- Sète - 8 - Un grand port de pêche -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

 

 

 

Sète, le saviez-vous?

est le premier port de pêche français en Méditerranée.

 

 

Il n'est dépassé, en France, que par deux ports sur l'Atlantique :

Boulogne sur Mer (le premier) sur la Manche

Lorient (le second) en Bretagne.

 

Les chalutiers pénètrent au port de Sète par son entrée Ouest.

 

Vous reconnaissez ici l'extrémité Ouest du brise-lames,

(avec son petit phare)

renforcée par d'énormes blocs de béton.

 

 

 

B-L-extr-ouest-entree-chalutier.jpg

 

 

Ces chalutiers parcourent avec élégance, et vélocité,

les avenues d'eau, 

s'approchant ainsi du coeur de la ville.

 

 

Azamara-bateau-crosiere-et-chalutier-copie-1.jpg

 

 

 

      C'est un ballet coloré. 

Attractif.

 

 

 

Sete-Port--13-chalutier-rentrant-au-port-apres-la-peche.jpg

 

 

 

    Leur retour est ô combien attendu ! 

 

Attendu et fêté.

 

 

Sete-Port--14--chalutier-rentrant-au-port-apres-la-peche.jpg

 

 

Une joyeuse troupe de mouettes  escortent le bateau,

l'encouragent de leurs cris,

lui font fête !

C'est véritablement un spectacle extraordinaire,

même s'il est quotidien.

Il porte en lui une telle ferveur, une telle joie de vivre,

qu'on ne peut s'en lasser.

 

La mort des poissons est liée à la vie des oiseaux.

L'équilibre de la nature n'est pas rompu.

La vie exulte de joie !

 

 

Ces bateaux chargés de poissons se dirigent vers le vieux port,

là où se trouve la criée.

 

 

 

sète le vieux port 

      

 

 

Certains chalutiers sont énormes.

 

Mais je m'y perds un peu.

 

 

Sète Port chalutier 2012

 

 

Car il y a aussi les thoniers,

 

 

 

Sete-Port--16-thoniers-amarres-a-quai.jpg

 

 

 

qui sont des bateaux plus importants, plus puissants.

 

 

 

      BL-2.jpg

 

 

 

      et je ne suis pas sûr de les distinguer les uns des autres.

 

 

 

BL-1.jpg

 

 

 

      Là ce sont je crois des chalutiers amarrés le long des quais.


Sète Port 15 chalutiers amarrés à quai 

 

 

 

      Mais là ce sont des thoniers,

que l'on reconnait car ils transportent, accrochés à l'arrière,

un ou deux "petits" bateaux.

 

 

carenage-2.jpg

 

 

Ils ne font pas le même travail.


Les chalutiers sortent le matin et rentrent le soir :

pêche journalière.

 

Les thoniers partent plusieurs semaines

et vont jusqu'au devant des côtes libyennes.

 

Avant que les quotas ne soient imposés

pour limiter la quantité de poissons capturés

ils partaient jusqu'à trois mois.


Ils reviennent maintenant plus vite,

ayant rapidement atteint le plafond autorisé.

 

Cette flottille de pêche génère une importante activité d'entretien.

Il faut parfois sortir les bateaux,

les mettre en carénage.

Et ce n'est pas une petite affaire !


 

carenage.jpg

 

 

 

 

Cette pêche en mer, avec des bateaux ultra modernes,

ne doit pas faire oublier la pêche dans l'étang

qui, elle, continue à utiliser des moyens plus traditionnels.

 

En témoignent ces clichés pris le 31 octobre 2013 (!)

quasiment sous les fenêtres de Danielle.

 

Les pêcheurs  immergent des filets (les capéchades)

lesquels se signalent par des bouées.

 

 

 

peche--etang-Capechades.jpg

 

 

 

 

        Quelque temps après ils viennent remonter ces capéchades.

 

 

 

peche-etang-capechades-2.jpg

 

 

 

 

La récolte est abondante 

car l'étang est très poissonneux.

 

 

 

pêche retour des barques à la P C

 

 

 

Qu'ils soient pêchés en mer ou dans l'étang,

tous ces poissons se retrouvent sur l'étalage des commerces.

 

La mer, corne d'abondance, est  encore  une réalité.

 

Ce à quoi s'ajoutent les crustacés et coquillages.

 

La photo qui suit est également très récente. 

 

Ce pêcheur utilise une " arseillère"

pour capturer des palourdes.

La photo a été prise dans l'étang de Thau,

non loin des usines Lafarge, entre Sète et Balaruc.

 

 

Pecheur-palourdes--arseillere-3.jpg 

 

 

 

A l'aide de ce long  manche, le pécheur cherche à capturer des palourdes 

mais à une certaine profondeur.

Il faut ensuite relever l'outil et ramener la prise.

Compe tenu de ses dimensions, cela demande une grande force physique.

 

 

 

 Pecheur-palourdes-arseillere.jpg

 

 

 

 

 

 Si les poissons sont toujours les mêmes,

si les techniques de pêche n'ont pas tellement changé,,

le matériel , lui s'est totalement renouvelé

en l'espace de guère plus de 50 années.

 

 

 

Regardez ce bateau sur une carte de  ... 1907 !!!

Il est en train d'entrer dans le port en contournant le Môle. 

 

 

 

 bateau-boeuf-3.jpg

 

 

Ce type de bateau était omniprésent dans le port. 

 

 

bateau-boeuf-2-.jpg

 

 

  On les appelait des "bateaux-boeufs".

 

Pour quelle raison ?

 

 

 Bateaux-boeufs

 

 

 

 A cause de leur façon de pêcher.

 

Ils travaillaient à deux, 

chacun tirant un des bouts du filet.

Ils tractaient donc le filet (le chalut)

comme un couple de boeufs tirait une charrue. 

 

 

 

Une fois rentrés , les bateaux-boeufs se dirigeaient vers le vieux port

qui, lui, est toujours à la même place.

 

 

Quelle allure tout cela devait avoir !

 

 

Un petit air de régates.

 

 

 

le-port-ancien.jpg

 

 

 

Mais que ce métier devait être dur, et dangereux....

 

 


bateaux-boeufs-1.jpg

 

 

 

 

Nous en gardons, nous, une sorte d'image d'Epinal....

 

 

 

 

sete-voiliers-pecheurs.jpg

 

 

 

Et pourtant, tout cela n'est pas si loin

 

Regardez,  en 1956 : 

 

des pêcheurs étendant des filets sur le Môle, pour les faire sécher.

 

 

 

 

 pecheur-ravaudant-son-filet-sur-le-mole-1963.jpg

 

 

 

et, assis par terre, ils les ravaudaient .

 

 

 

 pêcheur ravaudant ses filets

 

 

 

  Ce spectacle là est terminé.

 

 

Les immenses filets que tirent maintenant des bateaux surpuissants

ne sont même plus réparés.

 

 

 

 

 Mais restons sur cette image :

 

 

Sete----retour-au--Port.JPG

 

 

les oiseaux nous disent d'espérer.

 

 

 

***

 

 

 

 

 

Publié dans Sète

Commenter cet article

pêcheur 27/12/2013 09:48


Le port est l'une des trois choses que j'apprécie le plus en ce qui concerne Sète, avec le mont Saint-Clair et les tielles sétoises :)

kasimir, dit pinson déplumé 27/12/2013 10:20



Ah le Mont St Clair...


c'est un peu haut pour surveiller les bouchons


mais je suis d'accord, le coin est sympa.



Mari jo 17/11/2013 22:29


Bonsoir pinson déplumé,


J’aime beaucoup tes articles sur Sète. Par-contre, quand je clique
pour les voiliers, on me sort une page avec erreur 404. Je n’arrive pas à avoir cet article. Dommage, moi qui adore les voiliers. Mais je garde et je finirai certainement par y
accéder.


J’ai beaucoup lu et vu des reportages sur la pêche avant et
maintenant. Ce métier me fascine. Il est vrai que c’était très dur dans l’ancien temps mais aujourd’hui encore malgré la modernisation, ça reste un travail très dur et toujours peu payé pour les
pêcheurs.


Merci pour ce bel article. Bonne soirée et bise à toi pinson
déplumé.


 

kasimir, dit pinson déplumé 18/11/2013 12:19



oui, insiste


c'est souvent que cela m'arrive aussi


alors mieux vaut fermer et repartir


et souvent la  page demandée s'ouvre.


BZDK.



lenez o vent 13/11/2013 16:16


c' est un spectacle, une ambiance...


bisous Pinson

kasimir, dit pinson déplumé 13/11/2013 18:45



oui, l'ambiance d'un grand port, c'est quelque chose !!!


BZK



hélène 07/11/2013 23:35


  Et je ne puis terminer ce superbe hommage à la mer...sans mettre qq mots d'un chant qui me trotte dans la tête:


    ""RACONTE-MOI LA MER


AVEC LE GOÛT DES ALGUES


ET LE BLEU ET LE VERT


QUI DANSENT SUR LES VAGUES,,,,,,,,,,,,,


SUPERBE CHANSON DE Jean FERRAT,,,,,,,,,,,pleine de tendresse,,,,,,,,


 


DOUCE NUIT A TOUS


L,N,


 


                    Belle nuit  pour tous,,,,,,


L,N,


 


     

kasimir, dit pinson déplumé 08/11/2013 14:22



merci , ma nuit a été bonne !


bonne fin de semaine, LN pour toi et pour tous.



L@urence 07/11/2013 21:54


j'aime ces ambiances de port de pêche, l'arrivée des bâteaux plein de poissons et le mouettes qui arrivent de toute part ... même si là, c'est loin de sentir ( toi seul  comprendras) ;-)
donc disais je, loin de sentir lard rose ;-)

kasimir, dit pinson déplumé 08/11/2013 14:20



le "parfum" de l'air, dans les ports de pêche,


et sur le bord de la mer en général, est étrange, et bien difficile à définir.


Mais il fait partie de tout un ensemble qui nous dépayse profondément,


nous tes gens de l'intérieur.


Bonne fin de semaine,l'auvergnate.


 



fan 07/11/2013 14:44


... merci! Mais il faut dire, que je suis née au bord de la mer Baltique, là ou les vagues


éjecte l'ambre... c'est un peut plus froid, mais beau aussi... :-)

kasimir, dit pinson déplumé 08/11/2013 14:15



Une mer qui dépose l'ambre sur les plages.....


oh... je me vois les parcourir, ces plages


avec l'étrange sensation de marcher dans le temps,


de remonter jusqu'au plus lointain des passés


d'un temps où , l'homme étant absent, la nature exultait, librement.


Tu me fais rêver, FAN !



Danielle 07/11/2013 13:48


Oh, je suis désolée Pinson, je viens de t'envoyer un commentaire suite à celui de Fan que j'avais vu aux alentours de midi, maintenant j'ouvre l'ensemble des commentaires et je vois que tu lui as
répondu... et nos expressions sont presques identiques, du moins nous exprimons la même chose (il est vrai que c'est souvent que ça arrive (!). Il faudrait que je prenne l'habitude d'ouvrir les
comm avant de taper le mien, mais je ne procède pas comme ça, sinon il n'y a plus de mots spontanés, vrais... L'étang aujourd'hui n'est agité que par de minuscules vaguelettes, on dirait de
l'argent, c'est presque aveuglant ! Je t'envoie des bisous. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 07/11/2013 14:21



Mais tu peux très bien continuer comme tu fais :


ne pas lire d'abord les autres comm


ça laisse en effet plus de spontanéité à l'expression.


C'est aussi de cette façon que je procède


sauf dans de rares cas où je ne sais vraiment pas quoi dire !


Alors je lis ce qui a  déjà été posté. 


Et si il se trouve qu'on utilise les mêmes mots, pourquoi pas.


Et s'il se découvre qu'on a les mêmes opinions, c'est bien aussi.


Pour la mer, entre autre, ça arive souvent !


Bisous pour toi aussi Danielle


et ne va pas attraper un coup de soleil !



Danielle 07/11/2013 13:28


Bonjour Pinson, bonjour Fan, j'ai lu le commentaire de Fan mais je n'ai pas eu le temps d'apporter quelques idées en écho, c'était l'heure du repas. Je reviens très vite pour lui dire que si
j'aime les montagnes, les arbres, tout ce qui en fait la beauté, ces lieux ne changent (c'est tout personnel) qu'au rythme des saisons, j'aime particulièrement l'automne pour ses couleurs. Tandis
que je pense que la mer  est un espace infini, un peu mystérieux, surtout changeant chaque jour, parfois d'une heure à l'autre. C'est une palette de couleurs, de mouvements. Qu'elle soit
presque lisse ou rebelle, en colère, elle peut être accueillante mais aussi dangereuse parfois. Lorsqu'elle se déchaine nous réalisons que nous ne sommes rien contre cette puissance, pourtant
elle me fascine. Lorsqu'elle scintille, calme sous le soleil, on peut admirer ses reflets lumineux, argentés, sans cesse en mouvement le vent la fait danser. Elle peut mugir, gronder sous le vent
mais être douce et chuchoter harmonieusement, nous bercer le soir sur la plage et c'est un enchantement ! Voilà ce que je ressens, pourquoi je l'aime tant ainsi que "mon étang" si vivant, si
coloré. Une île entre mer et étang, oui j'apprécie d'y vivre et de les avoir chaque jour sous les yeux, dans leur variété et leur beauté. Voilà ce que je voulais dire pour expliquer cet
attachement profond. Gros bisous et douce journée. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 07/11/2013 14:14



Voilà un hymne à la mer qui ne m'étonne pas venant de toi ! 


Mais j'ai aperçu (et ai lu) un second comm de toi.


Je vais donc y répondre.



fan 07/11/2013 10:46


... je vis entourée de montagnes, mais cela ne m'enivre pas, par contre la mer, oui!l'odeur de iode, le bruit des vagues... et les bateaux. Je comprends Danielle pour l'amour voué à sa
ville.


Belle journée!

kasimir, dit pinson déplumé 07/11/2013 11:40



Les montagnes sont splendides !


Mais il m'est arrivé d'éprouver que, se dressant tout autour de nous,


elles nous enferment aussi, limitent notre horizon.


Et ne bougent pas.


La mer, c'est tout le contraire ! 


Elle ouvre notre regard sur l'infini. Elle bouge sans cesse,


respire,


tantôt parle de sa voix grave, 


tantôt chuchotte à l'oreille, tantôt se lamente, tantôt rugit.....


Je n'ai jamais vécu  (sinon quelques jours) au bord de la mer.


Mais je crois qu'elle est au fond de nous tous.


Elle est notre origine.


Et ça , c'est une puissance phénoménale !


Console toi : tu as un lac de rêve sous tes fenêtres ! 


Bonne fin de semaine, FAN. 


 



lylytop 07/11/2013 09:59


je reprends le chemin des blogs beaucoup de retard alors je passe te saluer


a bientôt


lyly

kasimir, dit pinson déplumé 07/11/2013 11:28



Content de te revoir, Lyly, Cotentinoise  !



nadia-vraie 06/11/2013 21:38


Oui ce sont des canards écologiques...tu me fais rire car je te vois comme un grand taquineur.


Il commence à faire froid ici, ces canards vont partir car l'eau va geler à cet endroit car peu profonde.


À bientôt kasimir.

kasimir, dit pinson déplumé 07/11/2013 09:31



Le froid est plus précoce chez vous


Paraît que l'Europe est protégée par le Gulf Stream


ici, pour l'instant, douceur et pluie.


Je mets ton histoire dimanche (merci).


Toi, couvre toi bien !



erato 06/11/2013 21:32


Une magnifique promenade en mer avec les pêcheurs. J'adore les mouettes qui accompagnent le retours des bateaux. Merci pour toutes ces explications intéressantes agrémentées de belles photos
d'hier et d'aujourd'hui.


Douce soirée, bises Pinson

kasimir, dit pinson déplumé 07/11/2013 09:28



Ah tu me donnes un regret  :


n'être jamais sorti en mer avec un chalutier


pour une journée de pêche !


ça doit bouger un peu...


Si un jour j'y vais, quel poisson veux-tu que je prenne pour toi ?


en attendant,  je t'envoie des bises.



eMmA 06/11/2013 21:22


Oui, très gourmande...


Il est super l'article d'Anti sour tous tes talents ! J'adore.


Re bises

kasimir, dit pinson déplumé 07/11/2013 09:23



oui, cet article m'a surpris et fait plaisir


mais je fais trop de choses diverses : c'est pour mon plaisir, certes,


mais cela ne mérite pas tout ce qu'Anti en dit.


Enfin Stéphanie (et A) ne m'oublient pas, c'est le principal !


bizatoi



anne6329 06/11/2013 18:42


Bravo pour cet hommage à la pèche très bien illustré ! Tu me donnes envie de retourner là bas .... Moi je n'avais vu que des vieux gréements lors de mon passage ! Comme toi j'aime beaucoup les
retours de pêche ! C'est exactement comme tu le décris .... les oiseaux suivent ces bâteaux avec appétit comme on dit !!! Bisous Kas 

kasimir, dit pinson déplumé 06/11/2013 20:37



Bonjour Anne.


Oui, ça a l'air pour eux d'être une fête sans pareille


et pour nous une occasion d'admirer leur aisance en vol.


Por ce qui est des vieux gréements, j'en reparle la semaine prochaine :


le plus spectaculaire est à venir !!!!


Bisous pour toi.



eMmA 06/11/2013 15:18


oui, surtout en chocolat !

kasimir, dit pinson déplumé 06/11/2013 17:52



Gourmande !



eMmA 06/11/2013 14:57


J'aime les villes proches de la mer, où l'on peut faire son "marché" à la criée. C'est un régal à tous points de vue.


Merci pour cette promenade en photos présent/passé.


J'ignorais que Sète fut le 1er port de pêche français en Méditerranée. Mmmm, j'adore le poisson !


 


Bisous Kasi

kasimir, dit pinson déplumé 06/11/2013 15:13



Même les poissons d'avril ?


C'est bon à savoir !


bises de pinson


bonne semaine d'automne.



Danielle 06/11/2013 11:01


Cet article est très beau, un festival de photos magnifiques et des explications tellement précises qu'il n'y a rien à ajouter. J'aime la façon dont tu décris le retour des chalutiers chargés de
poissons, les mouettes et goélands qui font un cortège joyeux, animé, ce spectacle me fascine toujours autant. Plaisir des yeux mais aussi cette odeur de marée qui flotte dans l'air, on est pris
dans ces images, on s'y intègre, c'est une sensation assez complexe à décrire mais nul ne peut rester indifférent devant une telle beauté, cette vie qui grouille et s'agite, un spectacle si
familier, journalier mais toujours renouvelé. Ce port immense et si actif garde pourtant des traditions humaines, c'est un bonheur ! Et que dire de la pêche en étang qui reste plus traditionnelle
même si les embarcations évoluent, elles restes modestes, pittoresques. Que ces lieux sont agréables, captivants et enchanteurs, si colorés et lumineux à la fois... bon voilà qu'une fois de plus
je me laisse emporter par mon attachement pour cette ville que j'adore. Gros bisous pinson, bonne journée. Danielle

kasimir, dit pinson déplumé 06/11/2013 12:40



Oui, ton attachement à ta ville de naissance et à sa région est étonnant par sa force.


Je l'éprouve par contraste avec moi qui suis dans l'incapacité de dire quel est mon pays


(si ce n'est la France, et ce n'est pas rien !)


mais je veux dire que je suis incapable de désigner une région, une province, une ville, comme étant mienne,


même pas Paris où s'est pourtant déroulée toute ma vie professionnelle.


Et si le bord de la mer exerce sur moi une attraction forte,


je ne puis dire que je me sente lui appartenir : je demeure sans appartenance.


Mais c'est vrai que ton pays, je le découvre avec émotion.


Et j'ai encore pas mal à en dire !!!!!


Gros bisous Danielle. 


 



hélène 06/11/2013 10:56


Je comprends qu'aprés un si beau reportage sur Sète...il te faut souffler un peu, j'attendrai patiement, et puis, j'ai des photos perso , car je crois que tu sais que je connais le coin....sans
me perdre...


Bon appétit, les sardines à l'huile...excellent pour remplacer les mulets ou dorades...


 


Bises de L.N.

kasimir, dit pinson déplumé 06/11/2013 12:27



Non, je n'éprouve pas le besoin de souffler


mais j'ai encore d'autres choses à dire sur Sète (avant d'aller à Agde) !


Bon appetit pour les sardines : pratique et délicieux. 


Bises de K 



Simone 06/11/2013 08:27


Fascination des ports, qu' ils soient de pêche ou autre. J' ignorais totalement qu' il y avait des bâteaux-boeuf. Merci Mr K, je m' endormirai moins bête ce soir.


Bonne journée


Bise

kasimir, dit pinson déplumé 06/11/2013 10:27



Bin à vrai dire il n'y en a plus ! 


ça devait être drôlement difficile à manoeuvrer.


C'est fou ce que l'apparition du moteur a changé la donne. 


Avec le risque d'un excès des prélèvements.


Bise pour toi, Simone.



aln03 06/11/2013 08:03


Que ton reportage est beau et bien réussi .Tu étais vraiment en immersion au milieu des pêcheurs .Comme toi , j'aime voir les mouettes au retour des bateaux .Tous ces gros bateaux , je ne sais
pas les reconnaître les uns des autres ( thonier ou autre ) Mais j'aime l'ambiance du port de Sète où ces pêcheurs travaillent dur .


Chouette ceux de l'étang de Thau.


Que de belles cartes postales anciennes ! Tu as dévalisé un collectionneur .Danielle habite dans un très joli lieu .


Je reviendrai voir tous les détails .Merci Kas , reporter à Cette.


Bizatoi 


Nicole

kasimir, dit pinson déplumé 06/11/2013 10:23



Kas, reporter... !!! 


ça me fait penser à Tintin (d'Hergé)


mais il me manque Milou. 


A la place, il est vrai que j'ai Pistache.


Bises pour toi, Nicole.



telos 06/11/2013 07:19


c'est un article très complet..merci

kasimir, dit pinson déplumé 06/11/2013 10:19



Merci à toi.


Bonne journée.



nadia-vraie 06/11/2013 06:02


je ne connais pas Sète, ton article est très intéressant avec les photos.


On pêche avec des filets...c,est permis dans un étang, il n'y a pas de quota?


Bon mercredi kasimir.


Bien sûr que tu peux prendre l'histoire que tu désires...la pipe de pépé je crois, cela me fait plaisir.


es-tu capable de la prendre car je peux te l'envoyer si tu veux.

kasimir, dit pinson déplumé 06/11/2013 10:19



Il semble que oui, et je ne pense pas qu'il y ait de quotas pour la pêche dans l'étang.


Il faut dire que cet étang est extraordinairement poissonneux :


ses eaux sont chaudes (en été) et très riches,


les poissons (de mer) viennent s'y alimenter et grossir


et , par exemple pour les dorades, quand l'hiver s'approche et qu'elles décident de retourner en mer, ce sont des bancs serrés de
poissons qui passent sous le nez des pêcheurs !


Et même s'ils en prennent beaucoup, cela ne représente qu'une infime partie de la masse des poissons qui passent.


L'équilibre de l'étang de Thau ne semble pas du tout menacé par la pêche.


Il pourrait l'être par contre par la pollution, mais ça, c'est un autre chapitre.


 


Merci pour ton autorisation !


J'aime ce type d'histoires : courtes, mais très drôles


et bien plus intéressantes qu'on ne pourrait le croire à première lecture.


Je pense que je vais pouvoir la prendre , sinon je te dis.


Bonne journée Nadia.



hélène 06/11/2013 00:44


Tu nous fait là un vrai cours de marine dans tous ses états: pêcheurs en barque, en chalutiers, en thoniers, etc...sans oublier le petit pépé  solitaire qui, dqns sa coque de noix
essaie d'attrapper quelque mulet poursa bourgeoise...


Cette immersion dans la grande bleue nous redonne un peu de soleil et nous fait penser aux chansons de marins...et elles sont nombreuses.


 


Bonne nuir au bruit des vagues loinraines et Merci de cette évasion....


 


BàK


L.N.


 


A quand la Grand Conque et ses basaltes,,,,,???

kasimir, dit pinson déplumé 06/11/2013 10:07



Ah navré pour la bourgeoise !


Mais ce ne sera sans doute pas un mulet pour midi ! 


Ce sera bon tout de même. 


La grand Conque ?


elle vient, elle vient, et arrivera probablement avant la fin de l'année.


Tout vient à point à qui sait attendre !


Bises de pinson.



flipperine 06/11/2013 00:13


avec le matériel d'aujourd'hui ça doit être moins dur mais il faut tjs affronter la mer et ses colères

kasimir, dit pinson déplumé 06/11/2013 10:00



Il semble que oui


mais ces métiers doivent tout de même rester durs physiquement :


un travail très intense pendant les périodes de pêche.