Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

- Texte mystère N ° 13 : un homme en prière -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

 

Ce fleuve était ancien et sacré

 

et les gens venaient de très loin

 

pour mourir sur ses berges

 

et pour y  être brûlés.

 

 

Il était l'objet d'un culte,

 

on l'exaltait dans des chants

 

car il était très saint.

 

 

 

 

Toutes sortes d'immondices étaient déversées en lui.

 

Les gens s'y baignaient, buvaient de son eau,

 

y lavaient leurs vêtements.

 

 

On voyait sur les berges des gens en état de méditation,

 

les yeux clos, assis très raides et immobiles.

 

 

C'était un fleuve qui dispensait abondamment,

 

mais l'homme le polluait.

 

 

A la saison des pluies, il avait une crue de près de dix mêtres

 

qui emportait toute la saleté

 

et qui couvrait la terre d'un limon fertile

 

grâce auquel  les paysans sur ses bords parvenaient à s'alimenter.

 

 

 

Ce fleuve dévalait en grandes courbes

 

et l'on voyait parfois flotter à la dérive

 

des arbres entiers, déracinés par le fort courant.

 

 

On voyait aussi des animaux morts

 

sur lesquels étaient juchés des vautours et des corneilles

 

qui se querellaient,

 

et à l'occasion un bras ou une jambe,

 

ou même le cadavre entier d'un être humain.

 

 

 

Le moine le connaissait intimement,

 

il avait passé de nombreuses années sur ses bords,

 

entouré de ses disciples.

 

 

 

                       kri-hindou-en-priere.jpg

 

 

 

 

Il s'était habitué à lui

 

et c'était grand dommage.

 

Il le regardait maintenant

 

avec des yeux qui l'avaient vu des milliers de fois.

 

 

On s'habitue à la beauté et à la laideur,

 

et la fraîcheur du jour n'est plus là.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans texte remarquable

Partager cet article

Repost 0