03/2012 06:30


Merci pour cette découverte, Fan a beaucoup de talent , j'aime beaucoup ce quelle fait.


Ton aigle est superbe, royal.


Bises Pinson belle journée.

kasimir, dit pinson déplumé 24/03/2012 06:49



Merci Jackie


dans 11 minutres, je prends la direction de la gare


bisous



eMmA 24/03/2012 01:20


Non, Kasi, n'accepte jamais de mourrir ! Fais comme dans le récit de Reggiani !

kasimir, dit pinson déplumé 24/03/2012 06:48



tu as raison !


ne mourrons jamais : nous resterons toujours ensemble, NA !!!!!



Jeanmi 23/03/2012 22:57


Très joli blog, mais un détail: Le son donne irrésistiblement envie .... de s'éloigner de l'ordinateur pour un court mment

kasimir, dit pinson déplumé 24/03/2012 06:46



Le son ?????


je n'ai mis aucune musique ou bruits


que voulez vous dire ?


merci de votre visite.



Guy. 23/03/2012 21:57


Bonjour Kasimir. Le luberon (personnellement, jai toujours entendu dire: le lubéron), Je l'ai bien connu durant l'année 75, lorque je suis allé effectuer un stage professionnel près d'Avignon. Il
était le lieu où, très souvent, j'allais "m'aérer" l'esprit. C'était une région assez arride, très méconnue. Méconnue jusqu'à ce que certains babas cool de l'époque aillent y fumer
leurs cigarettes un peu trop... grosses... Puis ce fut au tour des artistes de coloniser. Et c'est ainsi que l'on vit cette région si natuelle se couvrir d'une mutitude de points bleus (piscines)
et, d'une manière générale, perdre une grande partie de son authenticité.

kasimir, dit pinson déplumé 24/03/2012 06:40



et bien, je ne connais le Luberon que depuis si peu de temps que je n'ai pas d'avis personnel.


Pour l'instant il est pour moi une des provinces où volent mes rêves.


Il est certain que, lorsque l'on rencontre dans le réel  un objet qui habite nos pensées, une sorte de révolution se produit.


C'est ce qui se passe quand on rencontre une personne qui de "virtuelle" devient "réelle".


 



ramon 23/03/2012 20:58


Tu as raison de te rendre en Lubéron, même si c'est en rêve !


C'est un endroit assez magique. Tout y a l'air authentique.


Merci pour ce clin-d'oeil vers FAN,


je m'en vais de ce pas voir son blog et son livre.


Je suis déjà en train de lire tes "Neuf poèmes pour un départ".


A bientôt, ami Kasimir.

kasimir, dit pinson déplumé 23/03/2012 21:06



je viens d'ajouter un lien dans mon article pour aller directement vers son site.


Merci Ramon.


J'aime bien t'imaginer vivre dans ce pays du soleil.



Josiane 23/03/2012 20:08


Et zut pas douée, je n'ai pas trouvé le lien! Mais je fais tout très vite en ce moment!


Bonne fin de journée et à plus

kasimir, dit pinson déplumé 23/03/2012 21:00



Je n'ai pas mis de lien sur cet article là


mais tu peux cliquer sur sa référence sur un de ses comm


bon, ok;, je vais essayer de le mettre sur cet article



Danielle 23/03/2012 16:36


Un très bel article et un magnifique dessin de l'aigle de Bonelli, superbe rapace que nous avons dans l'Hérault où malheureusement plusieurs individus sont morts par électrocution. Je vais
aller faire un tour sur le blog de Fan mais je voulais  dire que Vivi Navarro dont parle Anti est une artiste sétoise très douée, passionnée par l'univers portuaire, amoureuse de la mer.
Sète fourmille d'artistes de grand talent, peintres, écrivains, acteurs, chanteurs et musiciens etc ... En allant sur Google et en tapant simplement "Vivi Navarro" il y a de quoi découvrir
cette artiste si intéressante et des tas de vues de Sète, des vidéos ... Allez, je vais chez "Fan". Bisous pinson-voyageur. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 23/03/2012 16:51



alors tu connais Vivi Navarro ????


moi j'ai cru qu'elle était dans la police.


Décidément, il s'en passe des choses à Sète !!!!


J'ai l'impression que


comme l'univers


mon monde se dilate : c'est super.


J'accepterai de mourir une fois que j'aurais tout vu.


Gros bisous, la Sétoise !



anti 23/03/2012 15:00


Bonjour ami Kasi,


Voilà un bien joli billet pour honorer un bien joli travail. Il est certain que tous ces dessins et toutes ces peintures feraient un bien bel ouvrage agrémenté éventuellement de textes.


Les teintes et le coup de main de Monika me font penser au travail du artiste de notre région, de Sète plus précisément : Vivi Navarro (http://vivi.navarro.free.fr/global_frame.htm)


Merci pour cette belle découverte Kasi-Pinson

kasimir, dit pinson déplumé 23/03/2012 15:20



sur ton indication, j'ai été sur la site de vivi.navarro,


et j'y ai vu de belles choses mais m'y suis perdu : n'ai pas réussi à m'identifier pour y laisser un comm.


Cette région du Sud de la France m'apparaît de plus en plus riche :


richesses naturelles, et richesses humaines


et cela me réjouit.