Le nuage amoureux *3* - conte de NH - Un nuage en forme de main -

Publié le par kasimir, dit pinson déplumé

 

 

 

 

 

 

Une nuit....
profitant que le nuage était parti se promener,
l'homme à la barbe noire est entré dans le jardin,
sur la pointe des pieds,
avec un grand couteau à la main.

Il a regardé à droite, puis à gauche ......
et il s'est mis à couper les fleurs du jardin.

Chaque fleur poussait un gémissement en tombant sur le  sol,
mais si léger que personne ne l'entendait.

Puis il a appuyé son couteau sur la gorge d'un chardon.
Le chardon s'est mis à crier :


" Aie pitié de moi ! Un jour je te rendrai service  ! "
Par calcul l'homme n'a pas coupé la gorge du chardon.


                        

***



Le nuage, lui, qui avait repris sa forme de nuage,
continuait de faire son petit tour dans le ciel.


Il jetait un coup d'oeil par ci, par là,
dans les environs, les montagnes, les rochers....

Les loups, les oiseaux...
tout dormait d'un sommeil profond.

Soudain il vit l'homme à la barbe noire dans le jardin d'Aïcha
en train de couper les fleurs ! 


Oh !


Il prit aussitôt la forme d'une main,
saisit le manche du croissant de la lune,
et avec cette faucille improvisée,
il descendit dans le jardin
et enfonça la pointe de la "lune-faucille"
dans les fesses de l'homme.

 

 



                nuaga-5-la-main-la-faucille.JPG

 

Alors celui-ci prit la fuite.

                         

 

 

***

 



Le lendemain matin, Aïcha vint dans son jardin.


Elle découvrit le désastre.
Elle décida de bêcher tout le jardin.


C'est alors qu'elle trouva le chardon.
Elle lui dit :

" Il n'y a pas de place pour toi dans mon jardin, chardon, 
  Va-t-en de ton propre gré !
   -Non, je ne partirai pas ! Répliqua le chardon. 
    Essaie de m'arracher. On verra bien si tu y arrives !"

Aïcha essaya, mais le chardon résistait.
Aïcha dut creuser profond pour l'arracher. 
Puis elle le lança par dessus la haie.   

                        
En retombant sur le sol
le chardon se transforma en serpent
et se mit à se tortiller sur le sol poussiéreux.


                                

 

***

 

 

C'est alors que l'homme à la barbe noire arriva,
dressé sur son cheval gris.
Il cria à Aïcha qui était dans son jardin :

" Je suis l'homme le plus riche du monde !


  Épouse-moi donc, Aïcha ! "


  Mais elle répliqua :


" Ce n'est pas moi que tu veux épouser,
   c'est mon jardin. 


   Je ne veux pas devenir ta femme !
   Je préfèrerais  être transformée en statue de pierre ! "



L'homme, furieux, voulut sauter par dessus la haie,
mais le nuage, qui avait tout suivi du haut du ciel,
prit aussitôt l'allure d'un gros chien de berger à longs poils
et vint près d'Aïcha.

 

Elle le couvrit de caresses.
"Merci mon nuage bien aimé ! "

L'homme s'en alla.


Mais sur le chemin il rencontra le serpent
qui se dressa devant lui et dit :


"Aïcha t'a chassé comme elle m'a jeté par dessus la haie !
 Je veux t'aider. Prends moi en croupe
 et je te dirai quoi faire pour te venger ! "

                              

 

 

 ***

 

 



Peut-être trouvez vous ce conte un peu simplet.
Mignon mais simplet.
Pourtant ... pensez à ce bon La fontaine.
Il faisait parler les corbeaux et les renards, les cigales et les fourmis, mais en fait il parlait des hommes de son temps.

Ce récit que je vous fais m'a été inspiré par un conte écrit dans la douleur par un homme persécuté, traqué,  mais qui vivait dans l'espoir fou du triomphe de la justice dans son pays, et dans le monde.
Je vous parlerai de lui quand nous aurons fini ce récit.

 

 

 

Publié dans conte

Commenter cet article

cagou 28/04/2012 23:32


que ce soir le vent souffle, mais pas dans le bon sens, on repart pour de la pluis pour la semaine!


et oui peut etre que l'année prochaine il ferat meilleurs!!!


c'est une année a vent....!


biz ta de la chance ,y a le vent du sud qui remonte:dans 5 mn tu as le bisous venteux

kasimir, dit pinson déplumé 29/04/2012 10:11



le vent souffle comme il veut


en ce moment il nous amène de la pluie


et pour la nature c'est une bénédiction


c'est elle qui fait pousser nos arbres, chanter les cascades,


et meugler nos vaches de bonheur.


Vive la fourme du Cantal !



annielamarmotte 25/04/2012 09:45


la lune faucille c'est certainement un crouch à l'envers qui pique les fesses de l'affreux

kasimir, dit pinson déplumé 25/04/2012 16:59



HA.... c'est donc ça, le crouch à l'envers.


Dans mon jardin, j'utilisais souvent un crouche à l'envers quand je coupais de l'herbe pour mes lapins


maintenant je n'ai plus de lapins


sauf ceux qui viennent manger mes carottes


mais il ne me demandent jamais la permission 



Mari jo 25/04/2012 05:10


Bonjour pinson déplumé,


Et le suspense continue...Ah ! Notre bon La Fontaine ! Ses fables que l'on apprenait à l'école et qui se terminent toutes par une morale. Et justement, ça nous faisait une belle
leçon de morale.


Tu sais pinson, j'ai remarqué depuis belle-lurette, que tout scénario, poème, récit etc...sur 99% sont du vécu.


Tu te doutes bien que pour moi, il n'est pas du tout simplet ce conte. Bien au contraire. J'aime parler aux animaux, aux objets. Pour moi, tout a une âme. Et, j'aime faire parler les choses
et tout et tout...


Je sais bien, comme je te l'ai dit que beaucoup se vrille le doigt sur la tempe lorsqu'ils me voient parler (pour eux, seule) ou quand je leur dis que je parle aux choses, aux animaux. Mais
je m'en fiche.


J'ai hâte que tu nous parles de cet homme, de le connaître. Il me fait bien de la peine tu sais.


Je n'aime pas voir ou savoir les gens malheureux, même ceux que je ne connais pas.


Bise à toi pinson déplumé et je continue mon parcours à travers ton site.


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 









 






 









 






 

kasimir, dit pinson déplumé 25/04/2012 16:26



pardon : je lis tes comm alors que la bagarre est finie !



Jackie 22/04/2012 19:47


Et toujours la vengeance.... Terrible qui empoisonne notre coeur lorsque nous n'obtenons pas ce que nous voulons ou ne pouvons posséder l'autre...


Vite la suite...


Bises

kasimir, dit pinson déplumé 22/04/2012 20:52



C'est le grand mystère de ces réactions violentes, hostiles :


elles ne provoquent que de la destruction,


et finissent toujours par un bilan négatif pour ceux qui s'y laissent aller 


Je veux dire que la vengeance revient en fait à une auto agression


comme avec un boomerang.


C'est véritablement une énigme.


La "foi" est de penser que l'amour triomphera finalement, mais à quel prix ?


Toute l'histoire humaine se situe juste en amont de ce point d'interrogation.



ramon 22/04/2012 17:26


Ton récit est plein de symboles et de suspens.


Mignon comme tout ce serpent!


Personne, hormis les ânes, n'aime les chardons. Ils sont pourtant la bénédiction du jardinier, semble-t-il. Là où poussent les chardons, tout pousse.


Bon dimanche, ami Kasimir.

kasimir, dit pinson déplumé 22/04/2012 20:45



Détrompe toi : les chardons sont délicieux : ils ont tous les charmes de l'artichaut


hélas leur talon est très petit


en triomphant de leur défense piquante, l'âne profite à fond de leur carxtère savoureux.


Les racines valent celles des scorsonères, mais là encore un peu dure.


Bonne semaine Ramon.



sittelle 22/04/2012 16:34


Simple, comme une fleur de marguerite, ou d'églantier sauvage ! J'aime bien ce conte, au moins je comprends tout sans me creuser  la tête sur les aspects psy  ! bisous, merci Kasimir



kasimir, dit pinson déplumé 22/04/2012 20:41



Un aigle entier a un bec très pointu.


La simplicité de la marguerite est plus douce


mais ta photo est bien belle.


Biz du 22 pour toi, duchesse du Val de Seine



Josiane 22/04/2012 11:31


Tu maintiens le suspense!

kasimir, dit pinson déplumé 22/04/2012 20:36



c'est de la faute à NH !



Sounick 22/04/2012 10:32


Ah ! ah! je savais qu'il y avait une morale à cette histoire ! C'est peut-être simplet mais j'aime le côté naïf de ce conte ! J'aurais aimé l'illustration de la transformation du nuage en petit
chien ! Tu peux le faire mon Pinson ! Alors fais le ! J'aime beaucoup la main ! Bref ... j'attend la suite ! Une fin qui fera triompher l'amour je suis sûre ! Bisous et bon dimanche

kasimir, dit pinson déplumé 22/04/2012 20:35



j'ai essayé de t'en faire un


mais il est un peu raté


bon, je te le montrerai quand même !


biz du 22



hélène 22/04/2012 10:23


Qu'il est bon de retrouver cette simplicité du conte, qui nous fait aussi réfléchir sur le comportement des êtres autour de nous. Avoir encore dans le coeur la naïveté de l'enfance, quoi de plus
attachant.


 


Le nuage est original.....pas vi souvent dans le ciel....j'aime ce dessinqui sent bon la simplicité...


Bises pour un dimanche.


Hélène


 


 

kasimir, dit pinson déplumé 22/04/2012 20:32



ce dimanche se termine


Aïcha ou barbe noire ?


résultats définitifs mercredi


il m'est interdit de divulguer le résultats des sondages sur le Net !!!



erato:0059: 22/04/2012 09:34


Pourquoi dis-tu simplet? Pour moi ce terme est péjoratif. J'aime beaucoup La Fontaine , et il avait compris ( indépendemment de la symbolique de ses fables ) que nous faisons partie d'un tout.


J'aime ce conte , candide apparemment, mais qui fait réfléchir si l'on veut bien .


Il dépeint l'éternel combat entre le bien et le mal .Et si dans le conte , le bien l'emporte pour réaliser un espoir longtemps rêvé , celui de la paix , dans la réalité , ce n'est pas tout à fait
cela ......même à notre petit niveau.


C'est bon de rêver , cela permet d'atténuer la noirceur de l'actualité." Je suis amoureuse du petit nuage " !!!


Alors , merci Pinson ( dis , j'espère qu'il finit bien ton conte!!)


J'aime ta peinture naïve.


Je te souhaite un beau dimanche ensoleillé


Bisous

kasimir, dit pinson déplumé 22/04/2012 20:29



de fait, dans la réalité le combat, sans cesse renaissant, est très dur.


il faut avoir un désir chevillé au corps pour demeurer dans l'espoir !


dans 72 H... le résultat définitif


estimations interdites avant !!!!!!



Esclarmonde 22/04/2012 08:33


Ce n'est pas simpliste du tout ! et c'est tellement vrai : dans les Alpes du Sud, une affaire fait grand bruit, celle d'une agent immobilière qui a épousé un vieux papy qui vit dans une station
de ski et qui, comme par hasard, est propriétaire de nombreux terrains dans cette station !! bises et bon dimanche


Esclarmonde

kasimir, dit pinson déplumé 22/04/2012 20:25



dur dur le métier d'agent immobilière !


il faut être prête à payer de sa personne


je serais le papy, je serais pas rassuré !


bz du 22 04



Pascale 27/03/2010 18:19




J'aime bien ce conte. J'aime particulièrement le fait que les éléments de la nature, tels les arbres et ici bien sûr le nuage, parlent, sans conter les animaux bien sûr. Je vais lire la fin
!
Bises


kasimir, dit pinson déplumé 27/03/2010 20:15



J'aperçois tes comm... 14 !
c'est bien la première fois qu'une telle affaire m'arrive !



solyzaan 21/03/2010 12:54



c'est dans l'air du temps de trouver les choses "simplettes", limite niaises. Cela va avec le politiquement correct qui ennuie. Mais je m'en fiche, j'aime ce qui est doux et simple car chaque
jour apporte son lot de mauvaises nouvelles, de souffrances, d'horreurs (je pense notamment à tout ce qui est véhiculé par les journaux). Alors merci pour ce joli conte, bizzzzzzzzzzzzzzz



kasimir, dit pinson déplumé 21/03/2010 15:48


Bisous Solyzaan.
Bon dimanche au soleil,
dans la joie du printemps enfin arrivé !


lenez o vent 20/03/2010 17:00


joli conte qui nous réserve des surprises...
bonne soirée, bisous K


kasimir, dit pinson déplumé 20/03/2010 18:03



transcrivant ce conte, recevant des messages,
j'ai l'impression de la passer avec vous cette soirée !
c'est très agréable.



Jonathan Livingston 20/03/2010 11:48


Bon, je vais essayer de faire plus court ici 

Juste pour réagir aussi sur ce mot "simplet". Je ne l'aime pas beaucoup non plus.
Et c'est souvent dans les choses que l'on dit "simples" qu'il y a le plus de chose à voir, à découvrir. Et ce sont souvent les moments "simples" de la vie dont on se souvient le plus et qui nous
marquent le plus.

Sinon, j'aime beaucoup ce conte. J'attends donc la suite avec impatience...


kasimir, dit pinson déplumé 20/03/2010 16:48



Ah surtout pas : ne fais pas plus court !
Si tu as quelque chose à dire, et le temps de le dire, nous sommes tout à toi,
et nous t'écoutons comme les Galiléens écoutaient Jésus !
Que pouvons-nous faire de mieux en ce monde que de nous écouter les uns les autres ?

Entièrement d'accord avec toi aussi : vous corrigez là mon erreur !
Il y a dans le mot "simplet" une idée de médiocrité, de ridicule.
Les gens savants et prétentieux se moquent de ceux qui ont des idées simples,
et en effet ils ont bien tort.
Ce sont souvent les moments "simples" de la vie dont on se souvient le plus
et qui nous marquent le plus.Ta phrase me fait venir une foule de souvenirs....  Comme c'est vrai !



Aziyadé 20/03/2010 09:44


Simplet n'est pas un mot que j'aime, la simplicité des images cachent de belles émotions qui à l'époque expliquaient la vie aux auditeurs d'histoire, ça me fait
penser à mes Miniatures Ottomanes, ou aux vitraux qu'on admire dans les églises...la transmission ! la réflexion !...
Chantal


kasimir, dit pinson déplumé 20/03/2010 10:52



Si ce mot m'est venu...
ça doit être une remontée de mes craintes infantiles :
du jugement que l'on peut porter sur moi.



Jackie 20/03/2010 06:55


Pas simplet du tout...et j'attends la suite avec impatience.
Je t'embrasse ami
Jackie


kasimir, dit pinson déplumé 20/03/2010 10:38



Bisou pour toi aussi Jackie.
Si l'ordi veut bien, le reste vient aujourd'hui.



mima 20/03/2010 06:47


je ne le trouve pas simplet du tout ! ou alors c'est moi qui suis simplette
bisous kas


kasimir, dit pinson déplumé 20/03/2010 10:36



Merci Mima !
mais quand je raconte quelque chose
j'ai souvent peur que l'on me prenne pour un demeuré.
Remarque...



Séraphine 20/03/2010 01:44


Moi, j'aime bien ! Il faut savoir garder un coeur d'enfant ...et peut-être, en tirer une morale?



kasimir, dit pinson déplumé 20/03/2010 10:08



Permets-moi, Séraphine, de te tutoyer (je peux ?)
Ton pseudo angélique établit d'emblée une aura de légèreté !  

Quand j'aurai fini ce court récit, je dirai un mot de NH.
Cet homme a je crois passé près de la moitié de sa vie en prison,
 persécuté par un pouvoir politique stupide , liberticide et criminel.
Je n'en ai pas la certitude, mais je crois qu'il a écrit ce texte étant enfermé.
Par l'imagination il se libérait !
Et se moquait de ses geoliers, sûr de la victoire d'Aïcha, représentant le petit peuple.
Quel optimisme ! 

Bonne journée Séraphine.