Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

- Munch -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

  

 

Quand je suis parti vers Paris cette visite n'était pas prévue. .

 

J'avais l'intention d'aller au cinéma,

ce que je n'ai pas fait depuis plus de 10 années.

 

Mais sortant du métro près du centre Pompidou,

pour me trouver un cinéma,

j'ai vu que se tenait là une expo sur Munch.

"Edward Munch, l'oeil moderne".  

Mon choix était fait  :  l'expo.

 

 

Je ne connaissais de lui que "Le Cri".

Il n'était pas présenté.

 

Mais pas mal d'autres tableaux dans le même ton.

 

Trois mots sur sa vie, que j'ignorais.

 

Sa mère meurt de tuberculose alors qu'il a 5 ans.

C'est l'époque où la terrible "phtisie" fauche des familles entières

sans qu'on sache comment la combattre.

 

Ensuite c'est le tour de sa soeur aînée, Sophie.

 

Il a une autre soeur.

Elle développe une mélancolie.

 

Et un frère, qui lui va tout de même réussir à se marier.

Las... il meurt très peu de temps après.

 

Pas rigolo tout ça.

 

Son oeuvre picturale va traduire ce malheur

qui ne semble pas s'ouvrir  sur la moindre perspective de bonheur.

 

 

La maladie, la tristesse, la mort...

 

Un tableau particulièrement poignant ("l'enfant malade")

va représenter sa soeur,

comme hébétée de désespoir, d'incompréhension,

de révolte muette et impuissante,

tournée vers une femme (qui pourrait représenter une mère) assise,

qui baisse la tête, vaincue par le sort monstrueux.

 

Le tableau de "la puberté" n'est pas moins tragique.

Sa soeur sans doute encore,

les mains souillées du sang de ses premières règles,

évènement sans doute vécu comme une incompréhensible détérioration du corps,

une absurdité de plus.

                                           

 

 

 

                                    

 

                                                  la-puberte.jpg

 

 

 

Tous ces tableaux, Munch va les répéter de nombreuses fois,

et j'ai l'impression que les nouvelles versions sont de moindre qualité,

plus ... enfin je ne suis pas expert en la matière !

 

 

Que fait Munch ?

Il peint sa propre vie.

Il exprime sa désespérance.

 

Il se lie à quelques femmes.

Cela se termine par des drames, parfois violents.

Il va peindre des "vampires dans la forêt" (nombreux exemplaires) :

un homme courbé dont on ne voit pas le visage,

une femme penchée sur lui....

comme si elle lui donnait un baiser dans le cou.

 

Même la sexualité est une impasse, un gouffre !

 

Tous ces tableaux expriment un pessimisme profond,

avec des tons sombres, blafards,

 

Souvent on pressent une présence redoutable.

Ainsi dans "la puberté" :

l'ombre de la jeune fille semble être un démon sur le point de la dévorer,

un oiseau de proie à l'affût...

 

Trois exceptions :

des tableaux colorés, éclatants même :

"le soleil" 1910

"femmes au bain" 1912

"nuit étoilée" 1922

 

Le premier est de style New Age (avant l'heure !)

Le second : les corps des femmes sont comme habités de lumière,

Le troisième fait penser aux ciels de Van Gogh.

 

Munch pouvait donc peindre d'une autre façon.

Parfois il fait penser à Gauguin :

sa façon de dessiner en larges courbes, qui stylise les formes.

 

Tout ça pour dire que je ne suis pas sorti de là le coeur particulièrement léger !

 

"Munch, l'oeil moderne" ?????

Pourquoi ?

L'oeil moderne consisterait-il à ne voir dans le monde que l'horreur ?

 

 

Van Gogh n'a pas eu une vie plus douce, je crois.

Mais il a peint un monde de beauté...

la peinture avait pour lui une autre fonction,

non de crier sa douleur d'être,

mais sa joie,

sa joie d'être dans un monde si extraordinaire,

un monde d'harmonie, de liberté, de légèreté,

un monde où nous pourrions être heureux.

 

 

C'est quoi, l'ART ?

 

BIZATOUS.

 

Partager cet article

Repost 0

- La pluie - Troisième texte mystère - La pluie avait fait taire....-

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

  La Pluie.

 

 

                                                    pluie.jpg

 

 

 

Les étangs se remplissaient

et les grenouilles  faisaient, à pleine gorge,des bruits profonds.

 

 

Tout un groupe de perroquets arrivaient des champs pour s'abriter,

 

et les singes étaient en train de grimper sur les arbres,

 

et la terre rouge devint plus sombre.

 

 

 

 

 

Il y a un silence particulier lorsqu'il pleut,

et ce matin là,

dans la vallée,

tous les bruits semblaient avoir cessé :

les bruits de la ferme,

du tracteur et de la hache taillant le bois.

 

Il n'y avait que le bruit des gouttes tombant du toit,

et le gargouillement des gouttières.

 

 

 

 

 

C'est vraiment extraordinaire de sentir la pluie sur soi,

d'être mouillé jusqu'à la peau

et de sentir le terre et les arbres recevoir la pluie avec joie,

 

car il n'avait pas plu depuis quelque temps,

et maintenant les petites craquelures de la terre

étaient en train de se refermer.

 

 

 

 

 

La pluie avait fait taire le bruit des nombreux oiseaux,

 

les nuages arrivaient de l'Est,

sombres,

lourdement chargés,

et étaient attirés vers l'Ouest;

 

les collines se trouvaient portées par eux,

 

et l'odeur de la terre

se répandait en chaque coin.

 

 

 

 

 

Il plut toute la journée.

 

 

 

 

 

Et dans le silence de la nuit

les hibous huhulaient l'un à l'autre

à travers la vallée.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Un fragment de texte d'un auteur mystère....2 : la vérité est là où l'on ne regarde jamais....

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

 

 

 

                                             krikri-2.jpg

 

 

 

 

C'était une matinée agréable et fraîche

 

une brise vivifiante soufflait du haut des collines

 

il y avait une bénédiction dans l'air

 

et la paix d'avant que les hommes ne s'éveillent.

 

 

 

L'homme qui est venu nous voir plus tard, ce jour là,

 

avec sa femme et ses deux enfants

 

avait l'air d'un homme très sérieux.

 

 

 

Il dit qu'il aimerait trouver Dieu.

 

 

 

Sa femme et ses enfants étaient assis respectueusement en silence,

 

et sur une branche, tout près de la fenêtre,

 

une tourterelle beige claire roucoulait doucement,

 

toute seule.

 

 

 

L'homme ne la regarda pas une seule fois

 

et les enfants, avec leur mère,

 

demeuraient assis, rigides, nerveux,

 

sans jamais sourire.

 

 

.....

 

 

La tourterelle s'est envolée

 

et la beauté de la montagne de nuages recouvre les champs.

 

 

 

La vérité est là

 

où on ne la regarde jamais.

 

 

***

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Un fragment de texte d'un auteur mystère....1 : la route dorée du soleil....

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

 

 

 

 

 

krikri-1.jpg

 

 

 

 

La chambre surplombait le jardin,

 

et dix ou douze mètres plus bas était le fleuve

 

large, étendu, sacré pour certains,

 

mais pour d'autres simplement une belle surface d'eau,

 

ouverte aux cieux

 

et à la splendeur du matin.

 

 

 

On pouvait toujours apercevoir l'autre rive,

 

avec son village, ses arbres étalés

 

et le blé d'hiver récemment planté.

 

 

 

De cette chambre

 

on voyait l'étoile du matin,

 

et le soleil se lever doucement au dessus des arbres;

 

 

....

 

 

et le fleuve devenait

 

la route dorée du soleil.

 

 

 

*** 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Une bien bonne à vous raconter, iodée et camphrée !

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

Trop drôle !

 

Voulant renouveler et compléter ma "trousse d'urgence"

que je veux garder dans ma twingo,
maintenant que je "voyage"  (!)

 

je voulais acheter de la teinture d'iode,

de l'alcool camphré et de l'huile camphrée.

 

Ma trousse d'urgence est plus que limitée, en fait.

Iode, camphre et chlorure de magnésium en sont les trois principaux remèdes.

 

Allant dans un magasin Leclerc (à la ville !)

je me suis dit que j'allais acheter ça dans la parapharmacie Leclerc.

 

J'ai cherché dans les rayons... en vain.

 

J'ai trouvé une véritable nuée de préparations aromathérapiques,

toutes plus excellentes les unes que les autres,

mais hors de prix.

 

Ce qui m'a bien amusé, c'est le baratin qui les accompagnaient.

A en croire ce qui est écrit sur de jolies boîtes multicolores,

à chaque maladie correspond une composition particulière d'essences.

 

En exagérant un peu (à peine !)

si vous avez mal a l'oreille droite, il faut prendre la prépa Machin Z 4.332,

mais si vous avez mal à la gauche, alors ce n'est pas du tout pareil !

Il vous faut la prépa Truc ZZXWB 63.775.....

 

En considérant toutes les petites et grandes misères qui peuvent vous arriver

il vous faudra au moins une cinquantaine de mélanges divers d'essences,

toutes hautement spécifiques de tel cas précis.

 

Et encore, seulement pour l'urgence.

Après je vous dis pas....

 

Foutaise !

Arnaque !

Baratin commercial éhonté !

 

Les essences végétales ont toutes les mêmes vertus.

A quelques rares exceptions près.

 

C'est plus une question de disponibilité qui entre en jeu,

et aussi une question de goût.

 

Et pour moi l'essence la plus disponible, 

et la moins chère,

aussi efficace que toutes les autres,

couvrant toutes les indications des essences,

c'est le camphre.

 

Pas assez cher sans aucun doute, alors presque oublié ....

 

J'ai demandé à la vendeuse de m'indiquer

où je pourrais trouver ce que je cherchais en vain.

 

Elle m'a dit : nous n'avons pas ça.

C'est seulement chez les pharmaciens.

 

Ah bon....

 

Je suis donc passé, sur ma route du retour,

dans la pharmacie d'une petite bourgade.

 

Quand j'ai dit que je voulais un petit flacon de teinture d'iode,

le gars m'a regardé avec des yeux de merlan frit,

l'air aussi ahuri que si je lui avais demandé des oeufs de dinosaure,

ou un aller et retour pour la planète Mars en fusée numérique.

 

 

 

                                                pharmacien.jpg

 

 

 

 

Manifestement il n'avait jamais entendu parler de ce produit !

 

J'ai répété ma demande... pas de réponse.

Il a appelé... sans doute le pharmacien en titre.

Un long conciliabule a suivi entre les deux hommes.

 

Et finalement il m'a dit qu'il allait m'en préparer un flacon.

Il a disparu.

 

J'ai attendu une bonne ditzaine de minutes,

et il est revenu avec le petit flacon...

Ô merveille.

 

Alors j'ai osé dire :

je voudrais aussi un flacon d'alcool camphré

et un autre d'huile camphrée.....

 

Oh la tête du type !!!!!!

 

Même topo

et il est reparti.

 

Nouvelle attente.

 

Il est revenu avec un flacon d'huile camphrée.

 

Je lui ai dit : et l'alcool camphré ?

 

Ah... on en a pas .

 

J'en ai eu pour 4 € 85.

Avec le temps passé, faut reconnaître, c'est pas rentable.

 

Mieux vaut, pour le pharmacien ,

nous vendre des produits Servier.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0